Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 24 Juin 2021 22:45

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Lenalan » 31 Mar 2020 09:04

mariet6 a écrit :J'ai essayé de me faire tester, le médecin n'a pas voulu me faire d'ordonnance (absence de fièvre: j'ai un rhume un peu bizarre et qui dure,"

je dirai change de médecin...SOS médecins y a pas dans ton secteur ?... chez nous plusieurs se sont fait tester, la cadre a redemandé que dans le doute nous nous fassions tester, profession à risque pour nous et de retransmettre... personne n'est positif dans les testés auprès du personnel pour l'instant...
remarque sinon en testant pas es soignants ça ira plus vite pour propager. Pas la peine de confiner tout le monde alors;.. quel délire !


Non, je suis en rase campagne :D Le labo est clair: ils veulent bien tester les soignants, mais pas en dessous de 38,1° (économie de tests) :D
J'ai même clairement entendu: "on ne testera même plus les soignants, le critère d'arrêt sera l'intensité des symptômes" (à Mulhouse par exemple, ils seraient plus de 70% à être infectés mais si on met à l'arrêt tous les positifs, il n'y a plus personne pour s'occuper des malades qui en ont besoin).
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18139
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Gonche » 31 Mar 2020 09:32

Gonche a écrit :Bonjour,

Dans l'hôpital où je bosse on est en précaution gouttelettes pour les coronavirus. Et vous ?
Air ou gouttelettes ?
Masque FFP2 ou chirurgical ?


Les clins ne sont pas tous sur la même longueur d'onde j'ai l’impression...

Ça créer de la peur de ne pas être bien protégé.


Hier je suis allée voir les recommandations, il est difficile de trouver des choses claires mais elles disent : port du masque chir pour les services conventionnels même avec covid + ,si soins non risqués (ex une aspi trachéale est risquée, donner des medocs c'est non risqué car on ne s'expose pas), pour soins risqués on met un FFP2. Reste du temps masque chir. Sinon FFP2 pour les services techniques comme la réa ou les urgences où ils intubent et ont des soins risqués à répétition.

J'ai appelé le médecin du travail qui m'a redit exactement la même chose.

Dc c'est plutôt rassurant.
Avatar de l’utilisateur
Gonche
 
Messages: 4
Enregistré le: 26 Aoû 2010 18:58

Messagepar Lenalan » 31 Mar 2020 09:59

Les recommandations sont du FFP2 pour tous les soins. A faire des toilettes en FFP1 pendant une semaine (on ne fait aucun soin invasif! Notre patiente la plus "suspecte" on lui met juste des bas de contention!) on est 2 sur 5 à être out pour forte suspicion de covid.....
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18139
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Creol67 » 31 Mar 2020 11:58

Bonjour tout le monde.

Sur Strasbourg, nous avons en moyenne 30 à 70 % d'absence tous secteurs confondus. Je fais la paie pour la plupart de ces gens.
J'ai du remettre ma blouse pour aider. Un jour inf, un jour AS.

Certains ephad qui ont un accueil de jour (fermé depuis) ont transformé ces salles en salle de confinement pour les personnes contaminés.
Nous sommes furieux de ne pas faire parti des chiffres officiels, c'est encore plus vrai pour mes collègues du domicile.
Ce qui se passe en Alsace ressemble à un génocide. En dehors de nos réserves, nous n'avons rien. Strictement rien.
Et les personnes qui sont mortes, sont "officiellement"[i][/i] mortes naturellement ou de l'hta ou du diabète...

Les cliniques ont été transformé en réa bis.
Sauf que nous ne sommes pas formés pour ça.
Mais c'est pas grave on est des "infirmiers" et la semaine à 60h n’arrangent rien. " non mais on vous applaudit tous les soirs, vous l'avez votre reconnaissance bordel !!!!!!!! " dixit un député LREM.

Les hôpitaux de Strasbourg, Colmar et Mulhouse vont s'écrouler. Les ephad n'ont plus le droit,

relisez bien ce que j'écris : ils n'ont plus le droit.

