ESI

14 leçons pour être un bon étudiant infirmier...

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Anerick - « Péripéties d’une infirmière » - partage avec humour une chronique de rentrée : « Comment être un bon élève infirmier en 13 leçons ». A bon entendeur !

Anerick explique aux ESI comment se comporter en stageÀ chaque stage, même peine. Tels de pauvres hères, nous arrivons en terrain souvent hostile quoi qu’on en dise, au milieu de la fourmilière. À chaque stage des nouvelles têtes, des nouvelles personnalités, des nouveaux soins, des nouveaux systèmes d’organisation, des nouveaux objectifs…

Nous sommes là, avec notre tête de nouveau-né, les épaules tombantes sous le poids de nos doutes et de nos peurs. Mais nous sommes présents malgré tout, armés de notre bonne volonté, le cœur vaillant prêt à affronter l’inconnu.

Mais alors, comment faire pour affronter avec brio cette épreuve d’intégration rude d’enseignement ? Suivez le guide…

Leçon n°1
Le premier jour, avant de pointer le bout de votre nez, vous devez savoir parfaitement maîtriser le dosage d’un bon café. C’est PRI-MOR-DIAL.
Avec un peu de chance, votre nouvelle équipe se sera cotisée pour investir dans une nouvelle machine Nespresso et dans ce cas vous vous en tirerez à bon compte !

Nota : certaines personnes possèdent leur tasse attitrée. Ainsi, ne piochez pas n’importe laquelle pour siroter votre café bouillu, demandez avis au préalable.

Bref, nous disions : primo, le café !

Leçon n°2
Posez des questions pertinentes ! Mais pas trop non plus au risque de mettre l’infirmière en situation de difficulté. Donc, attention, pertinentes oui, mais avec une touche niaise.

Exemple : « Pourquoi le monsieur il est tout jaune ? » Très bien, vous avez assimilé la leçon n°2.

Contre-exemple : « Lors d’une cirrhose, on est plus sur une insuffisance hépatocellulaire mais est-ce que l’ictère est conjugué ou non conjugué ? » Mmmm… là je dirais attention, danger !

Deux indices vous permettront de constater que votre question est sans doute malvenue : soit l’infirmière sera subitement intéressée par le débit de la perfusion, soit elle vous répondra que vous auriez dû réviser vos cours avant de venir.

Je vous rappelle également qu’obtenir la réponse à « Pourquoi le monsieur est tout jaune ? » auprès de Natacha ne vous empêche pas de la reposer à Thérèse. Si vous connaissez déjà la réponse ce n’est pas grave, là n’est pas le plus important. Le but reste de faire comprendre à l’autre que vous êtes curieux et avide de connaissance, en visant le plus large possible.

Cela dit, ne tombez pas non plus dans l’excès en posant des questions en rafale, surtout quand l’infirmière est en train de compter le goutte-à-goutte de la perfusion ! Oui ça énerve un peu parfois. Tout est dans le dosage. C’est comme pour le café.

Leçon n°3
Soyez polyvalents : sortir les soins de la journée, décrocher le téléphone, descendre les bilans au labo, coller des étiquettes, faire la vaisselle, gommer les petits cartons de la planif murale, aider l’infirmière à ranger le matériel. Oui, je sais, c’est très chiant. Mais c’est comme ça.
Aussi, évitez de demander à l’infirmière toutes les deux secondes « Ça se range où ce truc ? » On se démerde hein, on ouvre tous les placards et on trouve ! Sinon, ni vu ni connu on le remet dans le tas de matériel…

Leçon n°4
Ne pas arriver avec son air effarouché en se disant qu’on est nul, qu’on ne sait rien, qu’on n’y arrivera jamais. Sinon vous vous ferez écraser comme une merde, sachez-le. Non, vous devez avoir une attitude de winner, mais sans tomber dans l’insolence non plus. Car attention, vous devez vous intégrer… mais pas trop. C’est un art assez subtil qui s’apprend avec le temps.

Aussi, une petite blague restera toujours de bon ton pour mettre un peu d’ambiance. À éviter quand même face à la cadre parce que… euh… bah elle est cadre quoi. Et bon, vous n’êtes que stagiaire, rappelez-vous.

Leçon n°5
Brosser le personnel dans le sens du poil et les faire parler d’eux. Les gens adorent parler d’eux, que l’on s’intéresse à eux. Pas besoin d’être psychologue pour le comprendre ! Ainsi, maintenant que vous le savez, sachez vous faire violence et n’hésitez pas à complimenter Thérèse sur sa nouvelle coupe de cheveux.

Leçon n°6
Vous rendre régulièrement à la sté, pour un lavage énergique des haricots, plateaux, garrots et autres ustensiles laissés à l’abandon. Faites également en sorte qu’il y ait des témoins de la scène, sinon cela ne servirait à rien. Compris ?

Leçon n°7
Répondre à chaque sonnette. Attention donc, pendant la pause, à ne jamais vous retrouver coincé entre le frigidaire et le micro-onde. Non, vous devez toujours être au plus près de la porte de l’office, prêt à bondir telle une gazelle. Et il n’y a pas de mais !

Leçon n°8
Pendant la pause, regarder avec la plus grande attention (en apparence du moins, il y a des limites dans le masochisme) les protocoles de soins, les dossiers de patients, enfin bref tout ce qui vous donne un air studieux. Mais ne restez pas planté trop longtemps quand même, car cela pourrait donner l’impression que vous ne faites rien, ou que vous vous ennuyez. Ou les deux.

