COURS IFSI

Recherche documentaire : quelle méthodologie de travail adopter ?

Cet article fait partie de l'UE :

S1 6.1 Méthodes de Travail

La recherche documentaire consiste à mettre en œuvre des actions, des méthodes pour retrouver, rassembler et sauvegarder des informations. Déterminer l’ensemble de ces actions pour y arriver consiste à prendre conscience des étapes incontournables pour valider des Unités d’Enseignement mais aussi pour acquérir une autonomie documentaire dans un état d’esprit scientifique. La démarche documentaire (PAILLARD, C. Démarche documentaire paramédicale. Noisy-le-Grand. 2014) a pour but de construire un cadre de travail permettant de s’inscrire dans la pensée d’auteurs mais également d’enrichir son parcours professionnel en étant acteur d’un projet de recherche.

Les outils pour le traitement de texte

Connaître dès le premier semestre les sites fiables permet de se documenter efficacement.

Les outils les plus utilisé pour gérer les fonctionnalités du traitement de texte sont : Word (2007- 2010, ou Open Office-Apache, Google Drive… Une gestion informatique implique la sauvegarde de ces fichiers ou bien le partage de dossiers (avec DropBox par exemple). Enfin, avec ces outils, il est possible de collaborer à distance. Que ce soit la clé USB ou le CloudComputing,  la gestion numérique des travaux d’Ifsi sont aujourd’hui reliés à un ordinateur, celui des parents, des amis, d’un cyberespace, ou d’une bibliothèque… Sans décrire toutes les applications existantes, il est important pour les étudiants de connaître les points forts et les points faibles de ces outils. Nous en proposons quelques-uns, mais il en existe bien d’autres.

Le bureau virtuel en trois points

La clé USB

Pratique, passe-partout mais néanmoins fragile (perte, virus), la clé est un outil encore apprécié par les étudiants pour créer des dossiers selon leur propre méthodologie, c’est-à-dire en les nommant, soit par U.E  ou par compétences, ou par domaines. Tout est envisageable, du moment que l’on retrouve facilement sa documentation.. Nommer simplement vos fichiers est la première étape.

Drop Box

Facile, gratuit -avec espace de stockage limité-, ce serveur à distance est un outil pratique nécessitant toutefois l’ouverture un compte. Une fois installé, nous retrouvons nos fichiers modifiés, synchronisés avec un accès Internet… Il permet de ne plus s’envoyer des pièces jointes mais de travailler directement sur ses fichiers à partir d’un dossier qui peut être partagé.

Consultez les tutoriels pour utiliser au mieux DropBox :

La suite bureautique virtuelle Google Drive

Cette suite bureautique virtuelle permet de travailler en sous-groupe et à distance en créant du texte téléchargeable en format Word (. doc ou .docx) ou Open Office (.odt). Elle offre également la possibilité de créer un PDF. Enfin, vous pouvez télécharger des documents existants. Il faut là aussi ouvrir un compte. L’utilisation de cet outil facilite les échanges et assure la sauvegarde des documents partagés ou personnels.

Consultez les tutoriels pour utiliser au mieux Google Drive :

Quelques règles typographiques à connaîtres dès la fiche de lecture

Chaque établissement possède ses règles de rédaction concernant la méthodologie de la fiche de lecture. Nous proposons ici les normes de l’imprimerie nationale (PDF). À partir d’un ouvrage ou d’articles de revues, vous devrez synthétiser, reformuler, annoter, citer et rédiger suivant des règles typographiques qui compteront dans vos validations. Ces règles seront les mêmes pour l’ensemble de vos travaux, dont le mémoire (sauf avis contraire des enseignants qui utilisent d’autres normes).

Voici quelques points à ne pas manquer :

  • Attention à la présentation complète des sites Internet, conformément aux normes.
  • Développer les sigles, y compris ceux figurant dans les URL (de l'anglais Uniform Resource Locator, littéralement « Localisateur Uniforme de Ressource).
  • Quand un titre est en grande police et en gras,  ne soulignez pas, ce n’est pas utile, ni obligatoire et ce n’est pas esthétique.
  • Interligne 1/5 pour le corps du texte qui sera « justifié »
  • Tabulation (marges) : 3 cm à gauche et 2 cm  à droite.

