En France on a préféré fermer

Toutes discussions autour de la profession de la préparation au concours à la vie professionnelle.

Modérateurs : Modérateurs, Infirmiers spécialisés - IADE

Répondre
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
Messages : 1714
Inscription : 14 août 2005 10:25
Localisation : Quelque part... dans le charme du désordre

En France on a préféré fermer

Message par sergeant poivre et sel »

En France on (politiques, et ils se reconnaîtront ) a préféré fermer des structures de maternité et d'accueil.

Au Maroc on semble s'adapter autrement .

Il est toujours interessant de voir ce qu'il se passe ailleurs du haut de notre haut degré de civilisation etc...

https://lematin.ma/express/2022/anesthe ... 80779.html

..
Le complotisme est la philosophie du fruste.
Toutes les vérités sont nonnes à dire...
Mère TERASERA
ex IADE bloc SMUR syndicaliste, gauche laïque, CerfHa hygiène, tutorat et encadrement étudiants.
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
Messages : 10255
Inscription : 30 janv. 2004 10:33

Re: En France on a préféré fermer

Message par Jo_bis »

Quand la sécurité des patient est compromise et qu'on manque de personnel pour assurer cette sécurité, difficile de planter des urgences et une maternité tous les 10 kms.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
Messages : 1714
Inscription : 14 août 2005 10:25
Localisation : Quelque part... dans le charme du désordre

Re: En France on a préféré fermer

Message par sergeant poivre et sel »

….euh…un peu caricatural comme réplique non?
Aujourd’hui certaines parturientes sont à 1h de route d’une maternité référente!

Alors question sécurité, sans y avoir longuement réfléchi, je me demande quelle est la différence entre une maternité faisant 290 accouchements année (et donc rayée de la carte sanitaire) et une autre
qui va du coup en faire 1000 et rentrer à l’aise « dans les clous ».

Si dans le bloc de la petite maternité on compte en équivalent temps plein 2 obstétriciens , 5 SF, 3 IA, 2 MAR, 2 pédiatres, quelle est la plus value en matière de sécurité compétence et performance périnatales si la seconde maternité compte 5 gyneco-obstetriciens et dont les missions absorbent une activité libérale, consultations, et bloc gynécologique et IVG, en plus d’obstétrical +service d’hospitalisation, 10 SF+ 5 IDE + 3 IBO avec UGO, consultations, prévention, planification et éducation familiale, contraception..,,
5 IADE
4 MAR
4 pédiatres avec réa pédiatrique généraliste, service d’hospitalisation etc.

Ou plutôt quelle est la moins value de la petite maternité ou l’obstétricien fera au moins (ou aura leur responsabilité) 150 accouchements/an (et un nombre proportionnel de césariennes) tandis que dans l’autre structure chaque obstétricien en fera peut-être à peine plus (geste généralement confié à la SF en dehors des parturientes à risques) ?
Même chose pour chaque catégorie de professionnels qui font pour une grande partie autre chose que de la salle d’ac et du bloc obstétrical d’urgence?

Et que maintenant on accouche de plus en plus dans les ambulances avec un personnel non entraîné?

Je pose la question.
Perso je ne vois que de la polyvalence, éventuellement et pour une partie du personnel et évidemment de sacrées économies en fermant un établissement dont on sait qu’un bloc opératoire constitue souvent le cœur d’une structure quelle qu’elle soit..
Le complotisme est la philosophie du fruste.
Toutes les vérités sont nonnes à dire...
Mère TERASERA
ex IADE bloc SMUR syndicaliste, gauche laïque, CerfHa hygiène, tutorat et encadrement étudiants.
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
Messages : 10255
Inscription : 30 janv. 2004 10:33

Re: En France on a préféré fermer

Message par Jo_bis »

sergeant poivre et sel a écrit :Alors question sécurité, sans y avoir longuement réfléchi, je me demande quelle est la différence entre une maternité faisant 290 accouchements année (et donc rayée de la carte sanitaire) et une autre
qui va du coup en faire 1000 et rentrer à l’aise « dans les clous ».
Deux obstétriciens qui se "partagent" 290 accouchements par an pose à mon avis de gros problèmes de sécurité.
Certains petits hôpitaux ont "résolu" le problème en faisant des césariennes programmées 15 jours avant le terme....cool pour le médecin mais quid de la parturiente ???
De plus ces petits hôpitaux, au moindre problème, pour se couvrir, envoient la patient au CHU du coin... Ils ne font que des suivis de la grossesse superficiels et là, pareil, orientent vers le CHU.

