Forum : Cadres de santé

Nous sommes le 22 Oct 2020 11:02

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar ruby52410 » 01 Nov 2011 12:31

bonjour à tous,

voilà je dois réaliser un planning horaire pour un service de soins continus qui comprend 3 IDE à plein temps de 6h45 à 20h15 et 2 AS à plein temps de jour, 2 IDE de nuit dont 1 à 80% et 2 AS de nuit à plein temps. il me faut un roulement pour toute cette équipe. l'équipe de jour doit travailler maximum 10h30 par jour et il nous faut une AS au moins de 7h30 à 19h pour pouvoir assurer les soins.
l'équipe de nuit est composée d'une AS et d'une IDE travaillant en roulement de 20h à 7h et 20h à 8h le dimanche. leur roulement est déjà établit (sauf pour la 80% où il faut lui coller ses repos), ils fonctionnent en nn rr nnn rr nn rrr (n:nuit: r: repos)
une des IDE de jour remplace les 20% de l'IDE de nuit.
ce qui me pose probleme c'est de couvrir toute la plage horaire pour l'AS sur la semaine, éviter aux IDE de se croiser trop longtemps. il nous faut maxi 2 IDE par journée.
bref c'est un vrai casse tete, tout était plus simple avant quand nous avions 3 AS.
si quelqu'un pouvait me donner un ou des exemples de plannings ça serait super sympa
Dernière édition par 1 le ruby52410, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
ruby52410
 
Messages: 15
Enregistré le: 01 Nov 2011 12:16

Messagepar Fox » 01 Nov 2011 13:02

Bonjour,
Si la durée de travail hebdomadaire de chaque agent est de 35H, il va y avoir un problème.
Tu dois avoir au moins 1 AS de 7H30 à 19H tous les jours, soit 11h30 par jour. Sur une semaine cela fait 80H30 de travail. Avec 2 postes d'AS, tu as de quoi couvrir 2x35H. Tu auras donc 10H30 non couvert par au moins 1 AS.
"On est tous pareil alors acceptons nos différences!" [Bruno Salomone]
Avatar de l’utilisateur
Fox
Accro
Accro
 
Messages: 956
Enregistré le: 18 Aoû 2005 15:32
WLM: foxsking@hotmail.com
Localisation: Hibernation

Messagepar Norma Colle » 01 Nov 2011 13:17

ruby52410 a écrit :bonjour à tous,

voilà je dois réaliser un planning horaire pour un service de soins continus qui comprend 3 IDE à plein temps et 2 AS à plein temps de jour, 2 IDE de nuit dont 1 à 80% et 2 AS de nuit à plein temps. il me faut un roulement pour toute cette équipe. l'équipe de jour doit travailler maximum 10h30 par jour et il nous faut une AS au moins de 7h30 à 19h pour pouvoir assurer les soins.
l'équipe de nuit est composée d'une AS et d'une IDE travaillant en roulement de 20h à 7h et 20h à 8h le dimanche. leur roulement est déjà établit (sauf pour la 80% où il faut lui coller ses repos), ils fonctionnent en nn rr nnn rr nn rrr (n:nuit: r: repos)
une des IDE de jour remplace les 20% de l'IDE de nuit.
ce qui me pose probleme c'est de couvrir toute la plage horaire pour l'AS sur la semaine, éviter aux IDE de se croiser trop longtemps. il nous faut maxi 2 IDE par journée.
bref c'est un vrai casse tete, tout était plus simple avant quand nous avions 3 AS.
si quelqu'un pouvait me donner un ou des exemples de plannings ça serait super sympa




Etes-vous cadre ou IDE? La gestion des plannings est une mission de cadres et ces derniers peuvent éventuellement se faire seconder par les administratifs de la Gestion du temps de travail......Il existe des formules (cf école des cadres) pour calculer le nombre d'agents nécessaires en fonction du nombre requis par jour....çà aide bien pour partir sur de bonnes bases....et évite les arrachages de cheveux .Ceci dit encore une fois bon nombres de cadres se déchargent de cette mission casse-tête sur les équipes soignantes qui bien sûr ont le temps pour celà... :roll:

:fleche: une adresse pour trouver de l'aide.....

http://cadredesante.com/invision/index.php
Avatar de l’utilisateur
Norma Colle
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4855
Enregistré le: 30 Nov 2004 21:32

Messagepar ruby52410 » 01 Nov 2011 14:48

non je ne suis pas cadre, en gros on m'a éjecté de mon service pour me mettre totalement de nuit alors que je faisais jour et nuit. et pour pouvoir réintégrer mon service on me dit qu'il faut que je propose un exemple de roulement
Avatar de l’utilisateur
ruby52410
 
