ESI

"Oui, c’est vraiment tout ce que je veux faire de ma vie"

Cet article fait partie du dossier :

Formation en ifsi

C'était l'avant-dernier stage de ma formation d'infirmier… Quelle chance, quelle opportunité j’ai eu de pouvoir m'instruire autant pendant ces deux mois passés au SMUR ! Je crois qu’en si peu de temps je n’ai jamais autant appris, que ce soit sur mon futur métier ou sur moi-même… Quelle gifle !

Infirmier SMUR

Un stage au SMUR qui fait grandirMorgan, étudiant en soins infirmiers, et qui renforce ses certitudes.

J’ai vu des professionnels passionnés par l’urgence, j’ai vu des situations auxquelles je n’avais jamais été confronté. J’ai vu la souffrance, j’ai vu la douleur et j’ai aussi vu l’horreur de l’annonce de l’impensable aux familles… Le fil de la vie, c’est là que j’ai compris qu’il était mince et j’ai vraiment réalisé qu’en un instant notre vie peut basculer, parfois à cause d’une erreur d’inattention, parfois à cause de la vitesse…

Ce stage, ça a été le stage de la confirmation ultime. Celui où je me suis dis « oui, c’est vraiment tout ce que je veux faire de ma vie ». Celui aussi où j’ai compris que je pouvais avoir confiance en moi, où j’ai réalisé que, merde, j’ai des connaissances, et que je devais arrêter de douter en permanence.  Parce qu’on m’y a grandement aidé, parce que les professionnels avec qui j’ai travaillé m’y ont poussé, qu’ils m’ont fait confiance et qu’ils m’ont parfois un peu forcé la main en me disant que sur cette intervention je devrai me débrouiller, que je serai seul avec le médecin dans le véhicule des pompiers et que j’étais capable de prendre en soin un patient dans l’urgence.

Heureusement,  j’ai aussi vu la vie apparaître au sortir d’un ascenseur et des sauvetages réalisés sur le fil au détours d’une table de coro… J’ai aussi compris ô combien les proches des patients ont confiance en vous (nous) dans ce genre de situation, combien ils attendent qu’on leur dise la vérité, et combien l’écoute, la vraie, est le plus grand des remèdes à leurs angoisses…

Je crois qu’en deux mois, plus qu’en vingt-deux ans, j’ai compris la valeur de la vie, et j’ai compris à quoi je voulais dédier la mienne…

alias Monsieur Piqûre - Futur Infirmier

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)

MNH