L’orthographe et la grammaire sur Internet

Evitez de vous contenter des correcteurs d’orthographe  des logiciels de traitement de texte. La syntaxe n'est pas soulignée et il n'y a pas de rappels grammaticaux.  Il est toujours possible de consulter nos vieux classiques comme le Bescherelle ou le Bled. Il existe aussi des outils sur le Net, bien qu'ils soient aussi limités :

  • Scribens est un correcteur d’orthographe qui dépanne mais qui n’accorde pas toujours le participe passé.
  • BonPatron, un correcteur d'orthographe et de grammaire.
  • Reverso propose également des corrections, il ne fait pas de proposition de modification toutefois, il propose des commentaires interrogeant la règle.
  • Le lexique Orthonet est une création du Conseil International de la Langue Française (CILF). Il propose  un dépannage immédiat: plus de 25 000 réponses sur des difficultés d'orthographe ou de syntaxe. C’est simple, efficace: je copie/colle ma phrase dans la fenêtre destinée à cet effet et dans la journée, ma phrase est corrigée !
  • La BDL (banque de dépannage linguistique). Ce site institutionnel répond à toutes vos questions linguistiques : portant sur l'orthographe, la grammaire, la syntaxe, la ponctuation, le vocabulaire, la typographie, les noms propres, la prononciation, la rédaction et la communication.

La recherche de synonymes sur le Web

Le CNRS (Centre National de la recherche Scientifique) édite un site permettant de rechercher des synonymes. Pratique et parfois pertinent en SI, vous pourrez ainsi enrichir le vocabulaire de vos communications écrites.

Le laboratoire CRISCO (Centre de Recherches Interlangues sur la Signification en Contexte) : rattaché à l’Université de Caen. Il y a également un répertoire en ligne de synonymes, la procédure est tout aussi simple.

Terminologie et néologisme

Puis-je utiliser le mot webographie pour indiquer les ressources électroniques dans ma bibliographie ? Fréquentez la base de terminologie « France terme » créée par la commission générale de terminologie de la langue française pour connaître l’emploi des mots nouveaux.

Initiation à la recherche documentaire

Connaître dès le premier semestre les sites fiables validés par les professionnels de l'information facilite la recherche dans le contexte paramédical, qu'il soit institutionnel, associatif ou éditorial. L'analyse de l'information médicale implique une démarche d'analyse, nous proposons d'avoir en tête les bonnes questions. Enfin, les étudiants apprendront à sauvegarder le fruit de leur propre collecte et nous leur proposons  de se constituer un cartable virtuel.

Les portails d’information documentaliste et sa bibliothèque virtuelle

Le Netvibes est un portail d’information personnalisable dédié à la catégorisation de liens par thèmes. Nombreux documentalistes possèdent maintenant un Netvibes et les étudiants peuvent retrouver un certains nombres d’informations pratiques et fiables pour les travaux en santé publique, par exemple. Ce type de portail favorise la gestion de liens (ou favoris, marque- pages  ou encore signets…) et de fils RSS ( Rich Site Summary, littéralement sommaire riche de site web), utilisés pour la syndication de contenu du Web. Vous pourrez ainsi trouver, par onglets, des informations spécialisées directement et sans passer par l’exploration d’un moteur de recherche.

Des Netvibes à consulter sans modération :

Environnement paramédical

Retrouver des informations dans le domaine de la santé peut s’avérer décourageant. Il est plus simple d’en distinguer les grandes orientations, à savoir l’aspect législatif, institutionnel et éditorial ou encore associatif.

Environnement législatif

La réforme de l’hôpital (21 juillet 2009) modifie l’organisation de l’offre de soins. Les étudiants devront connaître les principales mesures  de cette loi, comme par exemple la mise en place des pôles d’activités. Cet environnement s’inscrit dans une continuité d’amélioration de la qualité, l’interpréter n’est pas l’exercice proposé ici, mais en connaître les points essentiels semble  incontournable. Un guide sur la loi HPST (PDF) a été édité par l’ANAP (Agence Nationale d'Appui à la performance) pour comprendre la loi HPST (Hôpital, patients, santé, territoires).

Sites législatifs français (lois, ordonnances, textes...) :

Environnement institutionnel

Nous proposons les principaux sites liés à l’information institutionnelle du système hospitalier, sanitaire et social. Rendez-vous sur le F@vorisites pour avoir une vision plus globale de cet environnement :

Environnement éditorial

Des éditeurs incontournables

Des éditeurs spécialisés proposent des ouvrages adaptés aux enseignements paramédicaux, nous ne pouvons pas tous les citer mais quelques-uns sont à connaître, dans la mesure où ils constitueront la base documentaire des étudiants :

  • Armand Colin (Collection128…)
  • Estem-Deboeck
  • Elsevier-Masson
  • Lamare- Initiative santé
  • PUF (Collection Que sais-je…)
  • Seli Arsan
  • Sètes éditions
  • Vernazobes Grégo
  • Vigot- Maloine…

Les revues infirmières à connaître

  • Les éditions Initiative santé (éditions Lamarre)
    • L'infirmière magazine
    • Objectifs soins
  • Les éditions Elsevier-Masson
    • L’Aide-soignante
    • La revue de l’infirmière
    • Soins….