D'appeler le SAMU.

Des choix se font, et les vieux vont crever. D'ailleurs ils crèvent tous.
20% de décès sur Strasbourg actuellement.

Sans compter toutes les autres urgences, trauma des petits, crise cardiaque et compagnie qui ne sont quasi plus pris en charge.
Toutes les opérations non "essentiels" terme à définir sont reportés.

Enfin pour ce qui est du matériel hors hôpital et clinique, ça se joue surtout à celui qui crie le plus fort.

Sinon à titre personnel hier en ephad, une dame de 70 ans à fait plusieurs crises d'épilepsie (traitement non donné depuis 5 jours, merci les non infirmiers et les faisant fonction d'as) et est tombée de son fauteuil roulant (tétraplégique) s'est cognée la tête à 20 reprises, a vomit 6 fois en 5 min.
Allo le SAMU: MAIS PUTAIN BORDEL FOUTEZ NOUS LA PAIX !!! me raccrochent au nez.
Allo les pompiers : Arrivent 2 heures plus tard : Bon monsieur on part avec ou pas ? Faudra la suturer ? Vous pensez qu'elle va vivre ou pas, parce que sinon on vous la laisse ........
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 490
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar Lenalan » 31 Mar 2020 12:18

Ma collègue IDEC (en Occitanie) a interdiction aussi d'appeler le 15 (oui oui, INTERDICTION je confirme). On lui a livré de la morphine et du midazolam, et PSE.

Elle en est à son 3ème décès en 48h (une dame covid + et les 2 autres non testés). Dans tous cas c'est pas marqué sur le dossier: insuffisance rénale terminale, insuffisance cardiaque... LOL.

Bon nombre de salariés sont en arrêt depuis déjà pas mal de temps (sans aucun symptômes, mais un est obèse, l'autre a un mari qui a de l'asthme, l'autre a des enfants en bas âges, l'autre est trop vieux...). ça tourne en sous effectif et à l'intérim quand il y en a.
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18139
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Paulo87 » 31 Mar 2020 15:01

En laboratoire de ville,

Grosse baisse d'activité des bilans habituels depuis le début du confinement, du coup la direction en a foutu une bonne moitié en chomage partiel et a ainsi sollicité l'aide de l'état dès le début du confinement sans qu'on soit au courant. On reste un des rares labos du coin ouverts, du coup tous les gens du quartier se sont ramenés pour leur bilans habituels (INR, suivi grossesse, suivi chimio...) et explosion des demandes de bilans à domicile.

Le dépistage du Covid a commencé en début de semaine, on m'a juste prévenu la veille qu'il fallait que je prépare le matériel pour certains qui avaient des "relations". Pour l'instant, ça reste confidentiel et ça doit pas trop se savoir pour pas attirer les foules. Tout est en rupture de stock : SHA (qu'on s'est fait volé plusieurs fois dans les salles de prélèvement, boites de gants "disparues" et déjà plus de surblouses. Quand au écouvillons pour le Covid, on en avait peu en stock, et ils sont fabriqués en Italie. Consignes contradictoires et aucun soutien de nos responsables. Normalement les patients suspect ne doivent plus rentrer dans le laboratoire, ce qui n'est pas le cas. Le matériel de protection adéquate (FFP2) a mis du temps à arriver et j'ai prélevé de nombreux patients pour des prises de sang qui se sont révélés Covid+ par la suite. Beaucoup de personnel a disparu dans la nature il y a déjà quelques temps. Au lieu de retourner à l'hôpital donner un coup de main, tout le monde a une bonne raison de rester à la maison.

Et qui va faire les sérologies quand les test seront au point ? La situation est déjà ingérable et on galère pas possible.