Leçon n°9
Toujours avoir les ustensiles de base, prêt à dégainer : pince à clamper, ciseaux, gomme, crayon a papier, stabylos, chewing-gums, briquet, cigarette. Ne rien laisser au hasard. Vous devez an-ti-ci-per !

Leçon n°10
Nettoyer le chariot de l’infirmière. Et encore mieux : le remplir ! Mais attention, pas plein à craquer non, car dans ce cas l’infirmière pourrait s’énerver de ne plus réussir à fermer les tiroirs. Vous aurez alors perdu tout le bénéfice de votre initiative. C’est dommage.
Enfin, ne pas oublier le changement des sacs poubelles sur les côtés. Eh oui.

Leçon n°11
Le matin, arrivez un peu en avance et préparer la feuille de transmission avec noms, chambres et pathologies pour l’infirmière. Vous pouvez y mettre des couleurs, c’est plus agréable et plus lisible. Mais n’en faites pas trop non plus, sinon cela révélerait trop votre côté enfant.

Leçon n°12
Ne pas hésiter à aider la patiente de la 104 à manger. Oui je sais, elle n’est pas commode, geint constamment et mange à une vitesse proche de l’arrêt sur image. Mais justement !

Leçon n°13
Ne pas donner sa confiance trop vite aux personnes d’apparence mielleuse. Ce sont finalement les plus redoutables et les plus nuisibles. Je vous aurais prévenu.

Voilà, vous avez maintenant toutes les clés en main pour réussir votre stage et vous sentir tel Tarzan au milieu de la jungle. Le bout du tunnel n’est pas loin. Pour vous aussi, un jour viendra où vous direz : « Eh petite, peux-tu aller me descendre les bilans au labo ? »

Roulez jeunesse et bon courage…

Creative Commons License
Infirmière libérale
postmaster@péripéties-infirmière.com

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (10)

stage4u

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#10

stage

Bonjour,
Merci pour votre témoignage teinté d'humour et plus sérieux qu'il y parait !
Votre expérience de stage est très intéressante.
Avec votre personnalité, ça du être du gagant-gagant avec l'établissement d'accueil !!

mimi001

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#9

Adorable!

Je suis superviseur et j'avoue que j'aime bien le côté humoristique de ce blogue. Celui-ci reflète bien la réalité que peuvent vivre certains de nos élèves...et pour moi aussi, la leçon numéro 1 demeure primordiale pour être à l'affût dans une nouvelle carrière!

bobossmad

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#8

mdr et utile

super l'article, j'aime beaucoup le coté marrant,en tout cas j'en prends note

be1664

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#7

Un Ide

Tout ce que je demande aux étudiants que j'encadre : la capacité de faire une connexion entre deux neurones, et d'assimiler ce qui est dit.

Ce guide est avant tout humoristique.

loulic

Avatar de l'utilisateur

255 commentaires

#6

cynisme ou ironie ?

Hola ! Je crois que c'était juste du second degré ... pas la peine d'en faire un drame.

FandeCRF

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#5

Assez !

Ce genre de propos me fais bondir. D'abord parce qu'ils sont tenus de manière si cynique que celui qui osera y répondre sera considéré comme "sans humour". Et bien je suis navré de lire de telles choses sur un site dit professionnel. Ou comment faire rentrer dans les moeurs des pratiques tout sauf humaines. En effet, je vous rappelle, chers collègues, que les étudiants ( et pas NOS étudiants, vous noterez la subtile différence) ne sont pas vos larbins. Que vous êtes censés être leur tuteurs, et de fait leur montrer l'exemple. Et qu'ils n'y sont pour rien si vous avez eu des encadrants vicieux ou pervers.
Que ce genre de méthodes, quoi que vous en disiez, ne rend pas les étudiants plus endurcis ou mieux formés, loin s'en faut.
Ce qui me fait sourire, c'est que vous vous plaignez toujours de nos conditions de travail, et du manque de reconnaissance de notre métier, alors que vous pourrissez vous memes ces conditions.
Je vous en conjure, pour le bien de notre profession, grandissons un peu, devenons adultes.

Margueritte13

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

Mdr

Ahhhhh si j'avais lu ça avant mes études, je me serai moins arraché les cheveux!!! Il faut absolument suivre ce mode d'emploi du stagiaire et surtout le 1er commandement qui est toujours applicable même quand on est IDE ^^

iaahhh

Avatar de l'utilisateur

33 commentaires

#3

Très réaliste... et Utile.

Merci pour cet article, y a des trucs que j'osai pas demander à mes étudiant(e)s... vous m'avez décomplexé !! Le coup d'installer l'étudiant(e) prés de la porte afin quelle soit la plus prés pour réponde aux sonnettes pendant que je mange et pas mal du tout... et va me permettre une meilleure digestion. Encore merci pour tout.

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

255 commentaires

#2

Le mot "élève"

On peut considérer que le mot "élève" est utilisé volontairement par l'auteur dans cet article, histoire de souligner un peu plus encore le côté "corvéable" à merci... et la façon parfois "approximative" avec laquelle les "etudiants" en soins infirmiers sont accueillis en stage...

fifou182

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

etudiant

superbe article, merci pour nous, seul très petit bémol nous somme étudiant non élève!!
Beaucoup aimé la leçon 1: le café très important!!