Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 04 Juin 2020 11:17

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar ruppert_aurelie » 05 Fév 2020 18:26

Mais moi je trouve normale d'avoir une prime. Les inf en EPHAD ont les vois jamais. Elles donnent mm pa les médocs.
Après les amp et tous les autres trucs ben je suis désolé elles sont pas formée pour ça donc voilà quoi. Les amms dans le handicap les AS dans les soins. Et pas de primes pour les inf qui se tournent les pouces
ruppert_aurelie
Adepte
Adepte
 
Messages: 124
Enregistré le: 14 Mai 2017 15:24

Messagepar lafolldingue » 05 Fév 2020 18:47

ruppert_aurelie a écrit :Mais moi je trouve normale d'avoir une prime. Les inf en EPHAD ont les vois jamais. Elles donnent mm pa les médocs.
Après les amp et tous les autres trucs ben je suis désolé elles sont pas formée pour ça donc voilà quoi. Les amms dans le handicap les AS dans les soins. Et pas de primes pour les inf qui se tournent les pouces

Bim ça c'est dit ! :lol:
En fait le but de cette prime n'est pas de reconnaître le travail des AS en gériatrie, mais de favoriser l'attractivité en termes d'emploi. En gros apater les gens avec de l'argent pour qu'ils choisissent la filière gériatrique. Ces problèmes de recrutement portent essentiellement sur les postes AS. Les infirmières ne sont donc pas concernées.
La même pour les primes en île de France : les soignants n'ont pas les moyens de payer 1500 € un T2, même à 2 ça pique. Donc pour la plupart, nous faisons le choix d'habiter loin de notre lieu de travail. Résultat : énormément de soignants se tapent 2 à 3h de transports en commun pour rentrer chez eux, aller bosser, etc. En fait pour avoir connu la vie d'infirmière en province et en île de France, le mode de vie est complètement différent et il faut tenir la cadence ! Je ne vais pas détailler le prix des logements même à 1h de trabspirt de mon CH, ou même le niveau de vie. Forcément, on gagne bien plus.... Mais les impots sur le revenu sont les mêmes que l'on travaille à trucmuche les bains ou à Paris....Et pareil, ils veulent fidéliser les jeunes soignants en Île de France, ça n'a rien à voir avec une reconnaissance quelconque ou une volonté de dire que les conditions de travail en soi à paris sont plus difficiles qu'ailleurs.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3603
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Jo_bis » 05 Fév 2020 21:25

ruppert_aurelie a écrit :Mais moi je trouve normale d'avoir une prime. Les inf en EPHAD ont les vois jamais. Elles donnent mm pa les médocs.
Après les amp et tous les autres trucs ben je suis désolé elles sont pas formée pour ça donc voilà quoi. Les amms dans le handicap les AS dans les soins. Et pas de primes pour les inf qui se tournent les pouces

:choque: :choque:
Ben dites-donc, les jugements à l'emporte pièce ne vous posent aucun problème, vous.
Vous aimeriez qu'on dise que les AS sont des andouilles qui ne pensent qu'à la pause clope ? :malefiq:

Il faudra actualiser vos connaissances car AS/AES(=réunion des AVS et AMP) sont statutairement identiques, travaillent dans les mêmes secteurs avec des compétences différentes pour un résultat identique.
La formation est différente mais les compétences aussi, les AES sont bien plus qualifiées que les AS en matière d'accompagnement psychologique et éducatif.
Les AS "font" des toilettes ? et alors ? ça vous met au dessus des autres ? Non.
Vous êtes entrain de couler votre profession avec de tels propos.
Vous vous en rendez compte au moins ??


Ceci dit, je ne suis pas pour les primes en général, qui"gonflent" artificiellement les salaires mais qui ne se répercutent pas à la retraite, et encore moins quand elles sont "réservées" à des professions ou à des secteurs d'exercice.
Cette prime "grand âge" est un non-sens qui divisera les professions AS/AES, ça tombe bien, c'est le but recherché.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9822
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar ruppert_aurelie » 06 Fév 2020 07:45

Non mais soyons sérieuses les filles. Les inf elles font quoi en ephad ?
Elles donnent pas les médocs. Dans certains endroits c'est l'had qui fait les pansements compliqués. Les inf sont dans leur bureaux à faire g c pas quoi. Donc je vois pas pourquoi elles veulent une prime.
Et un amp ou u' aes n'a rien à faire en EPHAD. Alors si ils sont moins payés c normal aussi. Moi justement je défends mon bifteck tant pis pour les faisant fonction et autres.
ruppert_aurelie
Adepte
Adepte
 
Messages: 124
Enregistré le: 14 Mai 2017 15:24

Messagepar Creol67 » 06 Fév 2020 08:38

Voyez le problème dans sa globalité.