Messages: 15
Enregistré le: 01 Nov 2011 12:16

Messagepar ruby52410 » 01 Nov 2011 14:53

c'est sur que 70h pour couvrir 80h30 ça risque d'être difficile, mais je me dis que les 10h30 qu'il reste pourraient etre réalsées par une remplaçante, je pense que ça pourrait etre accepté
Avatar de l’utilisateur
ruby52410
 
Messages: 15
Enregistré le: 01 Nov 2011 12:16

Messagepar ruby52410 » 01 Nov 2011 15:21

ou alors je peux boucher le trou par une infirmière meme si ce n'est pas économique. reste à trouver comment faire tourner les infirmières en sachant qu'une completera le 80% de nuit
Avatar de l’utilisateur
ruby52410
 
Messages: 15
Enregistré le: 01 Nov 2011 12:16

Messagepar Norma Colle » 01 Nov 2011 16:07

ruby52410 a écrit :non je ne suis pas cadre, en gros on m'a éjecté de mon service pour me mettre totalement de nuit alors que je faisais jour et nuit. et pour pouvoir réintégrer mon service on me dit qu'il faut que je propose un exemple de roulement


La bonne blague!!!En gros ta cadre ou tes cadres te refilent leur boulot:créer un planning "ric rac" ...
Une chose est sûre c'est que si le nombre ETP n'est pas OK tu pourras retourner le problème dans tous les sens çà ne fonctionnera pas..même après des heures de triturage neurones!Sans compter les collègues qui vont tous couiner car ce que tu proposeras ne leur conviendra pas(équilibrage des week-end,mercredi,repos............) Bonjour la galère et çà pour pas un euros et aucune reconnaissance!
Avatar de l’utilisateur
Norma Colle
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4855
Enregistré le: 30 Nov 2004 21:32

Messagepar Jo_bis » 01 Nov 2011 17:49

Norma Colle a écrit :En gros ta cadre ou tes cadres te refilent leur boulot:créer un planning "ric rac" ...

+1

Depuis 2002, on compte en annualisation du temps de travail, c'est la Loi : cela veut dire d'élaborer des cycles de travail pour chaque catégorie professionnelle, tenant compte de cette annualisation.
Pas question de "bidouiller" au mois, ce qui est extrêmement dangereux si on est en sous effectif : on accumule chaque mois les "heures à rendre"...qu'on ne peut pas rendre :malefiq: :malefiq:

Je me suis "amusée" à faire les calculs => si vous arrivez à faire un planning conforme à la législation en vigueur avec ce nombre d'ETP, je mange mon chapeau !

Je compte sur l'effectif 2IDE+2AS jour et 2IDE+2AS nuit (pas d'autres postes en plus), cela donne :
-> Le jour : il vous faut 3.17 EAS et 3.17 ETP AS (pour horaire en 13.5h :choque: ) => il manque 0.17 ETP IDE et 1.17 ETP AS
-> La nuit : il vous faut 2.76 ETP IDE et 2.76 ETP AS (pour horaire en 11h) => il manque 1.04 ETP IDE et 0.76 ETP AS

NB : Ces "comptes" sont en autosuffisance congés annuels (les CA sont pris en compte, donc pas besoin de compter les remplacements de ceux-ci). De même les RTT sont pris en compte ainsi que les RC de nuit.
Les seuls impondérables restent la maladie ordinaire et les formations (qui comptent comme temps de travail).

Norma Colle le dit : c'est un travail de cadre. Le planning est un document sérieux, qui ne tolère pas "l'a peu près". Si on donnait à tous les cadres de la FPH les moyens de faire les plannings correctement, la situation ne serait pas ce qu'elle est actuellement (compteurs qui explosent, RTT non pris etc...), car paradoxalement, on apprend que très peu à faire un planning à l'école des cadres... :roll: :roll:
Dernière édition par 1 le Jo_bis, édité 1 fois.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9916
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Norma Colle » 01 Nov 2011 18:40

