Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 16 Nov 2018 04:46

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Bibi249 » 31 Oct 2018 15:37

Bonjour à toutes et à tous,
Je suis dans un questionnement et si certaines personnes peuvent m'aider, ce serait gentil.
Voilà je viens d apprendre que je suis enceinte de 8 semaines. Mon compagnon et moi nous demandons si nous devons garder le bébé étant donné que je suis dans les études.
Je suis actuellement en redoublement de ma troisième année pour deux stages et le 5.5. Mes stages sont de fin Novembre à début février et l autre de fin février à mi avril. Seulement va i été demandé à ma formatrice qui ne m' a donné aucunes réponses au déroulement. Est ce que quelqu un peut m'éclairer. Merci par avance.
Bibi249
 
Messages: 3
Enregistré le: 31 Oct 2018 15:28

Messagepar Lenalan » 01 Nov 2018 08:53

Bibi249 a écrit : Mon compagnon et moi nous demandons si nous devons garder le bébé étant donné que je suis dans les études.


La bonne question c'est: avez vous envie d'avoir cet enfant êtes-vous prêts? Etre dans les études c'est un peu léger si c'est la seule raison pour avorter, c'est un peu dommage ...
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14684
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar execho » 01 Nov 2018 11:00

c'est pas facile d'être une femme et celui qui dit qu'il suffit de bien gérer sa contraception,ne fera pas avancer le souci de notre interlocutrice.Bref,sauf à se dire que c'est la bonne opportunité de larguer ce métier qui de toute façon est pénible et décourageant,il faut en effet savoir ce qui peut se passer avec vos dates nécessaires de BB et les stages nécessaires de D.E.Reprendre et terminer un stage après le congé mater.doit être possible,non?
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4447
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar execho » 01 Nov 2018 11:03

avorter n'est pas léger,mais pas non plus une catastrophe nucléaire,sauf si on veut vraiment se torturer la tête .
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4447
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar Bibi249 » 03 Nov 2018 15:45

Merci pour ces différentes réponses et plus ou moins dans le jugement. On aimerait en effet garder cet enfant mais étant dans les études et en financement par la fonction publique, il est difficile d'avoir des réponses à part que tout le monde se renvoit la balle, jusqu'à en arriver à te faire culpabiliser.
Bibi249
 
Messages: 3
Enregistré le: 31 Oct 2018 15:28

Messagepar Jo_bis » 03 Nov 2018 16:21

Bibi249 a écrit :Merci pour ces différentes réponses et plus ou moins dans le jugement. On aimerait en effet garder cet enfant mais étant dans les études et en financement par la fonction publique, il est difficile d'avoir des réponses à part que tout le monde se renvoit la balle, jusqu'à en arriver à te faire culpabiliser.

Entant qu'étudiante en promotion professionnelle, vous êtes assujettie aux mêmes avantages que si vous étiez en poste de travail :
- durée du congé maternité identique;
- Compensation de salaire identique, même si vous avez de la maladie ordinaire avant votre CM (rémunérée par l'assurance maladie), ceci suspend votre rémunération au titre de la promotion professionnelle qui reprendra à l'issue de votre CM.
- Vous reprenez ensuite vos études là où vous les aviez laissées et votre rémunération promotion professionnelle reprend.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8980
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar 06karim » 03 Nov 2018 21:13

Bonjour

je ne vois pas où est le jugement ..??? :choque: :choque:

Lenalan a parfaitement raison selon moi. Aucun rapport entre faire des études à l'IFSI et avorter.