Dans un ephad, vous avez :
- le personnel de direction,
- Le personnel administratif,
- le personnel infirmier non remplaçable (par n'importe qui),
- le personnel soignant remplaçable,
- Les agents de services et de maintenance, remplaçable également.

Qu'importe la vision que vous avez des infirmières en gériatrie, comprenez bien que tout le monde carbure.
La secrétaire qui enchaîne les contrats de travail , l'ash toute seule ce jeudi matin alors qu'elles sont à 6 normalement ....

Tout le monde carbure. Et tout le monde est épuisé.
Cette prime, tout le monde la mérite. Mais voyez bien cette prime est juste un petit pansement d'enfant sur une grande plaie ouverte.

La fehap ne fait rien et je vous assure qu'elle ne fera jamais rien pour augmenter les salaires ou pour aider à l'amélioration des choses.
Elle s'est d'ailleurs constituée un bon petit groupe de pression parlementaire pour tirer les salaires vers le bas et la possibilité de payer les heures supplémentaires/complémentaires sans bonification.

Et ne comptez pas non plus sur la 66. Même l'enfance, l'handicap et l'insertion vont eux aussi se retrouver dans un système de financement proche de la T2A l'année prochaine.

Comme dit plus haut cette prime a été donné aux plus "nombreuses" pour avoir une paix temporaire.
Je vous le dis, ça va péter en gériatrie et quand ça va exploser, ça ne sera pas beau à voir.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Forcené
Forcené
 
Messages: 355
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar Lenalan » 06 Fév 2020 12:08

ruppert_aurelie a écrit :Non mais soyons sérieuses les filles. Les inf elles font quoi en ephad ?
Elles donnent pas les médocs. Dans certains endroits c'est l'had qui fait les pansements compliqués. Les inf sont dans leur bureaux à faire g c pas quoi. Donc je vois pas pourquoi elles veulent une prime.
Et un amp ou u' aes n'a rien à faire en EPHAD. Alors si ils sont moins payés c normal aussi. Moi justement je défends mon bifteck tant pis pour les faisant fonction et autres.


On a pas dû travailler dans les mêmes EHPAD... On fait tout ça (les AS ne donnaient aucun médoc là où je travaillais) et en plus on fait des toilettes pour donner un coup de main, sauf au détriment de notre propre travail (qui est très lourd même si on ne nous "voit" pas).
Mais ça on ne le comprend qu'en étant IDE en EHPAD, après avoir été AS en EHPAD (ce qui est mon cas, donc je suis bien placée pour en parler).
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17089
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Seb31 » 06 Fév 2020 13:20

ruppert_aurelie a écrit :Non mais soyons sérieuses les filles. Les inf elles font quoi en ephad ?
Elles donnent pas les médocs. Dans certains endroits c'est l'had qui fait les pansements compliqués. Les inf sont dans leur bureaux à faire g c pas quoi. Donc je vois pas pourquoi elles veulent une prime.
Et un amp ou u' aes n'a rien à faire en EPHAD. Alors si ils sont moins payés c normal aussi. Moi justement je défends mon bifteck tant pis pour les faisant fonction et autres.


On peut dire que chez vous les jugements à l'emporte pièce c'est une habitude :roll:
Mais à ce niveau je m'interroge... Est-ce du troll ?? :lol:
En tout cas nous vous remercions pour cet argumentaire étayé :clin:
Infirmier scolaire
Master Santé Publique (1ère année en cours)
Avatar de l’utilisateur
Seb31
Forcené
Forcené
 
Messages: 284
Enregistré le: 22 Avr 2010 21:40

Messagepar ruppert_aurelie » 06 Fév 2020 13:31

Des jugements ?
Non.
Des faits.
Oui.
Faites le tour des inf en ephad à Strasbourg. Ou à Metz. Ou à Nantes ou à Nancy.
Y'en à pas une seule qui fait une toilette.
Pas une seule qui donne des médocs.
Et dans la moitié des cas pas une seule qui fait le moindre pensement.