Jo_bis a écrit :Norma Colle le dit : c'est un travail de cadre. Le planning est un document sérieux, qui ne tolère pas "l'a peu près". Si on donnait à tous les cadres de la FPH les moyens de faire les plannings correctement, la situation ne serait pas ce qu'elle est actuellement (compteurs qui explosent, RTT non pris etc...), car paradoxalement, on apprend que très peu à faire un planning à l'école des cadres... :roll: :roll:


et c'est ainsi ,sans apprendre aux cadres à utiliser les formules ad-hoc, que les soignants sont dans des situations ubuesques,que des lits doivent fermer....et que syndicats alors même qu'il y a conflit dans le nombre d'agents nécessaires au minimum vital d'un service refusent d'aller "au charbon" conflit direction!! Conclusion:soit les soignants galèrent ou rendent leur tablier..mais de toute évidence le cadre aussi trinque car c'est lui qui s'arrache les cheveux au quotidien pour remplir case de présence des soignants. Donc on ne construit pas sur des bases foireuses....et le cadre doit apprendre les formules de calcul pour ensuite présenter à la DRH des demandes cohérentes au bon fonctionnement de son service! Du travail d'approximation çà me gave sérieux car ensuite conflits+++++++++dans les équipes qui n'ont pas besoin de ces e-me-des supplémentaires !!!!!!
Avatar de l’utilisateur
Norma Colle
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4855
Enregistré le: 30 Nov 2004 21:32

Messagepar Jo_bis » 01 Nov 2011 19:14

Norma Colle a écrit : et c'est ainsi ,sans apprendre aux cadres à utiliser les formules ad-hoc, que les soignants sont dans des situations ubuesques,que des lits doivent fermer....et que syndicats alors même qu'il y a conflit dans le nombre d'agents nécessaires au minimum vital d'un service refusent d'aller "au charbon" conflit direction!! Conclusion:soit les soignants galèrent ou rendent leur tablier..mais de toute évidence le cadre aussi trinque car c'est lui qui s'arrache les cheveux au quotidien pour remplir case de présence des soignants. Donc on ne construit pas sur des bases foireuses....et le cadre doit apprendre les formules de calcul pour ensuite présenter à la DRH des demandes cohérentes au bon fonctionnement de son service! Du travail d'approximation çà me gave sérieux car ensuite conflits+++++++++dans les équipes qui n'ont pas besoin de ces e-me-des supplémentaires !!!!!!

Je suis d'accord+++++++

Comme je le disais plus haut, on n'apprend pas à faire les plannigs en IFCS, de mémoire je crois avoir eu 3h de cours pour cela.

Il a fallu qu'un des directeurs que j'ai connu (inspiré, pour une fois... :malefiq: :malefiq: :malefiq: ) m'envoie en formation durant 2 semaines pour apprendre :
1) la gestion du temps de travail (1 semaine)
2) Les plannings (1 semaine).

Cela a changé ma vie (et je pèse mes mots).
Pour vous dire (et sans vantardise) en 2009, à la fin de l'année, la pire "balance horaire" par agent que j'ai eu était de 5 heures pour 1 an de travail...et c'était dans un EHPAD où le personnel est en manque chronique pour ne pas dire sinistré.

Il ne faut pas se voiler la face : un planning est très observé, passé au crible, critiqué : il est facteur de conflit d'équipe, car les agents se comparent entre eux.

Une fois expliqués :
- les cycles de travail aux agents, leur base égalitaire (tout le monde à le même planning mais en différé).
- les notions de temps de travail et d'annualisation

ça roule, et bien... :) :)
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9916
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Norma Colle » 01 Nov 2011 19:24

Jo_bis a écrit :
Norma Colle a écrit : et c'est ainsi ,sans apprendre aux cadres à utiliser les formules ad-hoc, que les soignants sont dans des situations ubuesques,que des lits doivent fermer....et que syndicats alors même qu'il y a conflit dans le nombre d'agents nécessaires au minimum vital d'un service refusent d'aller "au charbon" conflit direction!! Conclusion:soit les soignants galèrent ou rendent leur tablier..mais de toute évidence le cadre aussi trinque car c'est lui qui s'arrache les cheveux au quotidien pour remplir case de présence des soignants. Donc on ne construit pas sur des bases foireuses....et le cadre doit apprendre les formules de calcul pour ensuite présenter à la DRH des demandes cohérentes au bon fonctionnement de son service! Du travail d'approximation çà me gave sérieux car ensuite conflits+++++++++dans les équipes qui n'ont pas besoin de ces e-me-des supplémentaires !!!!!!

Je suis d'accord+++++++

Comme je le disais plus haut, on n'apprend pas à faire les plannigs en IFCS, de mémoire je crois avoir eu 3h de cours pour cela.

Il a fallu qu'un des directeurs que j'ai connu (inspiré, pour une fois... :malefiq: :malefiq: :malefiq: ) m'envoie en formation durant 2 semaines pour apprendre :
1) la gestion du temps de travail (1 semaine)
2) Les plannings (1 semaine).

