ESI

Financement des études : la Fnesi rassurée par l'AP-HP

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Le 18 décembre 2014, les étudiants en soins infirmiers de l'AP-HP, à l'appel de la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (Fnesi) ont manifesté dans les rues de Paris pour exiger la non mise en paiement des études pour les étudiants en IFSI déjà en formation. Une délégation a été reçue par l'AP-HP et par une représentante du Conseil Régional pour apporter des réponses concrètes à la problématique du financement et du coût des études.

manifestation étudiants Fnesi Paris

Crédits photo : Fnesi - Les étudiants en soins infirmiers se sont mobilisés à Paris le 18 décembre 2014 à l'appel de la Fnesi.

Aujourd’hui, un quart des étudiants en soins infirmiers des instituts de formation attachés à l’AP-HP ont défilé dans les rues de Paris suite à l’annonce d’une possible facturation de la formation à hauteur de 8000 euros par an pour certains d’entre eux étant hors critères de subventionnement définis par la Région.

Une délégation composée d’étudiants, du président de la FNESI, Loic Massardier et de Thierry Amouroux, secrétaire général du SNPI (Syndicat National des Professionnels Infirmiers) a été reçue par la direction générale de l’AP-HP en présence de Madame Séverine Mignon, représentante du Conseil Régional.

Durant cet entretien un accord écrit a établi les avancées suivantes :

  • Pour les étudiants entrés en formation en 2012-2013, l’AP-HP prend la responsabilité du manque d’informations préalables à l’entrée en formation, en conséquence, aucun paiement ne sera exigé jusqu’à la fin de leur formation.
  • Pour les étudiants entrés en formation en 2014, il sera vérifié l’existence d’une convention de formation signée entre l’AP-HP et l’étudiant permettant de justifier la facturation de la formation. Dans le cas contraire, aucun paiement ne pourra être exigé jusqu’à la fin de leur cursus.
  • Pour les étudiants qui, néanmoins devraient payer leur formation, une cellule d’accompagnement individuelle est mise en place à la Direction des Ressources Humaines de l’AP-HP. Elle a pour objet de rechercher, avec les étudiants, des solutions de prise en charge du coût de leur formation.
  • A partir d’aujourd’hui, une information préalable détaillant les conditions de financement de la formation sera remise à chaque étudiant. L’affectation en IFSI d’un lauréat ne sera possible qu’après réception d’un dossier complet et l’accord du CFDC (Centre de la Formation et du Développement des Compétences) sur le mode de financement.
  • Il est acté que l’AP-HP proposera au Conseil Régional une réflexion sur ses conditions de financement de la formation.

Par la suite, une délégation plus restreinte a été reçue par la Région Île-de-France. Il a été évoqué les différents modes de financements de la formation et les compétences déléguées aux Régions. Un réel dialogue doit être ouvert pour permettre des avancées sur le subventionnement de la formation. Les étudiants doivent être consultés dans le cadre des discussions relatives à l’évolution de leurs conditions de formation et être considérés comme des partenaires à part entière afin que le climat de la formation soit plus serein pour les étudiants en soins infirmiers.

La FNESI ne tolérera pas qu’un étudiant en soins infirmiers doive débourser plus de 22 000 euros pour suivre sa formation, restera vigilante quant au respect des engagements pris par les différentes parties et suivra l’évolution du dossier en rencontrant régulièrement l’AP-HP et la Région.

Si des pistes de réflexion ont été envisagées pour pallier aux situations personnelles des étudiants, elle sont révélatrices d’une problématique de fond qui touche à l’investissement financier dans la formation et aux politiques publiques menées dans les Régions, il s’agit maintenant de prendre des décisions concrètes pour l’avenir des formations sanitaires et sociales.

Communiqué de la Fnesi du 18 décembre 2014

L'AP-HP fait le point de situation sur la prise en charge financière des formations en soins infirmiers

Dans un communiqué de presse daté du 18 décembre 2014, l'AP-HP indique que pour les étudiants des promotions 2014 (sessions janvier & septembre), l’AP-HP a récemment constaté que certains n’avaient pas fourni les documents nécessaires à la justification de la prise en charge financière de leurs études, alors qu’elle doit rendre compte au Conseil régional Ile-de-France de la bonne utilisation de sa subvention (43M€). L’AP-HP s’est donc récemment adressé aux seuls étudiants rentrés en 2014 dont les dossiers étaient incomplets pour leur demander les justificatifs manquants afin de  mettre à jour leur situation. A ce jour, sur plus de 2000 dossiers d’inscription en 2014, il semblerait qu’un peu plus d’1/4 soit incomplets. A l’issue de ce recensement, l’AP-HP saura précisément le nombre exact d’étudiants concernés. Bien évidemment, la régularisation de leur situation s’effectuera au cas par cas et en étroite concertation avec la Région Ile-de-France, principal financeur de ces formations.

Président de la Fnesi president@fnesi.org

VP Communication/Presse presse@fnesi.org

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (1)

Aldous

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Du bruit pas pour rien mais pas pour tout!

Même si l'APHP fait la démonstration d'un manque de rigueur dans le suivi des dossiers. Au final elle applique les textes (bonjour la méthode!).

Mais la FNESI aussi aurait, de son côté, pu être plus attentive dans le passé et moins dans l'exploitation de l'actualité.

Une fois dépassé le brouhaha il apparait que le dossier "Etudes infirmières" mérite un traitement plus sérieux et technique. En se décentrant un peu de Paris et des effets de "com".