ESI

VIDEO - ESI way : quelles représentations se fait-on des infirmières ?

par .

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Piqueuses, panseuses ou encore fantasmes masculins (et/ou féminins)… Les représentations que l'on se fait des infirmiers et infirmières sont multiples et parfois (très) réductrices.  De quelle façon sont-ils vus de manière générale ? Comment changer l'opinion qu'on a d'eux ? Réponses des étudiants en soins infirmiers de Troyes dans ce nouveau numéro d'ESI way.

Il y a quelques jours, nos collègues de « La République du Centre » faisaient état d'un phénomène certes pas nouveau mais qui ne cesse de se banaliser : les boîtes de nuit et associations d'étudiants réduisent de plus en plus aisément les infirmières à des pin up sexy pour faire la promotion de leurs soirées.

Certains vont même jusqu'à arborer sur leurs flyers le slogan sans équivoque : Il paraît que c'est meilleur avec une infirmière… Malheureusement, cette connotation sexuelle n'est pas l'unique représentation péjorative qui colle à la peau des infirmiers. Rappelons le profond agacement de la communauté soignante provoqué par la création du personnage Nina, cette (presque) quarantenaire « juste infirmière » de France 2 qui s'est résignée à exercer ce métier (ou du moins à en donner l'impression) après avoir renoncé à une carrière médicale.

Cette série ne fait qu’enfoncer davantage le clou du fantasme entourant notre métier, estime la blogueuse « Infirmière rurale ». Malheureusement pour la profession, ce sont près de 3,5 millions de téléspectateurs qui se sont laissés séduire par ce personnage qui déforme totalement le dur quotidien des infirmiers hospitaliers. A ceux qui ont regardé cette série, sachez que notre quotidien n'a rien à voir avec ce qui est montré, précise Capucine. Cela m'a fait de la peine pour tout ceux qui se battent, qui manifestent en ce moment pour qu'on respecte notre profession et que les soignants soient reconnus à leur juste valeur... Cette série est un manque de respect pour tous les professionnels de santé qui se lèvent très tôt chaque matin, finissent de bosser tard, n'ont même pas le temps d'aller aux toilettes ou de manger…

Dans cette série, l'image des aides-soignants mais aussi celle des étudiants en soins infirmiers est elle aussi délétère comme le souligne Claire : Le "must" c'est lorsque pour la punir, la cadre lui demande de faire le travail de l'aide-soignante. N'importe quoi, comme si cela était dégradant. Et j'ai bien aimé l'étudiante infirmière qui veut faire infirmière pour se "faire des médecins". Encore une série pleine de clichés ridicules, qui donne une très mauvaise image de la profession.

Alors, si ces derniers mois les infirmiers et infirmières ont été sous les feux des projecteurs lors des attentats et autres événements qui ont marqué la profession, certaines représentations réductrices et peu valorisantes leur collent à la peau malgré tout. Des images que dénombrent les étudiants de l'IFSI de Troyes dans ce nouveau numéro d'ESI way et dont les soignants aimeraient bien se défaire...

Creative Commons License

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (2)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

617 commentaires

#2

et les assoc étudiantes ?

qui, pour leur soirée, utilise encore les photos du fantasme IDE en mini blouse ?

binoute1

Avatar de l'utilisateur

617 commentaires

#1

avis des assoc étudiantes ?

qui, pour leur soirée, utilise encore les photos du fantasme IDE en mini blouse ?