Cela a changé ma vie (et je pèse mes mots).
Pour vous dire (et sans vantardise) en 2009, à la fin de l'année, la pire "balance horaire" par agent que j'ai eu était de 5 heures pour 1 an de travail...et c'était dans un EHPAD où le personnel est en manque chronique pour ne pas dire sinistré.

Il ne faut pas se voiler la face : un planning est très observé, passé au crible, critiqué : il est facteur de conflit d'équipe, car les agents se comparent entre eux.

Une fois expliqués :
- les cycles de travail aux agents, leur base égalitaire (tout le monde à le même planning mais en différé).
- les notions de temps de travail et d'annualisation

ça roule, et bien... :) :)


pas mieux.......car même si je ne suis pas cadre cette problématique planning m'intéresse+++ et je m'y suis "collée" plusieurs fois sur ces plannings (par intérêt personnel pour progresser en informatique)...Par contre je ne maîtrise pas les formules ETP....et franchement çà çà m'intéresserait +++ (mais toujours pour ma culture personnelle car aucun projet cadre en vue!)
Avatar de l’utilisateur
Norma Colle
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4855
Enregistré le: 30 Nov 2004 21:32

Messagepar Jo_bis » 01 Nov 2011 20:31

Il y a deux impératifs à respecter :
- L'aspect "légal" : connaitre sur le bout des doigts Le Loi de 2002 sur les 35h et l'accord RTT de votre établissement (qui est obligatoire dans la FPH depuis 2002/2003)
- L'aspect théorique : comment construire "mécaniquement" un planning en respectant les bases légales (public ou privé, mais pour le privé c'est la convention collective qui sert d'accord RTT). C'est compliqué au début, quand on "maitrise son sujet", cela devient plus simple.
Comment construire les cycles de travail toujours sur la base légale.
Comment enfin le construire en fonction de "l'individualité" de chaque agent (temps plein ou temps partiel).

La première année, on s'arrache les cheveux, on essuie les plâtres, on informe le personnel ; c'est un travail de titan :sleeping: :sleeping: :sleeping:
La seconde année, ça va mieux, on commence à cerner les enjeux, on répète les infos à l'agent qui n'a pas compris et ...aux nouveaux :clin: :clin:
Je dirais qu'il faut 3/4 ans pour saisir le "truc" mais le jeu en vaut la chandelle :prie: :prie:

La technique de base est adaptable au privé (où je suis désormais) comme au public (que j'ai bien connu :? :? ). Rigueur, légalité et... négociation en sont les impératifs.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9916
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar ruby52410 » 02 Nov 2011 16:17

Jo_bis a écrit :
Norma Colle a écrit :En gros ta cadre ou tes cadres te refilent leur boulot:créer un planning "ric rac" ...

+1

Depuis 2002, on compte en annualisation du temps de travail, c'est la Loi : cela veut dire d'élaborer des cycles de travail pour chaque catégorie professionnelle, tenant compte de cette annualisation.
Pas question de "bidouiller" au mois, ce qui est extrêmement dangereux si on est en sous effectif : on accumule chaque mois les "heures à rendre"...qu'on ne peut pas rendre :malefiq: :malefiq:

Je me suis "amusée" à faire les calculs => si vous arrivez à faire un planning conforme à la législation en vigueur avec ce nombre d'ETP, je mange mon chapeau !

Je compte sur l'effectif 2IDE+2AS jour et 2IDE+2AS nuit (pas d'autres postes en plus), cela donne :
-> Le jour : il vous faut 3.17 EAS et 3.17 ETP AS (pour horaire en 13.5h :choque: ) => il manque 0.17 ETP IDE et 1.17 ETP AS
-> La nuit : il vous faut 2.76 ETP IDE et 2.76 ETP AS (pour horaire en 11h) => il manque 1.04 ETP IDE et 0.76 ETP AS

NB : Ces "comptes" sont en autosuffisance congés annuels (les CA sont pris en compte, donc pas besoin de compter les remplacements de ceux-ci). De même les RTT sont pris en compte ainsi que les RC de nuit.
Les seuls impondérables restent la maladie ordinaire et les formations (qui comptent comme temps de travail).

