COURS IFSI

La dignité différencie radicalement l'homme de la chose

Dans ce nouveau cours, Christine Paillard rappelle aux soignants combien la notion de dignité est intimement lié aux soins et ce, en toutes occasions et quelle que soit la personne soignée. La dignité qui comporte bien des aspects liés à notre condition la plus essentielle, celle de notre survie.

Chaque mois, Christine Paillard, ingénieur pédagogique, propose d'analyser un mot, son étymologie et démontre son importance dans le domaine du soin ; un mot figurant dans son « Dictionnaire des concepts en soins infirmiers - Vocabulaire professionnel de la relation soignant-soigné ».

dictionnaire définition dignité

« Parler de la dignité d’un homme, c’est lui accorder une valeur absolue, inaliénable, intrinsèque »

La dignité est un mot emprunté au latin classique Dignitas signifiant mérite. Ses synonymes sont honneur, honnêteté, fierté, distinction, élévation, rang, noblesse, décence, respectabilité,  majesté, amour-propre… Pour le Dictionnaire de l’Académie française (8e éd.), la dignité, au sens philosophique et moral  du terme, désigne « Ce fait que la personne humaine ne doit jamais être traitée comme un moyen, mais comme une force en soi ».

Pour le Dictionnaire culturel en langue française1, cela signifie marquer le respect que mérite une catégorie d’êtres, de personnes… La dignité porte une valeur reconnue par chacun comme écrite dans le premier article de la Déclaration universelle des droits de l'homme (1948) Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. La dignité est aussi une valeur  qui permet d’évaluer la qualité de nos relations assertives. C’est un principe selon lequel un être humain ne doit jamais être traité comme un moyen, une fin en soi. Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales précise qu’il s’agit d’un sentiment de la valeur intrinsèque d'une personne ou d'une chose, et qui commande le respect d'autrui. C’est une prérogative ou un prestige inaliénable dont jouit une personne en raison de son comportement, ou qui sont attachés à une chose, et qui leur valent considération et respect, ou y donnent droit. C’est une attitude de respect de soi même, des autres, visant la compréhension de la créativité des uns et des autres dans des interactions bienveillantes.

Pour Eric Fiat2, ontologiquement, parler de la dignité d’un homme, c’est lui accorder une valeur absolue, inaliénable, intrinsèque. C’est en  ce sens qu’Emmanuel Kant3 affirmait que si les choses ont un prix, l’homme, lui, a une dignité, laquelle est sans degrés ni parties. Dans le domaine de la précarité, son emploi s’associe sur un socle où repose les individus se sentant utiles, dignes. Comme le souligne Vincent de Gaulejac4, la dignité, c’est le sentiment d’appartenir à une société et à son système de valeurs et d’être respecté en tant que membre de celle-ci. Ce sentiment se vit dans une interaction entre l’individu et la société. L’individu adhère aux normes établies et la société le reconnaît comme convenable.  Pour Dominique Blet5, la dignité désigne ce qui différencie radicalement l'homme de la chose…  L’indignité, son antonyme renvoie à ce sentiment qui s'exprime par le mépris, la honte et le désir d’agir. Cit. Ces sociétés font d’indignes profits au détriment  des lois territoriales. Dans le cas de maltraitance, la dignité est définie en lien avec l’intégrité de la personne, d’ailleurs, les définitions et classifications officielles6 (OMS, ONU  Conseil de l'Europe, vers l'enfance, les femmes, les personnes âgées...) ont pour point commun de commencer par définir ces maltraitances par l'action, ou l'inaction, volontaire ou involontaire, qui porte atteinte à la santé, à l'intégrité, à la dignité, au bien-être, aux libertés et aux droits.

La dignité comporte bien des aspects  liés à notre condition la plus essentielle, celle de notre survie.

