FORMATION EN IFSI

4L Trophy : comment les soignantes ont-elles vécu l’aventure ?

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Les participants ont franchi la ligne d’arrivée du 4L Trophy le 3 mars dernier à Marrakech, après 10 jours d’une course d’orientation qui les a menés de la France (le départ a eu lieu le 21 février à Biarritz) au désert marocain en passant par l’Espagne. Le raid automobile solidaire réunit chaque année près de 2500 étudiants et se déroule en 4L sur les pistes du Maroc. Parmi les "trophistes", deux équipages ont tout particulièrement attiré notre attention, celui de Mégane et Mélissa et celui d’Auriane et Solène, respectivement aides-soignantes et infirmières. Retour sur leur aventure.

4L Trophy : comment les soignantes ont-elles vécu l’aventure ?

Malgré les pannes, ou les voitures ensablées, les filles gardent un souvenir impérissable de la course.

Solidarité, c’est bien le maître-mot du 4L Trophy, si l’on en croit les quatre filles que nous avons interrogées et qui ont participé à l’édition 2019. Un mot à l’image d’une course qui conjugue défi sportif et préoccupations humanitaires. Les chemins sont un peu faits pour qu’on s’entraide. Seuls, on n’arriverait jamais à s’en sortir, explique Mégane. On partageait notamment les connaissances techniques. La jeune femme se souvient surtout de l’ambiance enthousiasmante - On a fait beaucoup de rencontres, avec les trophistes, les habitants du désert, les Marocain, les Berbères… - et des moments de fierté après les épreuves - Le premier jour, on s’est retrouvées ensablées, alors le deuxième, on a décidé que ça n’arriverait plus. On était fières d’avoir réussi. C’était très stimulant. Et puis, nos familles nous attendaient à l’arrivée à Marrakech…

4L Trophy - Mégane et Mélissa

Mégane et Mélissa

On était un peu les infirmières du groupe : quand l’un des participants a eu une écharde dans le doigt ou un autre de l’urticaire, c’est nous qu’ils sont venus voir Les soignantes sollicitées pour la bobologiePour ce qui était de la mécanique, les quatre filles avouent avoir quelque peu manqué d’expérience, mais leurs compétences de soignantes ont parfois servi sur le parcours, notamment pour les petites blessures : elles ont ainsi eu l’occasion de réaliser quelques...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)