Dans mon coin, 1 CH a perdu sa maternité et les suivis se font par des SF à domicile ou en consultation avancée.
Un autre CH ne tient que par des appuis politiques et est en passe de fermer. Il y a d'ailleurs eu récemment de gros problèmes de prise en charge.
sergeant poivre et sel a écrit :Aujourd’hui certaines parturientes sont à 1h de route d’une maternité référente!
Et ??
On ne pourra jamais assurer le risque zéro, mettre des mater et des urgences partout pour éviter (et ce n'est même pas sûr) de potentiels problèmes graves. C'est illusoire.
L'urgence absolue à 1h de la mater, j'ai connu.
sergeant poivre et sel a écrit :Si dans le bloc de la petite maternité on compte en équivalent temps plein 2 obstétriciens , 5 SF, 3 IA, 2 MAR, 2 pédiatres, quelle est la plus value en matière de sécurité compétence et performance périnatales si la seconde maternité compte 5 gyneco-obstetriciens et dont les missions absorbent une activité libérale, consultations, et bloc gynécologique et IVG, en plus d’obstétrical +service d’hospitalisation, 10 SF+ 5 IDE + 3 IBO avec UGO, consultations, prévention, planification et éducation familiale, contraception..,,
5 IADE
4 MAR
4 pédiatres avec réa pédiatrique généraliste, service d’hospitalisation etc.
Ouh là... mais dans mes deux petits hôpitaux, il n'y avait pas tout ça.
Vous divisez tout par deux et encore....

Celui qui a fermé fonctionnait, avec un MAR titulaire et une floppée de MAR "free-lance" à 1500 € les 24h de garde, 2 SF, 2 IADE, 1 pédiatre détaché de CHU qq jours par semaine, 1 Gynéco (hôpital + ville).
Sécurité dites-vous ???
Non.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
Messages : 1714
Inscription : 14 août 2005 10:25
Localisation : Quelque part... dans le charme du désordre

Re: En France on a préféré fermer

Message par sergeant poivre et sel »

Celui qui a fermé fonctionnait, avec un MAR titulaire et une floppée de MAR "free-lance" à 1500 € les 24h de garde, 2 SF, 2 IADE, 1 pédiatre détaché de CHU qq jours par semaine, 1 Gynéco (hôpital + ville).
Sécurité dites-vous ???
Non.
Ce n’est pas faux mais c’est la situation de fin de vie et dépatouillages de fortune de ces structures, due à la pénurie d’amont, et organisée des personnels spécialisés aidant (années 90), gynécos, anesthésistes…, vous ajoutez à cela les délocalisation avec migration partielle de populations, de fermetures de casernes, de services public, postes…deserts médicaux, on arrive a terme à une concentration de moyens, comme on a voulu le faire plus tard pour les Tribunaux (Rachida Dati pour mémoire).

Est-ce cela que la population souhaitait? Je pense pas!

C’est politique, concernant les IADE j’ai débuté, non diplômé IA, et seul sur place avec une mater de 2000 accouchements + bloc pluridisciplinaire et un MAR à la maison. On aurait très bien pu mieux former les IA et et leur donner plus de responsabilités comme pour les SF avec compétences médicales limitées.

Nos têtes pensantes sont restées dans la sacralisation du docteur, y compris dans le syndicalisme, et y compris quand il n’y avait plus assez de docteurs…du nimp pour moi.

Et tous les établissements dont on parle ils sont devenus quoi à votre avis?
Des lits de gériatrie, long séjour, et psychiatrie, qui, il faut le dire, manquaient cruellement à la population.