Dans le domaine de la santé, la dignité fait écho aux soins palliatifs. D’après  Brigitte Hérisson7  et selon la loi n̊ 99-477 du 9 juin 1999 visant à garantir le droit à l’accès aux soins palliatifs, les soins palliatifs sont des soins actifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire, en institution ou à domicile. Ils visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance physique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage. Pour Maurice Tubiana8, cancérologue, la dignité en situation de fin de vie n’est plus une perspective lointaine et j’assiste chaque jour à la dégradation de ce corps qui fut source de tant de joies et dont la déchéance m’humilie (...). Par charité, il faut les empêcher d’altérer l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes car ils ne sont plus que la caricature de ce qu’ils ont été

La dignité, pour G. Llorca9, doit être définie par la personne vulnérable elle-même, chaque fois qu'elle le peut. Il est du ressort des personnels de soin de s'enquérir des éléments qui représentent la dignité des personnes vulnérables dont ils ont la charge ou qui se confient à eux. Partant de la définition de la personne, la dignité nous ramène à la définition du malade, définition qui a beaucoup évolué avec notre approche moderne de la maladie, celle de l’humanisation des soins.

La dignité comporte bien des aspects  liés à notre condition la plus essentielle, celle de notre survie. L’éthique et les questions épineuses comme le clonage, la procréation médicalement assistée, la sédation, les génocides, les nouvelles technologies… concordent avec ces valeurs intrinsèques, qui nous traversent dans le temps, agressent les acquis, interrogent et bousculent le futur, transcendent le passé, mais peux-t-on réinventer l’homme ?

Pour aller plus loin : Meirieu Philippe. Frankenstein pédagogue. Paris: ESF Éditeur. 2015.

Notes

  1. Rey A. (sous la Dir). Dictionnaire culturel en langue française. Paris :    Robert. 2005. Vol. II.
  2. Fiat Eric. De la dignité du fou. Soins Psychiatrie. V.33, n°279.avril 2012. pp. 25-29   
  3. Kant E. Fondements de la métaphysique des mœurs  Paris: LGF (1993) IN FIAT, Eric. De la dignité du fou. Soins Psychiatrie.  
  4. De Gaulejac, 1996, p. 137. In Basinski, Catherine. Pauvreté au travail : l'emploi, un rempart pour préserver sa place et sa dignité ? Pensée plurielle, 2007/3, n°16. p. 85-99.
  5.  Blet Dominique. Dignité et relation de soin. Médecine palliative. Vol. 2,n°3,   juin 2003. pp. 175-178.
  6. Monfort J.-C. et Moulias R. Questions posées par la maltraitance envers des sujets âgés. EMC - Psychiatrie 2017;14(4):1-12 [Article 37-541-A-10].
  7. Hérisson Brigitte. Définition des soins palliatifs Soins Aides-Soignantes. V.14, n°74. janvier 2017. pp 31-32
  8. Bass Michel. Une approche de la dignité. La revue de l'infirmière. V.62.  n°195. novembre 2013. pp. 20-22
  9. Llorca G. L'éthique à l'hôpital. La revue de médecine interne. Vo.26. n°12. décembre 2005. pp. 921-923
Creative Commons License

Christine PAILLARDIngénieur pédagogiqueRédactrice Infirmiers.com christine.paillard@ch-nanterre.fr

L'auteur

Christine Paillard est docteure en sciences du langage, diplômée en ingénierie pédagogique et titulaire d'une licence en information et communication. Ingénieure documentaire, elle accompagne les étudiants infirmiers à l'acquisition de compétences informationnelles pour remobiliser une démarche documentaire dans une logique professionnelle et universitaire.

Les ouvrages déjà parus

Publicité

Commentaires (2)

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

250 commentaires

#2

Une page dédiée à la recherche IDE

Bonjour, merci de vos encouragements ! Nous avons une page dédiée à la recherche en soins infirmiers et à la valorisation des différentes initiatives. N'hésitez pas à la consulter ! https://www.infirmiers.com/profession-infirmiere/recherche-en-soins-infirmiers/recherche-en-soins-infirmiers-travaux-de-recherche.html

SCHUSTER

Avatar de l'utilisateur

11 commentaires

#1

Merci !

Bravo et merci à vous pour cette rubrique fort intéressante et qui remonte le niveau de la documentation professionnelle sur un site tel que infirmiers.com

Je pense qu'il est indispensable d'aller dans ce sens. Pourquoi ne pas songer également à créer une rubrique présentant de manière sporadique une étude résultant de la recherche infirmière ?