ESI

Des avancées historiques pour les étudiants en soins infirmiers !

Cet article fait partie du dossier :

Formation en ifsi

Réunis en congrès à Limoges ce jeudi 24 novembre 2016, les étudiants en soins infirmiers, à l'invitation de la Fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers (FNESI), ont reçus avec grande satisfaction les annonces très positives de la directrice de la DGOS ; annonces qui viennent concrétiser des revendications que les étudiants portent depuis plus de 10 ans, et sur lesquelles il était jusqu’alors difficile d’envisager des avancées.

manifestation esi sit in

Les étudiants en soins infirmiers se félicitent de ces grandes avancées qui répondent à leurs attentes et leurs préoccupations mais ils resteront vigilants quant à leur modalités d’application et leur effectivité.

Le 8 novembre dernier, 5000 étudiants se mobilisaient partout en France pour faire valoir leurs droits, menant cette lutte aux côtés de 16 organisations représentant les infirmiers. A la suite de cette manifestation, Lisa Cann, présidente de la Fnesi, était reçue par la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, afin d’envisager les solutions au malaise des étudiants en soins infirmiers.

Par communiqué de presse du jour, la Fnesi se réjouit des annonces faites par Armantéras de Saxcé, directrice générale de la Direction générale de l’Offre de Soins  (DGOS), lors de leur Congrès National à Limoges ce jeudi 24 novembre. 200 étudiants en soins infirmiers, issus de la France entière, savent désormais que leurs revendications ont été entendus et qu'ils bénéficierons : 

  • de l’alignement de leurs bourses sur celles des CROUS ;
  • d’une augmentation de 25% de leurs indemnités de stage, les faisant passer de 23 € à 28€ par semaine en première année, de 30€ à 38€ en deuxième année et de 40€ à 50€ en troisième année ;
  • de la révision des arrêtés du 21 avril 2007 et du 31 juillet 2009 relatifs à leurs études. Des travaux seront lancés début 2017, pour des applications prévues à la rentrée, afin de réformer la gouvernance interne des instituts vers un modèle plus démocratique, ou encore d’envisager la suppression de leur franchise d’absence, ou la mise en place de régime spéciaux d’étude pour les salariés, chargés de famille... ;
  • d’une association aux concertations sur les textes relatifs aux infirmiers de pratique avancée ;
  • d’une uniformisation des périodes de date de délivrance des diplômes d'Etat.  

Pour Lisa Cann, ces annonces viennent concrétiser des revendications que les étudiants portent depuis plus de 10 ans, et sur lesquelles il était jusqu’alors difficile d’envisager des avancées. Les étudiants en soins infirmiers se félicitent donc de ces grandes avancées qui répondent à leurs attentes et leurs préoccupations mais resteront vigilants quant à leur modalités d’application et leur effectivité. Ils ne perdent pas pour autant les difficultés qui les attendent lorsqu’ils seront diplômés. Nous serons très attentifs aux propositions de la Ministre concernant l’exercice professionnel, concernant notamment la stratégie nationale sur la qualité de vie au travail, nécessaire à l’amélioration des conditions d’encadrement des étudiants en stage, conclut Lisa Cann.

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

463 commentaires

#1

misère

et les pratiques avancées, c'est pas clivant pour la profession ?
bravo et merci !
pffff

ILM