En résumé, ce qu'il se passe ici doit surement se passer ailleurs :choque:
Paulo87
 
Messages: 2
Enregistré le: 31 Mar 2020 08:54

Messagepar OBUBU » 31 Mar 2020 17:11

Bonjour
Bravo toutes.
Je ne suis pas en secteur aiguë mais en hôpital gériatrique. Le virus viens de rentrer chez nous et impacte la charge de travail et l'ambiance car on a tous peur pour nos patients et aussi pour nous .
Les arrêts de travail commencent a fleurir certains collèges commencent a tousser et être fiévreux mais une solidarité c'est aussi installée dans les étages afin de s'aider pour les soins, l'office...
Chez nous les cadres organisent les distributions de masques de SHA...même si des contraintes se sont installées pour le moment ça tient
AS 2019
IFSI 2020-2023
S1 SSR Pédiatrique
S2 Ehpad
Avatar de l’utilisateur
OBUBU
Régulier
Régulier
 
Messages: 36
Enregistré le: 20 Mar 2020 16:57

Messagepar LuzaMoon » 31 Mar 2020 18:44

Bonsoir à vous,

Pour ma part je suis aide soignante vacataire. Dans l'hôpital où je travaille normalement plus de la moitié du mois (majoritairement en ambulatoire) :

-nous conservons uniquement les chirurgies urgences mains et urgences diverses. Il n'y a plus de personnel administratif réservé par étage : 2 personnes se relais pour tout l'hôpital (vigilance ++ beaucoup d'erreurs d'identités).

Le dernier étage de l'hôpital a été cloisonné (plus qu'un seul accès avec vigile) pour les patients dit "réa" . C'était l'étage de l'oncologie.
L'une des SSPI a également été transformé en petite réa.
1 masque chirurgical par jour par personne, pas de ffp2 même au dernier étage malgré soins rapprochés (en tout cas lors de mon dernier jours vendredi) . Plusieurs collègues avec de gros symptômes.

Les tenues jetables sont réservées au dernier étage, il n'y a pas de surblouses . Les autres étages doivent mettre les tenues de la lingerie (même nous vacataires, pour laisser le stock de jetables ).

Je ne sais pas comment ça évolue : toutes mes dates ont été annulées jusqu'au 6. Les prochaines ne seront sûrement pas maintenues. Avant de faire appel aux vacataires ils faut replacer les fixes de l'ambulatoire et de la chirurgie générale .

Bon courage à vous !
AS depuis 2013
ESI 2020-2023
Avatar de l’utilisateur
LuzaMoon
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 516
Enregistré le: 02 Sep 2019 15:21

Messagepar nuage012 » 01 Avr 2020 13:50

IDEL en Moselle ( Grand Est ) ,en rase campagne.

Actuellement aucun COVID décelé dans notre patientèle, cela relève du miracle. Nous sommes cernés par le virus , les services médecine et réa COVID des alentours ( Metz, Nancy ... ) commencent à saturer. Seuls nos patients suivis en cancérologie et en dialyse sont encore suivis par les structures. Pour tout le reste on serre les fesses et on espère qu'il n'y aura ni chutes , ni AVC, ni décompensation d'aucune sorte car il n'y a quasi aucune possibilité d'avoir une consultation ou une hospit spécialisée.
Chaque jour le virus s'approche , dans les maisons retraite alentour , soit c'est l'hécatombe soit c'est zéro COVID , c'est tout l'un ou tout l'autre.
Les généralistes nous signalent des cas de COVID légers qui sont confinés à domicile.

Depuis le 16/03 nous bossons en masque chirurgical, depuis ce matin en masque FFP2 car grâce aux dons des patients et à la petite livraison de l'état, nous avons de quoi tenir 1 mois.

Les patients ne se rendent plus chez les généralistes qui ont de larges trous dans leurs planning.

Les prestataires qui fournissent les pompes et le matériel pour les perfs sont sur le fil du rasoir, quasi plus de pompes disponibles.

