TFE

TFE – Le refus de soin

En 2016, Nathalie Cuenya Leclercq, alors étudiante en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers Paris du Centre Hospitalier de Rodez (promotion 2013-2016) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : «  Quand les situations de refus de soin participent à la professionnalisation des infirmiers novices ». Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

tristesse dépression

Comment réagir face au refus de soin ?

Nathalie débute ainsi son travail de recherche : « Lors de mes différents stages, j’ai été confrontée à des situations de refus de soin. Je me suis rendu compte que la signification du refus du patient peut avoir de nombreuses origines. Pour certains, cela relevait d’une volonté d’affirmer leur autonomie (un refus de soin d’hygiène) et pour d’autres, il s'agissait seulement d'un symptôme de leur maladie (un refus de manger chez une patiente atteinte de la maladie d’Alzheimer). A chaque situation rencontrée, je me suis demandé comment réagir à ce refus afin de prodiguer un soin en restant bienfaisant.

Tout au long de la formation, l’accent est mis sur le respect du patient, de son autonomie et de ses choix en termes de soin. D’ailleurs, la loi du 4 mars 2002 formalise ce droit. Néanmoins, ce droit est relativisé en cas d’urgence ou d’incapacité de la personne à faire un choix. En psychiatrie, la loi permet aux soignants de contraindre un patient aux soins. C’est dans ce cadre que la confrontation à un refus de soin d’une patiente est venue interroger mes représentations du soin.

Lorsque j’ai débuté ce travail, je pensais réaliser un mémoire sur le refus de soin, puis je me suis interrogée sur les représentations et leur influence sur notre métier de soignant. Mais très vite mon questionnement s’est orienté sur la notion d’expérience. C’est sans doute parce que moi-même en intégrant la formation d’infirmière je suis passée d’experte dans un autre domaine professionnel à novice. Cela m’a conduite à...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)