Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 08 Déc 2021 04:38

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar sergeant poivre et sel » 27 Oct 2021 13:49

.

https://www.bfmtv.com/sante/une-situati ... 70229.html

Aucune anticipation des pouvoirs publics et ses technocrates grassement payés.

Pas mieux chez les syndicats qui se sont bornés à réclamer 300€ pour tous, en laissant aller au charbon les collectifs intertruc-machins avec de la misère revendicative et l'absence de droit de grève.

Je les pensais un moment "achetés", je crois finalement que ce n'est pas nécessaire, ils se débrouillent bien sans ça...

Ils ne concoctent même plus de grilles salariales à chaque catégories pour leur donner une lueur d'espoir (il n'en existe même pas une revendicative pour les IADE, la dernière connue de la CGT date de 2001....

Comme en Guadeloupe ils canalisent par suivisme? la colère des soignants contre l'obligation vaccinale, (du grand délire....) on marche décidément sur la tête!

C'est un peu comme ça, déceptions, frustrations obligent, que sont nées les coordinations dans les années 80....pendant ce temps soignants et patients morflent...
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1401
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar voloVOLO » 27 Oct 2021 20:56

Bonsoir. Pour moi cette pandémie n'a fait qu'amplifier les problèmes hospitaliers déjà existants: pénurie de soignants qui existaient déjà avant avant il y a 20 ans pire 30 ans de cela. A l'époque les soignants se taisaient à tort et se serraient les coudes et maintenant les jeunes générations ont changé d'attitude et certains se rebellent et ils ont raison. Pour pallier la pénurie de soignants, ils ont inventé le travail en coupé à l'hôpital. Mais il y avait aussi il y a 20 ans une pénurie de matériel, je me souviens d'un service de médecine gérontologique court long moyen séjour, soyons fous, où presque tous les patients souffraient d'escarres et avaient tous le même pansement bidule anti-escarre qui va bien: manque de bol du 1° au 14 pas de souci d'appro. pour ce pansement et hélas du 15 au 30, il n'y avait plus rien à distribuer en pharmacie. La FFCS nous répliquait que le pharmacien avait oublié de commander le pansement bidule anti-escarre et nous derrière on bricolait quelque chose pour mettre dessus ces escarres... parce que c'est bien connu, on peut tout mettre sur une escarre sauf le malade, non? :D
HOPITAL SILENCE, CHUT! :D
voloVOLO
Adepte
Adepte
 
Messages: 109
Enregistré le: 28 Avr 2019 13:57

Messagepar voloVOLO » 27 Oct 2021 22:10

Ceci dit fermeture de services hospitaliers, faute de soignants mais pourquoi les soignants en l'occurence nous infirmières et infirmiers serions-nous toujours ces boucs émissaires. Si l'hôpital fout le camp cela serait de notre faute et puis quoi encore... :mal: Et les médecins dans tout ça, ils font quoi? Mettent-ils les mains dans le cambouis quand il le faut: eh bien non. Et nos chères cadres et chers cadres et apparentés, elles ou ils font quoi? Pour la plupart, pas grand chose même si je l'avoue durant ma carrière certaines ont donné un coup de main quand il le fallait mais cela reste très rare, trop rare. Qu'adviendrait-il d'un hôpital sans infirmières ou infirmiers spécialisés ou pas? Je vous pose LA question? Je ne l'imagine même pas. Je me souviens du slogan: " Ni bonne, ni nonne, ni c**** " , ça vous dit quelque chose, moi oui.
voloVOLO
Adepte
Adepte
 
Messages: 109
Enregistré le: 28 Avr 2019 13:57


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité