ESI

Une BMR chez un résident en unité psycho-gériatrique interroge une ESI

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Une étudiante en soins infirmiers (L1) à Saint-Etienne, a effectué un stage en unité psycho-gériatrique. Une situation particulière l’interpelle : quels soins et quelle attitude à adopter face à un résident porteur d’une bactérie multi-résistante ? La réflexion qui en résulte a mis à l’épreuve ses connaissances théoriques en hygiène et elle nous fait part de son étonnement et de ses réflexions.

L'étonnement ou comment des étudiants en soins infirmiers racontent leurs premiers questionnements en stage

Formatrice et formateur dans un institut de formation en soins infirmiers Croix-Rouge à Saint-Etienne, Zohra Messaoudi et Christian Teyssier ont demandé à leurs étudiants de 1ere année, dans le cadre de l'unité d'enseignement Hygiène et infectiologie (UE 2.10) de réaliser une analyse de situation à partir d'un étonnement vécu lors de leur premier stage. Dans la continuité des trois premiers textes que nous avons publiés en 2015, textes jugés parmi les plus pertinents par leurs enseignantes, puis d'une nouvelle série déployée en 2016, suivis de nouvelles publications en 2017, de nouveaux étonnements s'offraient à nous en 2018. Continuons de les découvrir en 2019 !

Merci pour ce partage, il serait en effet dommage que ces riches réflexions de profanes restent anecdotiques.

Une BMR chez un résident en unité psycho-gériatrique

Au fur et à mesure de l’avancée de son stage dans cette unité psycho-gériatrique, cette étudiante en soins infirmiers apprend à être plus naturelle face à Mr F., un résident porteur d’une BMR…

Mon stage a lieu dans une résidence mutualiste proposant des prises en charge variées bien que complémentaires pour une centaine de résidents. Celle-ci présente un accueil de jour, une maison de retraite (EHPAD), une unité psycho-gériatrique ainsi qu’un service pour personnes handicapées avancées en âge. Tous les matins, les soignants sont assignés à une unité pour y réaliser les soins d’hygiène et de confort en suivant certaines directives.

Au deuxième étage se trouve l’unité psycho-gériatrique, mon lieu de stage, où 42 résidents vivent tous les jours. Pour cette situation d’hygiène, je souhaite m’intéresser à un résident, Mr F., atteint de troubles obsessionnels compulsifs et qui présente une bactérie multi-résistante (BMR). C’est une personne très ritualisée qui passe la plus grande partie de son temps à remettre en ordre ses affaires personnelles, faire des vérifications en...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)