ESI

TFE/TIR, la bête noire des ESI ?

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Récemment rebaptisé "travail d'initiation à la recherche (TIR)", le "travail de fin d’études (TFE)"  est un mémoire nécessaire à l’obtention du diplôme d’état d’infirmier. Ce travail rédactionnel est souvent appréhendé par les étudiants en soins infirmiers. Samantha, Landry et Marjorie sont en 3ème année à l’IFPS Fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon à Montreuil. Infirmiers.com les a rencontrés pour leur demander comment ils ont vécu leur TFE.

Si vous ne parvenez pas à voir la vidéo, veuillez cliquer sur ce lien.

Au début de la troisième année, le TFE paraissait très compliqué et abstrait aux yeux de Samantha. Même son de cloche chez son camarade Landry : Le mémoire de fin d’études représente l’acheminement de nos trois années et c’est cela qui nous fait un peu peur. Landry a choisi la contention des enfants en milieu pédopsychiatrique : Ma question d’appel avait pour objectif de déterminer comment l’infirmier pouvait éviter la contention. D’après nos formateurs, le TFE devait nous permettre de remettre en cause tout notre questionnement professionnel. Cet exercice rédactionnel nous rappelle qu’il faut toujours être méticuleux dans notre travail tout en poursuivant nos recherches. Quant à Marjorie, pour qui le TFE représente une véritable bête noire, elle a choisi de s’intéresser à l’image corporelle sur les personnes stomisées et l’accompagnement de l’infirmier dans cette nouvelle étape de leur vie. La clé, c’est le choix du sujet. Il faut trouver un thème qui nous intéresse, qui nous parle, conseille Samantha qui a travaillé sur le rôle de l’infirmier de l’Education nationale face à la prévention et au harcèlement en milieu scolaire. Son secret ? Travailler les analyses de pratique demandées pendant les stages pour être plus à l’aise lors de la rédaction du TFE.

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com ines.kheireddine@gpsante.fr 

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)