ESI

Étudiants en soins infirmiers – Une voix pour se faire entendre

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Élue à la tête de la Fédération Nationale des Étudiants en Soins Infirmiers (FNESI) en mai dernier, Florence Lamaurt nous explique les grands enjeux de son mandat.

etudiants en soins infirmiers fnesi Florence LamaurtInfirmiers.com : Vous venez d'être élue à la tête de la Fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers (FNESI) avec une liste intitulée
« Des projets pour avancer, des valeurs pour nous porter », pouvez-vous nous en dire plus ?

Florence Lamaurt : La liste présente les deux grands axes de ce mandat. Des projets pour avancer et des valeurs pour nous porter. En effet, la manifestation du 12 mai dernier a donné place à des promesses ministérielles et il convient d'en assurer le suivi. De nouvelles échéances vont voir le jour et sont à préparer notamment avec les élections de 2012 (civiles et étudiantes).

Si la FNESI a su montrer sa force de nuisance en manifestant, il n'en reste pas moins qu'elle a toujours été reconnue pour sa force de proposition. Nous nous attellerons donc à proposer de nouvelles contributions sur les études et à travailler l'ouverture internationale de la formation et l'accès à un réel statut étudiant pour les étudiants en soins infirmiers.

De plus, les valeurs associatives restent un des piliers de la FNESI et il convient d'en assurer le développement et la pérennisation par l'information et la formation. Si l'aide aux associations a toujours existé à la FNESI, il convient de leur proposer de nouveaux projets, notamment dans le cadre de la Prévention Citoyenneté Solidarité et des partenariats, et de travailler l'esprit de corps des étudiants en soins infirmiers.

I. C. : Au cours de vos universités d'été de juin dernier, quels sont les thèmes forts qui ont été abordés et sur quoi portent aujourd'hui vos préoccupations ?
F. L. : Le fil rouge de nos Universités d'été qui ont eu lieu à La Toussuire, en Savoie, était la préparation de 2012 et la présentation des différents enjeux. En effet, 2012 constitue un cap important pour les étudiants en soins infirmiers, d'une part avec les élections civiles et les enjeux qui en découlent, d'autre part, avec les élections des représentants étudiants au CROUS (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) auxquelles les étudiants en soins infirmiers doivent participer. Le ton est maintenant donné et les étudiants en soins infirmiers seront présents sur les différents volets de l'année 2012, afin que les revendications et les droits de notre communauté soient entendus de tous.

I. C. : Comment percevez-vous aujourd'hui la profession ? Ses atouts, ses faiblesses, ses perspectives d'avenir ?
F. L. : La profession infirmière vit en ce moment de grands changements. Avec l'intégration universitaire de la formation, de nouvelles perspectives voient le jour. Il faut saisir cette occasion qui s'offre à nous de travailler sur notre profession de demain. La France reste en retard sur l'évolution de la formation des étudiants en soins infirmiers. La réflexion doit être lancée sur notre vision du métier et sur les différents volets à explorer (pratiques avancées, master, recherche...). D'où l'intérêt de nous faire entendre.

Une autre mobilisation de la FNESI sur le prix du ticket de restauration universitaire...

Selon un communiqué de presse de la FNESI en date du 30 juin 2011,"Le vendredi 1er juillet 2011, le Conseil d’Administration du CNOUS statuera sur le prix du ticket de restauration universitaire (RU).Le ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche propose une majoration du prix de 5 centimes pour l’année universitaire 2011-2012 sans justification crédible. Cette nouvelle hausse confirme une augmentation de 22% du prix du repas depuis 2002 (à la rentrée 2002, le prix du ticket RU étant de 2.50 €) et le passage à l’euro. La FNESI, membre de la Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE), refuse cette augmentation et demande le gel du prix du ticket RU. (...) Elle exige du ministère et du CNOUS une réflexion sur le long terme pour préserver l’offre sociale de restauration du CROUS à prix constant du ticket RU."
http://www.fnesi.org

Creative Commons License
rédacteur en chef izeos
bernadette.fabregas@izeos.com

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)