Alors ne venez pas me faire la morale. Ce que je dis est vrai.

Alors désolé de vous mettre la vérité en face mais pas une d'entre vous ne pourra me démentir.
ruppert_aurelie
Adepte
Adepte
 
Messages: 124
Enregistré le: 14 Mai 2017 15:24

Messagepar Lenalan » 06 Fév 2020 14:03

Alors elles font quoi? Pas de pansements, pas de médocs, pas de toilette, il reste l'administratif pur et dur (et ça reste le plus pénible) :D
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17089
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Creol67 » 06 Fév 2020 16:47

ruppert_aurelie a écrit :Des jugements ?
Non.
Des faits.
Oui.
Faites le tour des inf en ephad à Strasbourg. Ou à Metz. Ou à Nantes ou à Nancy.
Y'en à pas une seule qui fait une toilette.
Pas une seule qui donne des médocs.
Et dans la moitié des cas pas une seule qui fait le moindre pensement.

Alors ne venez pas me faire la morale. Ce que je dis est vrai.

Alors désolé de vous mettre la vérité en face mais pas une d'entre vous ne pourra me démentir.


Je connais beaucoup d'ephad sur Strasbourg Metz et Nancy...... et ce que vous ressentez n'est pas un mensonge.
Mais ce n'est pas une vérité.

Il est en effet vrai que les infirmiers-ères ne donnent pas les médicaments courant. Mais regardez bien, c'est noté sur votre contrat de travail. Avec la mention "aidera à la vie quotidienne, donnera des médicaments préparé par l’infirmière ou la pharmacie au plus posera des patch non morphiniques"
Dans de nombreux ephad de l'est comme dans le reste de la France, il est extrêmement difficile de déléguer certains médocs comme les morphiniques, les médocs à heures fixes comme les anti parkinsoniens.

Il n'est pas possible non plus de déléguer l'administration de l'insuline, même si, et je vous l'accorde, la délégation de la glycémie capillaire est extrêmement discutable.

Il est interdit pour une aide soignante de perfuser. Même la "petite" perf du soir qui a l'aire toute mignone et sans danger (allez quoi c'est juste une sous cut de merde, un pt'it 500 cc de sérum phy, n'importe qui peut le faire) car la loi veille, et elle sait ce qu'elle fait. On ne fait pas 3 ans d'études juste pour une "petite" sous cut

Certains pansements sont réalisés par l'HAD. C'est également vrai, mais là on parle de pansements de fin de vie, qui répondent à une prise en charge globale. A savoir que plein de personnes plus ou moins intelligente, on réfléchit à comment prendre en charge une personne qui n'en a plus pour longtemps.
D'ailleurs, dites moi si, quand l'HAD fait les pansements d'une personne à votre travail, si il n'y a pas plein de boites, des fiches à remplir en particulier la latéralisation et que cette personne n'est pas totalement grabataire au point qu'on ne l'a sorte pas du lit et dans le pire des cas qu'elle ne soit plus alimenté.

Enfin, les infirmiers ne font pas "rien" dans un ephad.
Il y a toute la partie parasitaire du métier qui consiste à surveiller certains paramètres comme les selles et donc appeler l'aide soignante du jour pour savoir si madame untel n'a pas fait caca aujourd'hui car sinon il faudra mettre en place toute une procédure qui ne dure pas une minute mais bien 30 min.
étape 1 : je constate l'absence de selles.
étape 2 : j'appelle l'as pour savoir si ce matin elle n'a pas fait caca, si elle des traces dans sa cultote/couche
étape 3 : en fonction de sa réponse je met en place une PM " si besoin"
étape 3 bis : je n'ai pas de prescription médicale " si besoin", j'appelle le médecin, il se met à hurler et me traite de mongole parce que je l'appelle pour "de la merde" et me demande si je suis totalement débile pour ne pas donner à madame untel un laxatif.
étape 3 tierce : désolé monsieur le médecin, pas de PM = pas de médoc
étape 4 je note le tout sur le logiciel
étape 5 : j'ai perdu 30 min.

Je vous laisse en discuter avec vos collègues.

