ESI

A Strasbourg, les étudiants en soins infirmiers défendent "leur vision d'avenir"

par .

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Les étudiants en soins infirmiers, à l'initiative de la Fnesi, Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers, étaient réunis en congrès du 15 au 18 novembre, à Strasbourg. L'occasion pour la nouvelle génération de professionnels à venir d'affirmer qu'ensemble, dans une perspective de création d'une véritable filière en sciences infirmières, ils souhaitent poursuivre leur vision d'avenir tant de leur formation initiale que de leur futur exercice professionnel.

congres Fnesi Strasbourg

@La_Fnesi Un congrès national 2018 au Parlement européen, à Strasbourg. Pour la Fnesi, "un beau symbole pour notre structure qui porte haut l’application du processus de Bologne (LMD)."

Symbolique forte de l'esprit d'ouverture des étudiants en soins infirmiers, le Congrès national 2018, 18e du nom, se passait au sein du Parlement européen, à Strasbourg. L'occasion pour la Fnesi d'élever le débat, de débattre de la place des professionnels et étudiants en soins infirmiers en Europe, mais également au sein de leurs systèmes de soin respectifs. La Fnesi l'a souligné, en présence d'une Eurodéputée, ce fut également l'occasion de réaffirmer la responsabilité des jeunes de s'inclure dans le schéma européen, dans la continuité du processus de Bologne et à travers les prochaines élections européennes.

Présente lors de ce Congrès national, Christelle Dubos, Secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, qui a pu réaffirmer l'importance de la formation en soins infirmiers et de la profession - par les temps qui courent c'était le moins qu'elle pouvait exprimer... #InfirmieresOubliees - mais également la nécessité du travail pluridisciplinaire au sein des équipes de soins afin que les patients soient placés au coeur du système de santé. Ce à quoi elle aurait pu rajouter : et la profession infirmière au coeur du système de soin !

Autre sujet débattu durant ces Journées, l'implication de chacun des acteurs pour construire et développer la vie étudiante des ESI. En effet, ces enjeux sont forts, d'autant que la réforme de la vie étudiante 2018 intéresse désormais les étudiants en soins au même titre que l'ensemble des étudiants. La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal, l'a réaffirmé à plusieurs reprises : il est du rôle des différents acteurs des territoires de les concrétiser. A ce titre, plusieurs iniatiatives ont été remontées et notamment celle de la Région Grand Est qui a également affirmé sa volonté de poursuivre l'investissement pédagogique des ESI concernant par exemple les frais d'accès bibliographiques ou encore les espaces numériques de travail. La Fnesi a également rappelé son espoir que le dossier des bourses pour les formations sanitaires et sociales ne soit pas oublié à l'heure où une convention cadre est en cours d'écriture entre la Région et les Crous locaux. Quant à la question du remboursement des étudiants en soins infirmiers ayant dû s'acquiter, à tort, de la Contribution de Vie Etudiante et de Campus (CVEC) - la Fnesi avait alerté en novembre dernier sur le sujet - la Fnesi, soulignant une fois encore cette injustice, a réaffirmé que cette année transitoire ne devrait pas impacter la vie des ESI, d'autant plus lorsque la volonté exprimée était de l'améliorer !

Concernant le processus d'universitarisation des formations en santé actuellement à l'oeuvre, Frédérique Vidal, s'exprimant via une allocution filmée, a rappelé à son tour les avancées considérables pour la formation et la recherche en sciences infirmières mais aussi, la priorité établie pour l'intégration universitaire des formations paramédicales et maïeutiques. S'exprimant et appuyant également la création d'un master en sciences infirmières, ouvert sur la recherche, Frédérique Vidal a souligné la volonté d'introduire plus de transversalité dans les formations en santé, pour des professionnels coopératifs au service du projet du patient. Pour la Fnesi, ces propos prouvent la priorité qui est faite pour les avancées de notre filière en soins - en sciences ! infirmier(e)s.

président 2018 fnesi

Bilal Latreche est le nouveau Président de la Fnesi, succédant ainsi à Ludivine Gauthier. Retrouvez l'ensemble du nouveau bureau sur ce lien !

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)