TFE

Le plan : la première exigence méthodologique du TFE

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Le TFE s'apparente à un puzzle qui vous donne une vision plus globale que si vous regardiez chaque pièce prise individuellement. Mais que faites-vous lorsque vous construisez un puzzle ? Vous regardez le modèle pour orienter un peu l’endroit où vous allez emboîter votre pièce. Pour le TFE, c’est la même chose, il faut avoir en tête l’image finale de votre travail, c'est-à-dire le plan. Ce dernier est en effet essentiel puisqu’il structure votre pensée.

TFE trois types de plans possiblesDepuis de nombreuses années et malgré les réformes successives de la formation des infirmiers et infirmières, la dernière en date étant celle de 2009, le Travail de Fin d’Etudes (TFE) ou Mémoire reste parmi les exigences à satisfaire pour obtenir son Diplôme d’État (DE). Il a bien sûr évolué, les compétences qu’il doit valider ayant été définies différemment au cours du temps. Si la plupart des étudiants redoutent de l’écrire, il faut comprendre, pour en avoir moins peur, que ce n’est qu’un exercice de style : la simple application d’une méthodologie structurante de l’information et de la connaissance.

Le principe du puzzle

Il s’agit de faire un puzzle, dont vous déterminez vous-même la forme et la couleur des pièces. L’image du puzzle est intéressante puisque l’on vous demande d’avoir un fil conducteur du début à la fin, quelque chose qui relie les différentes parties entre elles. Sur une pièce d’un puzzle, il y a un morceau de l’image située sur une autre pièce qui s’emboîte parfaitement à elle…

L’assemblage des pièces conduit à la vision d’une image d’ensemble, globale. Le TFE s'apparente donc à un puzzle qui vous donne une vision plus globale que si vous regardiez chaque pièce prise individuellement. Mais que faites-vous lorsque vous construisez un puzzle ? Vous regardez le modèle pour orienter un peu l’endroit où vous allez emboîter votre pièce. Pour le TFE, c’est la même chose, il faut avoir en tête l’image finale de votre travail, c'est-à-dire le plan. Ce dernier est en...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

librio62

Avatar de l'utilisateur

38 commentaires

#3

Chacun fait à sa mode....

Surprenant le commentaire en dessous :
Dans mon IFSI le TFE doit faire entre 30 et 50 pages recto et l'enquête de terrain n'a pas disparu, loin de là ...!

poopsy41

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#2

...

Les plans 1 et 2 ne sont plus applicables (en tout cas dans mon IFSI) étant donné que la recherche de terrain a tout bonnement disparu.

Les directives qu'on a eu (2ème année, semestre 4) sont que le TFE doit faire 15 pages (ce que je trouve très très court, 20 pages ne seraient pas un luxe), on doit y développer nos questions de départ, notre problématique par rapport au thème choisi et nos hypothèses et enfin l'outil "questionnaire" ou "interview" qu'on aurait mis en place pour recueillir des infos.

J'avoue que je suis un peu gênée... l'impression que le théorique prime, que la réflexion est comme tronquée, à l'image du travail de Santé publique du semestre 3 (dossier à rendre sans le questionnaire et sans aller sur le terrain avec des "hypothèses d'action" qui ne seront jamais mises en place)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

602 commentaires

#1

mais

maintenant que la fomration IDE dépend de la filière universitaire, pourquoi continuer avec un plan pareil ? c'est d'un compliqué ! p'is le fameux "cadre conceptuel" ...