COURS IFSI

Cours - Soins Infirmiers- La mesure du poids

Publié le 26/05/2009
La mesure du poids

La mesure du poids

balance avec impédancmètre

balance avec impédancmètre

La mesure du poids

La mesure du poids

Mesure du poids au lit

Mesure du poids au lit

Balance pèse personne

Balance pèse personne

La mesure du poids fait partie du rôle propre infirmier, conformément au décret 2004-802 du 29 juillet 2004 [1].

Définition

Soin consistant à mesurer le poids total du corps. La valeur mesurée s’exprime par convention en kilogramme, (kg) unité de base du système international (1).

But

La mesure du poids permet d’effectuer un certain nombre de calculs utiles au suivi et au diagnostic médical. Outre la valeur elle-même qui revêt une certaine importance, sa corrélation aux autres mensurations du corps humain permet de déterminer un certain nombre d’indices (indice de masse corporelle, de surface corporelle).

La mesure du poids

Selon les recensements récents (2), le poids moyen d’un homme en France est de 77,4kg, alors que celui des femmes est de 62,4kg. La population adulte (plus de 15 ans) est pour 26% en surpoids et 8,3% en obésité. Les prévisions envisagent un accroissement de ces chiffres et une augmentation des pathologies liées au surpoids.

Technique

Le patient ôte ses habits pour ne garder que ses sous vêtements. Il se place sur la balance de façon symétrique et reste immobile jusqu’à la stabilisation de la mesure. Certaines balances stabilisent d’elles même la mesure et affichent ensuite le chiffre déterminé. Idéalement, lorsque le patient nécessite un suivi, les conditions de mesure doivent être identiques (même opérateur, même matériel, même heure...). Au mieux par exemple, le relevé est effectué le matin à jeun et vessie vide.

Le système de pesée est un dispositif médical qui nécessite une maintenance annuelle réalisée par un organisme agréé par la DRIRE [2]. Il convient donc de s’assurer que la maintenance préventive a été effectuée conformément à la législation [3], en particulier dans les services où les dispositifs de mesure ont des incidences directes sur les décisions thérapeutiques (dialyse par exemple). Il convient également de tenir compte de la portée de la balance, c'est-à-dire du poids maximum et minimum mesurable, ainsi que de la précision de la mesure.

Certains systèmes spécifiques existent également et sont adaptés pour un usage en milieu spécialisé. Systèmes pour peser des lits, des chaises (roulantes ou non), ou sur soulève malade. Ils permettent de réaliser un suivi de poids lorsque le patient est incapable de tenir debout ou lorsqu’il doit rester alité.

Plusieurs indices sont utilisés grâce à la mesure du poids. Le plus courant est l’Indice de Masse Corporelle (IMC) qui s’exprime en kg/m². Selon le résultat du calcul en fonction de la taille du sujet, l’indice détermine la catégorie de poids à laquelle le patient correspond.

La formule de l’IMC : Poids (kg) / Taille² (m)

Etat nutritionnel en fonction de l’IMC édité par l’OMS [4]

Indice de Masse CorporelleEtat nutritionnel
Dénutrition grade V
10,0 à 12,9 Dénutrition grade IV
13,0 à 15,9 Dénutrition grade III
16,0 à 16,9 Dénutrition grade II
17,0 à 18,4 Dénutrition grade I
18,5 à 24,9 Normal
25,0 à 29,9 Surpoids
30,0 à 34,9 Obésité grade I
35,0 à 39,9 Obésité grade II
>40,0 Obésité grade II

Cependant un certain nombre d’auteurs estiment que l’IMC n’est plus un paramètre suffisant pour déterminer l’état nutritionnel.

Les nouveaux pèse personne comprennent des impédancemètre. Ces systèmes mesurent à l’aide d’un faible courant électrique (imperceptible et indolore) la résistivité d’un corps au passage de ce courant.

Grâce à cette méthode l’appareil détermine :

  1. Le taux de masse grasse
  2. La masse hydrique
  3. La masse musculaire

Ces paramètres sont bien sûr utiles aux nutritionnistes, mais également aux prescripteurs, puisqu’une posologie médicamenteuse se base sur le poids de la masse maigre. La masse maigre est obtenue en soustrayant la masse grasse du poids total. Une personne obèse peut ainsi bénéficier d’une posologie adaptée et ne pas être surdosée.
Les appareils pourvus de systèmes de ce type voient leur précision augmenter grâce à l’utilisation de paramètres individuels (âge, taille, sexe...). Il conviendra donc dans tenir compte lors de la mesure.

Notes

[1] Décret 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions de ce code
Article R4311-2 paragraphe 2 et article R4311-5 paragraphe 19
[2] Direction Régionale de l’Industrie de la Recherche et de l’Environnement.
[3] Arrêté du 22 mars 1993 modifié relatif au contrôle des instruments de pesage à fonctionnement non automatique (JO n° 74 du 28 mars 1993).
[4] Organisation Mondiale de la Santé

Bibliographie

Vincent ELMER-HAERRIG vincent.elmer@infirmiers.comInfirmier anesthésiste
Rédacteur Infirmiers.com


Source : infirmiers.com