ESI

Données patient et risque infectieux : un classeur en question…

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Thomas, étudiant en soins infirmiers à Saint-Etienne, nous livre une analyse de situation vécue lors de son premier stage. Une situation d'hygiène observée dans un service de chirurgie ambulatoire a soulevé chez lui une très légitime question qu'il nous livre ici. Une chose est sûre : vigilant un jour… vigilant toujours ! La profession infirmière peut d'ores et déjà lui dire merci !

« L'étonnement » ou comment des étudiants en soins infirmiers racontent leurs premiers questionnements en stage

Formatrices dans un institut de formation en soins infirmiers Croix-Rouge à Saint-Etienne, Pascale Brisse et Zohra Messaoudi ont demandé à leurs étudiants de 1ere année, dans le cadre de l'unité d'enseignement « Hygiène et infectiologie », de réaliser une analyse de situation à partir d'un « étonnement » vécu lors de leur premier stage. Dans la continuité des trois premiers textes que nous avons publiés en 2015, textes jugés parmi les plus pertinents par leurs enseignantes, voici une nouvelle série qui sera déployée lors des prochains mois. Après le témoignage d'Emeline, voici celui de Thomas et merci pour ce partage. Il serait en effet dommage que ces riches réflexions de profanes restent anecdotiques. Fin encadré

classeurs rouge blanc

« Lorsque le patient partait au bloc, le classeur l'accompagnait, placé alors à côté de l’ordinateur...

Etudiant en soins infirmiers, en première année, mon premier stage a eu lieu dans un service de chirurgie ambulatoire organisé sur deux étages : le rez de chaussée pour les opérations en lien avec l’œil et le premier étage pour toutes les autres pathologies. Mon stage s'organisait entre les deux étages. Le service comptait 35 lits avec une moyenne de 50 entrées par jour. J’étais encadré par trois infirmières et une aide-soignante quel que soit le roulement. Deux agents de service hospitalier étaient aussi présents.

La description de la situation...Dans ce service, les patients ne restent que la journée, voire même que la matinée. Certaines chambres étaient donc nettoyées et désinfectées pour accueillir un nouveau patient pour l’après-midi. Pour chaque patient un dossier de soins était constitué à l’aide d’un classeur. Il rassemblait les feuilles d’anesthésie, la prière de recevoir, les différents consentements (anesthésie, acte chirurgical), le bulletin de sortie, les...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

gost nurse

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Bien vu !

c'est en s’attardant sur chaque détails que l'on valorisera la profession ! (y)