ESI

Quand l'anatomie passe par la dissection...

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Les étudiants infirmiers de l’IFSanté de Lomme ont fait l’objet d’un projet pédagogique original pour des personnels non médicaux. Leurs cadres formateurs Marie Foluszny et David Martié, avec la coopération du Dr Guillaume Ficheux, Chef de Clinique du Laboratoire d’Anatomie de la Faculté de Médecine & Maïeutique de Lille, ont organisé des séances de dissection de cadavres dès la première année de formation. Récit d’un projet ayant obtenu un taux de satisfaction significatif auprès des étudiants.

cerveau dissection

La dissection, en tant que telle, permet la vision directe du corps mort et des divers organes et structures anatomiques. Un terrain d'apprentissage hors-normes.

Quelle activité pédagogique pourrions-nous mettre en place pour les étudiants infirmiers de premieÌ€re année ? C’est la question que notre équipe pédagogique s’est posée durant une réunion de préparation de semestre.

Un projet d’équipe

Nous menons toujours une réflexion sur nos stratégies afin d’apporter un contenu pertinent et mettre en place une stratégie pédagogique qui puisse dynamiser et motiver l’ensemble de la promotion. Il s’agit aussi pour notre équipe de formateurs d’eÌ‚tre novateur et de favoriser les apprentissages par des méthodes correspondant au profil de chaque promotion. Les unités d’enseignement (UE) du premier semestre en IFSI sont capitales pour apporter des...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

552 commentaires

#1

étonnée du taux de retour positif ?

Si ça ce n'est pas un bel a priori.
Parce que les infirmières n'auraient pas droit de vouloir côtoyer un corps mort, de vouloir l'explorer ?