ESI

Un patient en "isolement" mais pas lors des repas...

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Loriane Previte, étudiante en soins infirmiers à Saint-Etienne, nous livre une interrogation vécue lors de son premier stage : pourquoi un patient "isolé" dans sa chambre pour BMR sur sonde vésicale à demeure, prend-il ses repas avec les autres et ce, sans aucune précaution particulière...

"L'étonnement" ou comment des étudiants en soins infirmiers racontent leurs premiers questionnements en stage

Formatrices dans un institut de formation en soins infirmiers Croix-Rouge à Saint-Etienne, Pascale Brisse et Zohra Messaoudi ont demandé à leurs étudiants de 1ere année, dans le cadre de l'unité d'enseignement "Hygiène et infectiologie", de réaliser une analyse de situation à partir d'un "étonnement" vécu lors de leur premier stage. Elles nous en proposent trois - parmi ceux jugés les plus pertinents - que nous publierons au cours des trois prochains mois. Voici le premier, signé de Loriane Previte, et merci pour ce partage. Il serait en effet dommage que ces réflexions de profanes restent anecdotiques.

Lire le deuxième texte publié le 29 avril 2015 : Les mesures d'hygiène peuvent-elles être « adaptées » ?
Lire le troisième texte publié le 8 juin 2015 :  "Quid du linge « non adapté » pour les toilettes"

Le contexte de départ...

repas ehpad personnes âgées

Une étudiante en soins infirmiers se questionne : pourquoi un patient isolé pour cause de BMR prend-il ses repas avec les autres résidents sans précautions particulières ? La réponse est dans cet article...

Je suis actuellement en première année en institut de formation en soins infirmiers. Ma première affectation de stage se trouve dans un service de long séjour et lieu de vie. Dès mon arrivée, je rencontre la cadre de santé qui m’explique le déroulement de mon stage : une semaine avec l’équipe aide-soignante puis, le reste de mon stage avec les infirmiers du service.Lors de mon deuxième jour de stage, je suis en poste du matin. Après la relève faite avec le personnel de nuit, les...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (2)

Circadienne

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

Bravo

Bravo pour ton questionnement pertinent, même si peut être la forme n'y est pas toujours mais je préfères quelqu'un qui se pose les bonnes questions plutôt qu'un littéraire né ayant un questionnement peu pertinent. De plus j'aimerais ajouter que c'est bien écrit, en lisant le texte on se rends compte de la ou l'étudiante veux en venir... bref chapeau, et continu comme cela tu ira loin!
FELICITATIONS!

binoute1

Avatar de l'utilisateur

590 commentaires

#1

???

On en dit plus isolement depuis bien longtemps --> P.C.

Mais c'est indiqué en fin de rapport.
Idem pour la localisation d ela B.M.R. , dans le contexte de départ rien n'indique si la BMR est respi, sur plaie dig ou urinaire.
Cela serait intéressant de l'inqiquer l plutôt que seulement au dernier §