ESI

Premiers pas en stage pour les étudiants en soins infirmiers

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Voila quelques mots, quelques phrases puisées par un cadre de santé enseignant dans le journal de formation d’un groupe d’étudiants de première année qui revient de son premier stage d’une durée de 5 semaines. Un récit qui questionne les pratiques et les codes professionnels des infirmiers de terrain...

repas patient chambre d'hopital

L'étudiante en soins infirmiers découvre que le métier de soignant est difficile. Il y a une confrontation perpétuelle à la fragilité de l’être humain

« La rentrée tant espérée est enfin là. J'ai vécu les premières heures de la formation en soins infirmiers. Maintenant, place pour une nouvelle aventure : la découverte du monde professionnel. Le compte à rebours démarre et les premières minutes en stage vont commencer. Le stress monte, les battements cardiaque s’accélèrent, les nuits sont plus courtes … et je rêve les yeux ouverts…
Je rêve que je fais mes premiers pas dans un service. Les murs sont blancs et bleus pastels.

Des soignants en tenue me sourient, se présentent et m’invitent à les suivre pour ma première journée.  Au fils des jours, ils me donnent vraiment envie et me confortent dans mon choix. Ils ont une approche respectueuse de la personne soignée, de la famille et de leurs collègues. Il y a une vraie solidarité dans la réalisation des activités soignantes. Ils m’invitent à y participer et à prendre une place dans leur équipe. Au réveil, ce matin, je me sens mieux, mais malgré tout, la peur au ventre, je pars pour faire mes premiers pas dans une unité de soins.

Je vous propose donc de me suivre au rythme des pages de mon journal de formation entre étonnement, stupeur, découverte et surprise. Je me fais ainsi la porte parole des réflexions exprimées par des étudiants de première année de retour de leur premier stage de la formation infirmière. Suivons-les et écoutons-les… »La première journée...«  Premier soir, comme nous l’on suggéré les formateurs avant de partir de l’Ifsi, je prends mon cahier de formation pour noter...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (4)

Sébastien Lenoir

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#4

Reléve et...

Vous êtes notre reléve, il est vrai mais vous êtes également nos futurs soignants, ceux qui prendront soin de nous quand nous serons dans le besoin.
C'est de cela dont il convient de se rappeler lorsque nous devons vous acceuillir, vous former, vous guider.
Ce petit rappel incite à l'humilité.

nounours94140

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#3

l'oubli!

trop d'AS et d"IDE oublient très (trop???) vite qu'ils étaient élèves/étudiants avant d'être professionnels....
l'humilité est une vertu... pas la prétention!

LittleBrain

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#2

On s'y reconnait, on s'imagine

Merci de publier ce genre de témoignage, ESI en première année, les stages commencent dans un tout petit mois et, il faut l'avouer, grosse appréhension quand à l'accueil...
Ce n'est pas tant le contact avec les professionnels soignants qui fait peur que le fait de gêner ou se sentir de trop.

Merci également à Arnaud-OM13 pour sa réflexion plus que bienvenue.

Pilou-Pilouuu

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#1

La relève, c'est vous qui la formez...

"Changement d’équipe. Voilà trois jours que personne ne s’occupe de moi. J’ai l’impression de faire partie déjà du décor…"

Voilà une phrase révélatrice de l'accueil bien trop souvent réservé aux étudiants.
Soignants, n'oubliez pas que VOUS formez la relève, que les défauts et les erreurs des étudiants sont aussi celles que vous n'avez pas su corriger ou expliquer.

Pensez-y.