ESI

"Les infirmiers en exercice sont eux aussi acteurs de la formation..."

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Outre les étudiants en soins infirmiers, il existe d’autres acteurs, et non des moindres, de ces études. Chargés de former les soignants de demain, il leur arrive de passer eux aussi par des moments de doute et de remise en question. Retour d’expérience de deux infirmières particulièrement investies dans l’apprentissage des ESI en stage.

infirmières résultats coopération

Pour Valérie Boulogne, infirmière à l'hôpital, et Pierrette Meury, infirmière libérale, l'encadrement des étudiants est essentiel.

Dans l’exercice infirmier, la part liée à l’encadrement des étudiants est essentiel, que l’on soit en exercice hospitalier ou libéral. S’engager dans ce rôle de tuteur d’un futur professionnel ne s’improvise pas, même s’il peut susciter quelques craintes. La réforme des études et la mise à jour du portfolio démotivent souvent les IDEL à prendre des étudiants en stage. Finalement, ce ne sont que des outils et des méthodes. Toute évolution pédagogique s’apprivoise avec la volonté et le désir de transmettre, d’encadrer, de voir grandir cette belle fougue soignante chez l’étudiant, de participer à cette construction du futur infirmier (...).

Quid de l'encadrement des ESI en milieu libéral ?

Pour un infirmier libéral, accepter un étudiant, c’est partager chaque jour l’espace étroit du véhicule, l’espace privé du domicile des patients, c’est accepter de livrer une part de la gestion du cabinet, c’est prendre sur son temps personnel pour expliquer, analyser, accompagner… Dans un échange qui serait médiocre, ce face à face pourrait sembler bien long ! Recevoir un étudiant, c’est lui apprendre comment le soignant doit parfois adapter son soin aux contraintes, tout en maintenant une qualité de soins optimal. C’est aussi lui montrer que pour maintenir un niveau qualitatif face aux évolutions, l’infirmier libéral doit garder, toujours et encore, son esprit ouvert à la remise en question, à l’évolution du système et des méthodes. C’est amener l’étudiant à approcher les contraintes économiques liées au système de santé, à découvrir la politique du paysage de la santé en France pour mieux comprendre les choix, les difficultés, les freins aux évolutions pourtant visiblement indispensables dans l’exercice quotidien. Tant de temps, tant d’énergie avec parfois comme « récompense » un léger merci, voire des soupirs, sans compter l’obligation de recadrer un peu fermement et l’incompréhension d’un stagiaire qui n’accepte pas, qu’au cours du soin, l’infirmier reprenne les rennes quand un problème se pose.

Pour un infirmier libéral, accepter un étudiant, c’est partager chaque jour l’espace étroit du véhicule, l’espace privé du domicile des patients... Pierrette Meury, IDEL

Avant le début du stage, il me semble important de rappeler les textes réglementaires infirmiers, mais aussi ceux liés à l’exercice libéral : les DASRI, la prescription infirmière, l’organisation des agences régionales de santé, les recommandations de bonnes pratiques… C’est une bonne entrée en matière, car mon stagiaire et moi y revenons régulièrement tout au long du stage par un jeu de questions : pourquoi un dossier de soins ? Quelle obligation ? Quelle utilité ? Dans cette situation d’urgence, quelle était ma marge de manœuvre ? Mes obligations ? Mes limites de compétence ? L’attitude à avoir ? Un questionnement infini. L’objectif que je me fixe, au-delà de ceux que le stagiaire me présente dans son portfolio, c’est de lui faire comprendre où se trouve le lien entre son apprentissage et l’exercice, que les acquis doivent vivre et évoluer, que le questionnement soignant est la base du maintien des compétences, que l’infirmier est un maillon d’une chaîne de soins, maillon qui perd une grande partie de son efficacité s’il est isolé et chaîne de Outre les étudiants en soins infirmiers, il existe d’autres acteurs, et non des moindres, de ces études. Chargés de former les soignants de demain, il leur arrive de passer eux aussi par des moments de doute et de remise en question. Retour d’expérience de deux IDE particulièrement investies dans l’apprentissage des ESI en stage. soins qui perd sa qualité sans ce maillon. Vient ensuite la découverte de la spécificité en exercice libéral, avec sa grande variété de soins, chez des patients très différents, dans des conditions à la fois précaires et riches, cette multi-casquette qui coiffe chaque infirmier à domicile, lui offrant un rôle dans toutes les dimensions du soin infirmier en y ajoutant un volet social, des capacités de médiation et de coordination, une qualité humaine qui le fait durer dans sa profession. Être en stage en libéral, c’est l’école idéale du respect du patient, de ses choix, sa culture, ses croyances, ses moyens, sa religion … tant les situations rencontrées sont variées (...). Quel plaisir d’expliquer, de montrer, puis d’accompagner un jeune stagiaire dans cet apprentissage du soin précis, réfléchi, adapté, respectueux...