Cdt.
Dernière édition par 1 le Creol67, édité 6 fois.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Forcené
Forcené
 
Messages: 355
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar Jo_bis » 06 Fév 2020 18:22

ruppert_aurelie a écrit :Des jugements ?
Non.
Des faits.
Oui.
Faites le tour des inf en ephad à Strasbourg. Ou à Metz. Ou à Nantes ou à Nancy.
Y'en à pas une seule qui fait une toilette.
Pas une seule qui donne des médocs.
Et dans la moitié des cas pas une seule qui fait le moindre pensement.

Alors ne venez pas me faire la morale. Ce que je dis est vrai.

Alors désolé de vous mettre la vérité en face mais pas une d'entre vous ne pourra me démentir.

C'est votre vécu, et je vous croit.
Mais faut-il en faire une généralité ?
Faut-il mettre toutes les IDE dans le même panier ?

J'ai été AS en EHPAD et comme vous, j'avais des opinions bien tranchées.
Puis, j'ai été IDE en EHPAD et là, j'ai compris.
La fonction IDE en EHPAD est très administrative, quelques exemples :
- Préparation des piluliers
- Prise des RV des résidents
- Renouvellements des ordonnances
- Commandes de pharmacie
- Gestion des stocks pharmaceutiques
- Transmissions
- Gestion des dossiers patients
- Etc...
Et ce n'est que l'administratif.
Il y a aussi la responsabilité liée aux soins, ce qui n'est pas rien.
Je faisais des pansements, injections...je courais tous le temps.

Après faites attention quand vous demandez à ce que les IDE fassent votre travail, vous "creusez votre tombe".

Le jour où les tutelles verront que les IDE peuvent faire les toilettes "lourdes" et les FFAS les toilettes "simples", vous n'aurez plus aucune utilité, vous disparaitrez.

Vous serez reconnues le jour où vous serez indispensables au bon fonctionnement de la chaine des soins, par votre compétence. Chercher à refiler votre travail aux autres, ce n'est pas la solution.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9822
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Jo_bis » 06 Fév 2020 19:28

Creol67 a écrit :Note pour la modération
Lenalan ou Jo_bis, je pense qu'il faudra scinder ce sujet en deux afin de ne pas "polluer" le sujet initial.

C'est fait.
Second sujet : IDE en EHPAD.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9822
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Lenalan » 07 Fév 2020 09:17

"Les IDE en EHPAD on ne les voit jamais", ça sous entend qu'elles ne font rien (sous entendu: rien du travail des AS). Or, le 3/4 du travail est "invisible" car se fait derrière les portes du bureau (et le travail est colossal, je vous l'assure, surtout quand c'est hyper mal organisé de base).
j'invite donc ceux qui pensent que les IDE "ne font rien" à faire les 3 ans d'études et à prendre un poste en EHPAD. Vous comprendrez (comme on l'a toutes compris en faisant ce parcours). Il m'arrivait de faire des toilettes (mais pas régulièrement, sinon c'est au détriment de notre propre travail) et même de prendre entièrement un poste AS sur une journée. Et bien je me reposais le cerveau ces jours-là, la charge physique est plus importante, mais la charge mentale est bien moindre. Ce n'est pas le même travail, mais vous ne pouvez ps dire qu'elles ne font rien, sinon je peux dire que les AS sont des exécutantes qui ne réfléchissent pas, et ça ne serait pas la vérité, pourtant c'est ce que pensent beaucoup d'IDE qui ne sont jamais passées par la case "AS".
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17089
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Creol67 » 07 Fév 2020 12:47

Il faut bien comprendre qu'en ephad personne ne se la coule douce. Ya tellement de choses à faire, quelque soit son niveau, quelque soit le boulot que se cacher dans un coin pour ne pas bosser est quasi impossible.

Après entre ce que vous voyez, ce que vous ressentez, et ce qui se fait réellement, il y a parfois tout un monde, voir même un univers de différence.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Forcené
Forcené
 
Messages: 355
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar ruppert_aurelie » 07 Fév 2020 15:08

Ouais ouais. Et pourquoi dans les autres services genre à l'hôpital ou en clinique on voit les infirmières bosser ? Elles aussi, elles ont de la papasserie à faire. Elles aussi, elles sl't débordées et pourtant on les voit faire des soins. C'est pas l'had qui fait des pansements pour elles :fleche: :?: :idee: :roll:
ruppert_aurelie
Adepte
Adepte
 
Messages: 124
Enregistré le: 14 Mai 2017 15:24


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité

-