J’appelle ça déshabiller Pierre pour habiller Paul. Il ne faut pas me dire que c’est le fruit du hasard!

Et ceux qui pleurnichent parfois ici sur ces constats étaient les premiers à cautionner en défendant le « tout-docteur »….

En fin de compte quand vous luttez pour sauver une structure de proximité et même pour défendre une profession vous agissez bien au delà de ce qu’il n’y parait!

….et cela contribue à expliquer pourquoi les IADE ont un mal de chien à se faire reconnaître depuis 40 ans…
Le complotisme est la philosophie du fruste.
Toutes les vérités sont nonnes à dire...
Mère TERASERA
ex IADE bloc SMUR syndicaliste, gauche laïque, CerfHa hygiène, tutorat et encadrement étudiants.
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
Messages : 1714
Inscription : 14 août 2005 10:25
Localisation : Quelque part... dans le charme du désordre

Re: En France on a préféré fermer

Message par sergeant poivre et sel »

A un moment dans le milieu des années 80, on formait proportionnellement et infiniment plus de médecins-anesthésistes (MAR) en Suisse (50/an) qu’en France (250/an). Avec une démographie en berne (si je puis dire)…À tel point que de nombreux MAR m’ont dit « vous (les IA) allez devenir les « rois », c’était en 1986.

Autrement dit quand on a une pénurie de professionnels et qu’on n’y pallie pas -par exemple -en utilisant des personnels qualifiés, IA mieux formés, mieux rémunérés, c’est qu’on a une arrière pensée impulsive et déterminante qui consiste à fermer des lits donc des structures.
Si les IA avaient eu l’éclairage nécessaire à l’époque les choses se seraient passées autrement!

Aujourd’hui n’en déplaise à certains, les IA sont encore victimes de la même logique, intrinsèque (syndicats ineptes, incompétents ou acoquinés avec le pouvoir ) et extrinsèque (objectifs gouvernementaux d’ordre économique qui consistent à fermer des lits).
Le complotisme est la philosophie du fruste.
Toutes les vérités sont nonnes à dire...
Mère TERASERA
ex IADE bloc SMUR syndicaliste, gauche laïque, CerfHa hygiène, tutorat et encadrement étudiants.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
Messages : 5967
Inscription : 10 juil. 2009 07:46

Re: En France on a préféré fermer

Message par loulic »

Jo_bis a écrit :Quand la sécurité des patient est compromise et qu'on manque de personnel pour assurer cette sécurité, difficile de planter des urgences et une maternité tous les 10 kms.
Pas la peine d'être caricatural, on ne parle d'une structure tous les 10 km, mais de bassin de population.

On a supprimé toutes les petites mater et maintenant ce sont des bassins de plusieurs centaines de milliers de personnes qui se retrouve à une ou deux heures de routes d'une structure d'urgence ou de gynécologie obstétrique. Ne venez pas me dire que ça améliore la sécurité des patients.

La sécurité, c'est un choix, les ars ont par exemple décidé de fermer des postes d'anesthésistes dans certaines structures. C'est pour améliorer la sécurité des parturientes ?

Par ailleurs on ferme des petites mater en fonction du nombre d'accouchement mais sans prendre en compte l'expertise des praticiens ou de l'équipe.

Parce que compter en nombre d'accouchement/structure c'est absurde. Mais c'est très sarkosiste.

Ce qui importe c'est la pratique des intervenants. On peut très bien organiser des stages et des sessions d'activité dans des grosses mater si on veut s'en donner la peine. C'est très simple, ça coute peu, et c'est généralement motivant pour tout le monde pour peu que ce ne soit pas présenté comme une punition.



Et puis c'est un tout. Le gouvernement pointe encore aujourd'hui la responsabilité des généralistes dans les déserts médicaux.

Mais elle reproche aux jeunes médecins de ne pas s'installer dans des zones où l'état ferme :
- les urgences
- les mater
- les casernes de pompiers
- les écoles
- les bureaux de postes
- ...
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Répondre