ESI

J'entre en IFSI avec une prothèse fémorale...

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Futur étudiant en soins infirmiers et porteur d'un handicap, sur le forum d'infirmiers.com, samihflexrun s'interroge sur les modalités d'exercice de son futur métier. Entre inquiétudes et appréhensions, le jeune homme de 19 ans sollicite l'avis des internautes...

direction fleches

Faire son entrée en IFSI avec un handicap, est-ce possible ?

Sur le forum d'infirmiers.com, samihflexrun s'inquiète pour l'exercice de sa future profession. En effet, le jeune homme de 19 ans, amputé d'une jambe, porte une prothèse fémorale. S'il s'accommode très bien de son handicap et croque la vie à pleine dent, il reste cependant sceptique quant au regard que pourraient porter ses collègues et ses employeurs. Mais sur le forum, les internautes se veulent plutôt rassurants… Zoom sur les conseils apportés !

Bonjour,

J'entre normalement en IFSI prochainement, seulement, je suis amputé d'une jambe. Je porte donc une prothèse fémorale.

J'ai 19 ans, et autant vous dire que je peux enchaîner les kilomètres sans soucis (d'ailleurs je fais de l'athlétisme avec prothèse spécifique). Cependant, je me pose énormément de questions quant à mon avenir en tant qu'infirmier :

  • serais-je confronté à des difficultés pour trouver un poste en ayant une prothèse ? ;
  • serais-je obligé de le préciser à l'employeur ? ;
  • puis-je être désavantagé comparé à un autre infirmier compte tenu de mon handicap (que je ne considère pas vraiment en tant que tel même si en théorie je suis bien "handicapé", mais ma vie de tous les jours n'en est pas moins dynamique…) ? ;

Je suis dans le flou, je ne sais pas si c'est dû à un manque de confiance en moi ou si c'est une réalité à laquelle je devrais faire face dans tous les cas.

Merci d'avance…

Vous n'êtes pas sans savoir que le métier d'infirmier est très physique : il faut mobiliser des patients lourds, rester debout une bonne partie du temps ou encore effectuer de longues journées de travail. Alors, quand on souffre d'un handicap, il est normal de se poser des questions sur les conditions d'exercice de son métier… Face à la situation de samihflexrun, Patt, étudiant en soins infirmiers en 3ème année, se montre plutôt confiant. Tu arrives à marcher ? A te baisser ? A pousser un chariot ? A soulever des charges moyennement lourdes ? Si oui, il n'y a pas de raisons que cela te pose problème ! Tu as un handicap oui, mais tu sembles dire que tu t'en accommodes bien. Je sais que c'est peu comparable, mais une personne avec une très mauvaise vue, sans lunettes, ne pourrait pas faire ce métier, mais une fois qu'elle a ses lunettes et qu'elle s'y est adaptée, quel est le souci ? Je ne vois pas pourquoi ta prothèse serait un frein à ton emploi.

En outre, IFSI et handicap ne sont pas incompatibles. Plusieurs conditions sont d'ailleurs nécessaires à l'entrée en institut de formation en soins infirmiers. Normalement avant de rentrer en IFSI, tu dois passer une visite médicale auprès d'un médecin agréé. Si celui-ci t'a délivré ton certificat, c'est que pour lui tu es apte à exercer, souligne Jedyte. De plus, tu as passé un oral et je suppose que tu as au moins effleuré ce sujet. A la rentrée tu intègres un IFSI, donc, tout porte à croire que l'on pense que tu pourras exercer ce métier... rajoute Path. En France, le Centre de Rééducation et d'Insertion Professionnelle de Castelnau-le-Lez (34) est le seul IFSI réservé aux personnes handicapés. Le handicap dans les professions paramédicales est d'ailleurs un sujet d'actualité, puisque la FHF présentait en mai dernier un livre blanc sur l'accessibilité des instituts de formation paramédicale aux étudiants en situation de handicap.

Enfin, sachez que la loi se prononce en faveur de l'insertion des travailleurs handicapés. En effet, Jedyte rappelle que Chaque employeur se doit d'avoir un pourcentage de travailleurs handicapés dans son entreprise au risque de devoir payer si le quota n'est pas atteint. […] Donc cette loi te permettrait d'être recruté dans ce cadre là. […] Tu pourras aller voir la médecine du travail de l'hôpital duquel dépend ton IFSI si tu as des questions par rapport à ce qu'on pourrait appeler ton handicap (ça n'a plus l'air d'en être un), et éventuellement faire une adaptation de poste si celui-ci en nécessite certaines, ce qui n'est peut-être même pas le cas. Puis, admettons que ça fasse peur à un employeur, qu'il craigne que tu ne sois pas capable d'assumer le travail d 'infirmier, tu auras tous tes bilans de stage pour lui prouver le contraire !, ajoute Path comme dernier argument...

Et vous, qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà été confronté à un problème similaire ou bien l'un de vos collègues de promotions ? Réagissez sur le forum d'infirmiers.com !

Creative Commons License

Rédaction Infirmiers.comophelie.perrot@infirmiers.com@OliePrt

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)