L'IFSI ne demande pas aux femmes enceintes d'avorter que je sache. D'autres ESI ont aussi été enceintes pendant leur formation. Certaines ont acouché après leur diplôme, d'autres avant ce qui a nécessité une interruption de leur formation.
IDE aux urgences depuis 07/16
06karim
Accro
Accro
 
Messages: 789
Enregistré le: 16 Mar 2013 15:40

Messagepar execho » 03 Nov 2018 23:45

comme ça c'est encore mieux pour faire culpabiliser,vous habitez quelle planète,évidemment que d'être enceinte ou avoir une naissance à telle date,c'est parfois un gros problème qui casse complètement toute joie que l'on se faisait de choisir son moment de BB.Et que donc,c'est souvent un soulagement que d'avorter.
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4447
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar 06karim » 04 Nov 2018 07:10

Vous banalisez surtout l'avortement. Je ne vois pas dans les propos de culpabilisation, c'est plutôt une projection de votre part.

A bon entendeur.
IDE aux urgences depuis 07/16
06karim
Accro
Accro
 
Messages: 789
Enregistré le: 16 Mar 2013 15:40

Messagepar Lenalan » 04 Nov 2018 10:58

Pour avoir accompagné plusieurs avortements, C'est jamais une sinécure même si l'enfant n'est pas voulu. Alors j'imagine quand C'est un avortement "de raison" quand on le fait "pour les etudes" (quasiment terminées!). Pour moi ces raisons sont un peu légères et des solutions peuvent être trouvées si le couple veut cet enfant. S'il n'en veut pas la réponse est claire de ne pas le garder.
Mais ce n'est pas à nous de dire oui ou non, chacun ses choix, je me fiche totalement que les gens avortent ou pas, C'est pas du tout un jugement.
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14684
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar execho » 04 Nov 2018 11:09

vous avez peut être remarqué que je suggérais la possibilité de continuer et finir les stages après le congé mater,mais en même temps on a un désaccord sur le fait que un avortement doit forcément être vécu comme une catastrophe pour être moral.De plus,je trouve que devoir faire un stage enceinte jusqu'au cou alors que c'est un redoublement et que là si on veut nourrir une famille un jour il va falloir assurer pour avoir le DE,n'est pas une raison "légère".
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4447
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar Lenalan » 04 Nov 2018 11:22

Non C'est pas une catastrophe d'avorter, mais ça reste un enfant en devenir et avorter pour un "problème" à court terme (j'ai des collègues qui ont été en stage jusqu'au 8eme mois et ont validé, ça se fait!), C'est peut être pas super confortable à vivre. A fortiori quand "on aurait bien aimé l'avoir". C'est pas un objet qu'on jette ou qu'on met de côté pour utiliser plus tard, on va arrêter une vie (en devenir, mais une vie quand meme). Avorter n'est jamais "rien" et C'est pas à banaliser, même si C'est très bien que ça existe et qu'on puisse y avoir recours librement.
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14684
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar execho » 04 Nov 2018 12:13

donner à croire qu'il y a une relation de l'être au devenir,est une pensée magique qui hors son côté éventuellement poétique est le plus souvent en echo a une culture imaginant une existence sur naturelle,plus simplement un projet de dieu quand au devenir dès la conception.Il n'y a pas de relation suspendue en l'air,ou dans les projets d'un être suprême entre l'être et le devenir.L'être se construit lui même.Il y a l'être ET le devenir.Dit autrement,La réalité d'une chose ou d'une personne est dans son présent pas dans son devenir.Par contre son passé constitue aussi son présent.
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4447
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar Lenalan » 04 Nov 2018 12:23

execho a écrit :donner à croire qu'il y a une relation de l'être au devenir,est une pensée magique qui hors son côté éventuellement poétique est le plus souvent en echo a une culture imaginant une existence sur naturelle,plus simplement un projet de dieu quand au devenir dès la conception.Il n'y a pas de relation suspendue en l'air,ou dans les projets d'un être suprême entre l'être et le devenir.L'être se construit lui même.Il y a l'être ET le devenir.Dit autrement,La réalité d'une chose ou d'une personne est dans son présent pas dans son devenir.Par contre son passé constitue aussi son présent.


Tu as déjà avorté?
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14684
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar execho » 04 Nov 2018 12:32

une femme sur trois avorte en France,si tu veux savoir si je sais de quoi je parle,la réponse est oui.
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4447
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



-