Norma Colle le dit : c'est un travail de cadre. Le planning est un document sérieux, qui ne tolère pas "l'a peu près". Si on donnait à tous les cadres de la FPH les moyens de faire les plannings correctement, la situation ne serait pas ce qu'elle est actuellement (compteurs qui explosent, RTT non pris etc...), car paradoxalement, on apprend que très peu à faire un planning à l'école des cadres... :roll: :roll:


comment faites vous vos calculs?
je sais que c'est un travail de cadre, mais je n'ai pas le choix si je veux retrouver mon poste,à moins de partir de l'endroit où je suis
Avatar de l’utilisateur
ruby52410
 
Messages: 15
Enregistré le: 01 Nov 2011 12:16

Messagepar Fox » 02 Nov 2011 16:52

ruby52410 a écrit :
Jo_bis a écrit :
Norma Colle a écrit :En gros ta cadre ou tes cadres te refilent leur boulot:créer un planning "ric rac" ...

+1

Depuis 2002, on compte en annualisation du temps de travail, c'est la Loi : cela veut dire d'élaborer des cycles de travail pour chaque catégorie professionnelle, tenant compte de cette annualisation.
Pas question de "bidouiller" au mois, ce qui est extrêmement dangereux si on est en sous effectif : on accumule chaque mois les "heures à rendre"...qu'on ne peut pas rendre :malefiq: :malefiq:

Je me suis "amusée" à faire les calculs => si vous arrivez à faire un planning conforme à la législation en vigueur avec ce nombre d'ETP, je mange mon chapeau !

Je compte sur l'effectif 2IDE+2AS jour et 2IDE+2AS nuit (pas d'autres postes en plus), cela donne :
-> Le jour : il vous faut 3.17 EAS et 3.17 ETP AS (pour horaire en 13.5h :choque: ) => il manque 0.17 ETP IDE et 1.17 ETP AS
-> La nuit : il vous faut 2.76 ETP IDE et 2.76 ETP AS (pour horaire en 11h) => il manque 1.04 ETP IDE et 0.76 ETP AS

NB : Ces "comptes" sont en autosuffisance congés annuels (les CA sont pris en compte, donc pas besoin de compter les remplacements de ceux-ci). De même les RTT sont pris en compte ainsi que les RC de nuit.
Les seuls impondérables restent la maladie ordinaire et les formations (qui comptent comme temps de travail).

Norma Colle le dit : c'est un travail de cadre. Le planning est un document sérieux, qui ne tolère pas "l'a peu près". Si on donnait à tous les cadres de la FPH les moyens de faire les plannings correctement, la situation ne serait pas ce qu'elle est actuellement (compteurs qui explosent, RTT non pris etc...), car paradoxalement, on apprend que très peu à faire un planning à l'école des cadres... :roll: :roll:


comment faites vous vos calculs?
je sais que c'est un travail de cadre, mais je n'ai pas le choix si je veux retrouver mon poste,à moins de partir de l'endroit où je suis

ou bien être inapte pour le travail de nuit.
S'il existe un poste de jour disponible, vous êtes normalement prioritaire pour l'obtenir.
Passage à un poste de jour

Le salarié souhaitant occuper ou reprendre un poste de jour dans le même établissement ou à défaut dans la même entreprise, est prioritaire pour occuper un emploi correspondant à sa catégorie professionnelle ou un emploi équivalent.

source : http://vosdroits.service-public.fr/F2212.xhtml#N10182

Après libre à vous de continuer à vous faire exploiter en faisant un travail qui ne relève pas de votre fonction ;)
"On est tous pareil alors acceptons nos différences!" [Bruno Salomone]
Avatar de l’utilisateur
Fox
Accro
Accro
 
Messages: 956
Enregistré le: 18 Aoû 2005 15:32
WLM: foxsking@hotmail.com
Localisation: Hibernation

Messagepar ruby52410 » 02 Nov 2011 17:26

j'avais un poste de jour et de nuit en soins continus de chirurgie, c'est ça qui me plaisait. aujourd'hui je me retrouve totalement de nuit en service de chir. je ne veux pas être totalement de jour ou totalement de nuit. je n'ai pas envie de me faire exploiter bien sur, je sais qu'on ne pet pas m'obliger à être totalement de nuit, je connais mes droits, mais si jamais je refuse à être totalement de nuit, je ne retrouverai pas mon poste en soins continus, on me mettra de jour en service de chir et ce travail à cet endroit pour l'avoir fait, je l'aime encore moins que le poste de nuit. vous allez dire celle là, il faut qu'elle fasse des compromis, mais je n'ai pas demandé à ce qu'on m'enleve mon poste, alors qu'à une collègue on lui a laissé.
bref j'essaye juste de trouver une solution acceptable, mais vu tous vos messages j'ai bien l'impression qu'il va falloir que je parte de là où je suis
Avatar de l’utilisateur
ruby52410
 
Messages: 15
Enregistré le: 01 Nov 2011 12:16


Retourner vers « Cadres de santé »



Publicité

-