Quelques associations professionnelles et sites à connaître

Les représentants professionnels

Les sites de la communauté soignante

Infirmiers.com Antoine Huron et Grégoire Coutant sont les fondateurs et directeurs de ce site. La rédactrice en chef est Bernadette Fabregas.

L’information paramédicale : la santé sur Internet

Selon le document de travail Netscoring du CHU de Rouen (DARMONI, SJ (Dr) ; LEROUX, V. (Dr) ; THIRION, B., (Bibliothécaire) Et al. Net Scoring : critères de qualité de l'information de santé sur l'Internet. CHU Rouen, 2005 édité sur Internet, huit catégories de critères doivent être pris en compte pour analyser de la documentation médicale :

  • la crédibilité ; 
  • le contenu ;
  • les liens ; 
  • le design ; 
  • l’interactivité ; 
  • les aspects quantitatifs ; 
  • les aspects déontologiques ; 
  • l’accessibilité.

L’équipe de professionnels qui a élaboré ces critères met l’accent sur la nécessité de la fraîcheur de la documentation employée dans le domaine de la santé. Ils définissent « une ressource Internet de santé comme tout site ou document où les sujets abordés ont un impact sur la santé au sens large (incluant maladie, traitement et bien-être) ou concernent produits et services liés à ce domaine».

Les bonnes questions à se poser

  • Qui : les trois « Qui » : qui est le créateur du site (une institution, une association, une personne seule, un organisme privé ou public ?) ou bien, qui est le webmaster ou le comité éditorial ? Qui est l’auteur de l’article ? À quel public les auteurs s’adressent-ils ? Il s’agit de concrétiser, matérialiser une information virtuelle rattachant celle-ci à une personnalité juridique.
  • Quoi: quels sont les objectifs de ce site, ses missions. Existe-t-il des liens vers l’extérieur (partenaires, institutions, pairs…). Peut-on pour joindre l’auteur? Les articles contiennent-ils des bibliographies, des sources ?
  • Le niveau de lecture est-il compréhensible? La nature de l’information  est-elle professionnelle, universitaire, scientifique, promotionnelle, objective? Est-ce un résumé, un rapport ?
  • Comment ? Cette partie concerne plutôt les aspects ergonomiques : Le format du contenu (Pdf ou Html. Le site est-il profond ? C’est-à-dire, renvoyant à d’autres pages du même site? Puis-je  revenir facilement à la « page d’accueil » ?
  • La publicité nuit-elle à la clarté de l’information (info) ? Y a-t-il des liens vers des pairs ? Puis- je aisément télécharger ?
  • Quand ? Les trois « quand » : la date de création du site ou  la date de Mise à Jour (MàJ) et la date de l’article.
  • Où ? : Un site est le reflet d’une entité physique (une personnalité morale: une association, une organisation..), à vous de repérer son siège social, une adresse physique.

Un compte KOLEO pour mon cartable virtuel en Ifsi

Tous les savoirs semblent accessibles par Internet, encore faut-il avoir les outils pour trier l’information fiable. Vous pouvez, pour votre gestion personnelle, créer votre propre bibliothèque virtuelle pour la durée de vos études et votre vie professionnelle, pour actualiser vos connaissances. Il existe ainsi KOLEO, cartable ou compagnon virtuel qui permet aux étudiants de consulter des favoris en ligne, partout, avec un accès Internet. Ouvrir un compte est le premier pas à réaliser. KOLEO est une option virtuelle gratuite permettant de créer des dossiers pour insérer des liens classés par thèmes. En ouvrant un compte,  il est alors possible d’enrichir sa base en mode administrateur et consulter ces liens en mode utilisateur, n’importe où. Il est ensuite possible de publier des liens ou dupliquer les dossiers du compte pour partager à la personne de son choix.

Rappel bibliographique de la première année en ifsi

  • Kerouac, S et Pepin, J et al. La pensée infirmière. 3e é. Canada : Chenelière Education. 2010
  • Paillard. C. Dictionnaire humaniste infirmier. Noisy-le-grand : Setes Editions. 2013.
  • Hallouët, P et al. Méga Mémo IFSI : Tout le programme semestre par semestre. Issy-les-Moulineaux : Masson. 2013.
  • D'autres recommandations

Les liens utiles pour aller plus loin

En lien avec Acte 1 : Contexte du travail de recherche infirmier dans la formation infirmière

Ce cours est extrait de l’ouvrage La compétence 8 du référentiel de formation infirmier : la recherche d’information.

Creative Commons License

Documentaliste Ifsi Nanterre christine.paillard@ch-nanterre.fr

Cet article fait partie de l'UE :

S1 6.1 Méthodes de Travail

Publicité

Commentaires (0)

IDE_collection