Nous avons tous été stagiaires à un moment et le sentiment d’arriver « comme un cheveu sur la soupe » n’est jamais agréable ! Valérie Boulogne, IDE hospitalière

De l'importance d'accueillir un étudiant infirmier en stage

L’accueil est un moment important : la durée des stages étant longue (de cinq à dix semaines), il est nécessaire que chaque étudiant se sente attendu pour faciliter son intégration. Nous avons tous été stagiaires à un moment et le sentiment d’arriver « comme un cheveu sur la soupe » n’est jamais agréable ! Le premier jour est donc dédié à l’accueil des ESI avec une présentation du pôle de gérontologie. L’étudiant me présente son portfolio et ses objectifs. Je lui remets le livret d’accueil conçu pour les ESI qui inclut un référentiel des activités qu’il pourra réaliser au cours de son stage. Ce référentiel d’activités aide parfois le stagiaire à reformuler ses objectifs. Dans le même temps, je lui remets les objectifs propres à notre service, élaborés conjointement avec le cadre de santé et qui lui servira de guide dans sa progression. En fonction de son niveau d’études et de ses besoins, je lui explique qu’il débutera son stage en travaillant en binôme avec les aides – soignantes (AS) pendant 8 ou 15 jours et qu’il lui sera attribué deux patients.

Une étroite collaboration indispensable à la formation pratique des ESI. Valérie Boulogne, IDE hospitalière

Dès que la réalisation de la compétence 3 (accompagnement d’une personne dans les soins quotidiens) sera satisfaisante, l’ESI sera intégré à l’équipe infirmière et initié à la prise en charge globale de ses résidents ainsi qu’à l’apprentissage d’actes techniques. Il continuera à travailler en binôme avec les AS. Les outils informatiques, les dossiers des patients et les différents membres d’équipe sont à sa disposition pour l’aider dans ses recherches. Je lui remets également son planning et définis avec lui des moments de rencontre afin de discuter de l’évolution de son stage : prévision du bilan de mi–stage (pour lequel il devra pré-remplir son portfolio au crayon à papier) et de bilans intermédiaires si besoin. L’entretien est suivi d’une visite guidée et d’une présentation des différents membres de l’équipe pluriprofessionnelle présents. Puis, il rejoint les AS pour le restant de la journée. Tout au long du stage, j’évalue l’évolution de l’étudiant avec mes collègues AS et IDE. En outre, nous travaillons très étroitement avec nos collègues formatrices de l’IFSI. Une étroite collaboration indispensable à la formation pratique des ESI.

Dans l’exercice infirmier, la part liée à l’encadrement des étudiants est essentiel, que l’on soit en exercice hospitalier ou libéral. Pierrette Meury, IDEL

Creative Commons License

Infirmière libérale  Valérie Boulogne  Infirmière en service hospitalier

« Je réussis mes études en IFSI » : un guide pratique pour y parvenir

Guide études en IFSIBonne nouvelle ! Cette année, la rentrée commence plutôt bien car Infirmiers.com vous offre un cadeau conçu rien que pour vous : un guide intitulé "Je réussis mes études en Ifsi - Les clés pour y parvenir qui vous donne toutes les clés pour réussir votre (vos) année(s). En version papier (et oui !) à demander dans votre Ifsi ou à télécharger sur le site ! 80 pages, écrites par une infirmière journaliste pour vous... et avec vous ! ; un guide gratuit !

Télécharger le guide

Ce guide fait partie d'une collection de 4 disponibles progressivement au cours du 4e trimestre . Egalement accessible en téléchargement actuellement « Je suis un jeune IDE » - Les clés pour bien démarrer. Annoncé prochainement également « Je m'installe en libéral » - Les clés pour réussir et pour fin novembre 2016 « Traitement, rémunération, primes » - Les clés pour y voir clair.

Infirmiers.com vous gâte en cette rentrée ! Profitez-en !

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Commentaires (0)