ESI

A lire et à voir - Omerta à l'hôpital illustré

par .

Cet article fait partie du dossier :

Blogs infirmiers

    Précédent Suivant

Un livre comme un écho au précédent. Un livre en images, sous forme de bande-dessinée pour continuer à sensibiliser tout un chacun mais surtout les étudiants en santé sur la question des maltraitances qu'ils ont subies ou subissent au quotidien. Valérie Auslender et SoSkuld nous proposent aujourd'hui « Omerta à l'hôpital illustré ».

crédit photo skuld

Crédit SosKuld - Des témoignages qui vont permettre que des actions de santé publique se mettent en place pour protéger les étudiants en professions de santé et pour améliorer les conditions de travail des soignants.

Début 2017, le livre « Omerta à l'hôpital. Le livre noir des maltraitances faites aux étudiants en santé », signé Valérie Auslender, médecin généraliste attachée à Sciences Po Paris, levait le voile sur les situations de violence vécues durant leur formation par les étudiants. Nombre d'entre eux témoignaient d'avoir été malmenés verbalement par leurs tuteurs, découragés par leur hiérarchie, rabaissés au seul titre de « stagiaire », « d'élève », niés en tant qu'individus, voire pire encore… Leurs témoignages, édifiants, ont eu un large écho. Valérie Auslender.disait alors ceci : grâce à tous ces témoignants, l'omerta de la maltraitance, acceptée par le système, est rompue. Lever cette loi du silence permettra à d'autres victimes de parler. Ces témoignages vont permettre que des actions de santé publique se mettent en place pour protéger les étudiants en professions de santé et pour améliorer les conditions de travail des soignants. Ils vont permettre de changer la politique de santé car aujourd'hui, nous ne pourrons plus dire que nous ne savions pas.

La lecture d'Omerta à l'hôpital a été un choc : j'ai réalisé que je n'avais pas vécu le pire et, surtout, j'ai pris conscience que je n'y étais pour rien. » SoSkuld

A distance de cette première salve de mots libérateurs, la parole des étudiants en santé s'est libérée et c'est salutaire. Plus personne ne nie la maltraitance, la souffrance, les difficultés du parcours de formation. Les tutelles viennent d'ailleurs d'émettre 15 mesures en faveur du bien-être des étudiants en santé ; mesures issues du rapport de la psychiatre Donata Marra que la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, et de l’Enseignement supérieur de la Recherche et...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (2)

Majordugers

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

Que faire...

C'est une loi, un texte de loi solide qui devrait encadrer, légiférer les droits des étudiants en santé de ne pas être maltraités, insultés par leur hiérarchie.
Il n'y a actuellement aucune solution et aucune protection pour les étudiants en souffrance. Ceci est toujours un sujet tabou (dans le pays des droits de l'homme).

Allo?_pital_?

Avatar de l'utilisateur

54 commentaires

#1

La société est violente : Hôpitaux, Ecoles, Rue, Travail, même constats, même analyse, même solutions !

Un p'tit documentaire qui est très éclairant a propos de ce thème, a adapter à la maltraitance en milieux de soins :

Documentaire France 5 : Non assistance à personne en danger.

https://www.youtube.com/watch?v=pG0fXebvw4U

A rapprocher aussi du harcèlement scolaire, se sont les même comportements et les mêmes conséquences. L'analyse et les solutions sont similaires.