Les généralistes anticipent les ruptures de stocks de midazolam , habituellement on gère les palliatifs avec pompe de midazolam et pompe de morphine. Les généralistes potassent les posologies du rivotril et du valium pour "remplacer" le midazolam et pour la morphine, on prendra des patchs de fentanyl ou de durogésic ou de ...

C'est assez irréel en fait , les patients meurent autour de nous , en Ehpad, en réa , nous on continue nos tournées " classique" et on attend nos premiers cas dans la patientèle qui seront peut être hospitalisés mais qui plus certainement seront des palliatifs faits avec les moyens du bord.
nuage012
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 538
Enregistré le: 09 Juil 2012 22:49

Messagepar mariet6 » 01 Avr 2020 18:52

matériel sous clé distribué au compte gouttes par les cadres. Une IDE fait les soins courants, une autre est en renfort en coupé pour s'occuper d'un étage où il y a un covid+. En attendant les suivants... du coup j'ai une question bête, mais j'ai un doute sur la technique habillage / déshabillage : moi j'aurai mis surblouse/tablier/ masque/charlottes/ gants/ surchaussures (dans cet ordre), ma collègue me dit que c'est du bas en haut donc surchaussures/ surblouse/ tablier/masque/ charlotte/gants et du haut en bas pour le déshabillage, donc surchaussures en dernier pour déshabillage et en 1er dans l'habillage. Vu que le covid peut se déposer au sol, je pensais qu'en mettant les surchaussures en 1er on s'infecte au niveau mains ??
dans quel ordre faites vous l'habillage ?
merci pour les réponses
mariet6
 
Messages: 18
Enregistré le: 03 Déc 2019 22:48

Messagepar OBUBU » 01 Avr 2020 19:29

AS 2019
IFSI 2020-2023
S1 SSR Pédiatrique
S2 Ehpad
Avatar de l’utilisateur
OBUBU
Régulier
Régulier
 
Messages: 36
Enregistré le: 20 Mar 2020 16:57

Messagepar caqui13 » 01 Avr 2020 23:37

mariet6 a écrit :matériel sous clé distribué au compte gouttes par les cadres. Une IDE fait les soins courants, une autre est en renfort en coupé pour s'occuper d'un étage où il y a un covid+. En attendant les suivants... du coup j'ai une question bête, mais j'ai un doute sur la technique habillage / déshabillage : moi j'aurai mis surblouse/tablier/ masque/charlottes/ gants/ surchaussures (dans cet ordre), ma collègue me dit que c'est du bas en haut donc surchaussures/ surblouse/ tablier/masque/ charlotte/gants et du haut en bas pour le déshabillage, donc surchaussures en dernier pour déshabillage et en 1er dans l'habillage. Vu que le covid peut se déposer au sol, je pensais qu'en mettant les surchaussures en 1er on s'infecte au niveau mains ??
dans quel ordre faites vous l'habillage ?
merci pour les réponses

Surchaussures c est finies depuis 10 ans , on n en mets pas du tout .
J ai fait la formation hier , j ai déjà oublié ....;
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2871
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar lafolldingue » 02 Avr 2020 01:05

Pour l'habillage dans l'ordre : charlotte masque lunettes, surblouse, tablier gants
Pour le déshabillage : en chambre on enlève surblouse et gants en veillant à enlever les gants en même temps que la surblouse. Puis en dehors de la chambre on enlève masque et charlotte par l'arrière.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3887
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Lenalan » 02 Avr 2020 08:00

OBUBU a écrit :https://youtu.be/jx-zSwarAwA


C'est hallucinant comme subitement le masque FFP1 protège et surtout "s'il n'est pas souillé, on peut le conserver" (et la personne s'en va avec dans le couloir à la fin de la vidéo).
Lamentable....
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18139
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar loulic » 02 Avr 2020 09:06

Il y a une faillite globale de l’hygiène hospitalière qui n’est plus là pour nous proposer la meilleure protection, mais qui semble uniquement gérer les stocks.

Ils n’ont plus aucune crédibilité, et n’en retrouveront pas avant des décennies.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5672
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité