Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Le forum des infirmier(e)s, discussions, débats et bien plus encore...

Modérateurs : Modérateurs, Infirmiers

Avatar de l’utilisateur
Maximousse1989
Insatiable
Insatiable
Messages : 409
Inscription : 10 juil. 2016 20:42

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par Maximousse1989 »

Franchement, ne le faites pas,

Si vous aviez 20, 25, 30 ans je vous dirais probablement de tenter en étant prudente.
Là, clairement vous avez une situation, une expérience, des compétences, ce qui change la donne car vous ne pourrez pas vous empêcher, à un moment où un autre de vous en servir, de comparer avec votre vie d'avant.
Vous avez envie de faire complètement autre chose, vous cherchez du sens et vous pensez donc à ce métier, c'est logique.
J'aimerais vraiment pouvoir vous dire d'y aller, votre âge n'est pas un facteur rhédibitoire.

Malheureusement l'état du système de santé est tel que, après 3 ans à galérer en formation, vous avez peu de chances de trouver un endroit où vous puissiez pratiquer dans de bonnes conditions, c'est à dire faire les choses bien, sans vous user la santé.
En gros on vous apprendra à prendre soin de manière idéale, et une fois sur le terrain vous verrez qu'il est souvent impossible de faire ne serait-ce qu'une prise en charge décente; ce sera du bricolage, de l'usine à soin, des protocoles contradictoires...et si vous craquez ben c'est de votre faute, vous aurez le plus souvent à faire à une hiérarchie déconnectée du terrain.
Devenir infirmière vous apportera donc de la frustration, avec en plus des rythmes à la con et un stress décuplé, car vous aurez la santé d'autres gens entre les mains.

Peut-être une autre profession paramédicale?
Peut-être, effectivement, faire du soin de manière bénévole ET changer de métier en utilisant ce que vous savez déjà faire?
Mais ne vous engagez pas dans cette galère, vous ne trouverez pas ce que vous cherchez.
Ça me désole, mais je pense que ce n'est pas une bonne idée.

Pour le contexte je suis infirmier depuis 2015, j'ai exercé essentiellement dans le public, en gériatrie, et j'aimais ça.
Lassé de la dégradation des conditions de travail j'ai fait un passage dans le privé, c'était pareil.
Je suis revenu dans le public mais hors de mon groupe précèdent...et c'est pareil; j'ai même été face à une DSI qui, alors que j'étais en plein craquage nerveux et que je venais la voir pour lui expliquer ma peur de faire des erreurs a poussé pour que je démissionne plutôt que je prenne un arrêt et m'a accusé de tous les maux quand j'ai refusé.
Là je suis en pleine période d'épuisement professionnel, je suis en arrêt pour un moment je songe, à long terme, à une réorientation et à moyen terme à reprendre dans un endroit "pépère", histoire de voir venir.
Mais en tout cas l'hôpital classique, la "salle" (gérer une unité de x patients) c'est fini pour moi, trop de prises de têtes, de contradictions pour, en fin de journée, n'avoir aucune satisfaction tant les soins sont faits à la chaîne.
Je ne vous dis pas ça pour vous raconter ma vie mais pour que vous compreniez pourquoi je suis aussi négatif, vu ma situation je ne peux être impartial.
Les hôpitaux dépensent des fortunes pour lisser leur image, faire jeune, communiquer sur Facebook autour de la Qualité de vie au travail...qui est inexistante.

À vous de voir ce que vous faites de cet avis.
La gériatrie c'est la vie!
Sadouche
Régulier
Régulier
Messages : 50
Inscription : 19 févr. 2022 16:18

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par Sadouche »

Mais comment en est on arrivé là?Je viens à peine de commencer et je me retrouve exactement dans la situation décrite ci dessus.Les soignants sont démotivés et à bout au détriment de leur santé.
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
Messages : 10223
Inscription : 30 janv. 2004 10:33

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par Jo_bis »

Sadouche a écrit :Mais comment en est on arrivé là?Je viens à peine de commencer et je me retrouve exactement dans la situation décrite ci dessus.Les soignants sont démotivés et à bout au détriment de leur santé.
Des années de matraquage systématisé de l'hôpital public.
Le coup de grâce a été porté par "hôpital 2007" = l'hôpital-entreprise.
Il faut rajouter une désorganisation importante, une administration pléthorique.
Injecter des milliards ne suffira pas si on ne se penche pas sur les dysfonctionnements structurels.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
execho
Gold VIP
Gold VIP
Messages : 5790
Inscription : 29 mai 2010 22:01

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par execho »

Avec tout le respect que tu m inspires là je trouve que tu te fais un peu"la voix de son maître".Alors comme ça le problème de l hôpital ce n est pas les salaires,les embauches,,les fermetures de lits.Mais,trop de personnel non soignants( vas dire ça au personnel technique et aux secrétaires),et un défaut d organisation.Bon,donc ,inutile de mettre un pognon de dingue dans ce machin?
Avatar de l’utilisateur
lud0
Habitué
Habitué
Messages : 61
Inscription : 21 janv. 2010 11:12

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par lud0 »

Ma contribution :

- désolé mais vous êtes trop vieille pour ça ! :D
Pas intellectuellement bien sûr ! ni physiquement !
Mais sur le plan de la hiérarchie, qu'elle soit administrative ou médicale, vous allez morfler...
Jeune, on rentre dans le moule. Plus âgé c'est plus difficile, VRAIMENT plus difficile.

- le salaire ne suffit pas à compenser le sentiment de ruine qui va vous accompagner à la fin de chacun de vos services, quoi qu'en dise le gouvernement et son SEGUR.
Vous allez devoir aller vite, très vite, et vous allez rentrez chez vous en vous demandant si vous n'avez rien oublié, et rien laissé à votre collègue qui passe après vous et qui se fera une joie de vous faire une réputation. L'hosto, c'est langue de p.u.t.e. LAND ! Comme partout vous direz... Non non ! A l'hosto c'est gratiné !

- si vous pensiez que les soignants étaient tous main dans la main pour défendre un outil commun (l’Hôpital avec un 'H' majuscule), vous vous trompez. Ça se tire dans les pattes à longueur de temps...
Plutôt que d'essayer de comprendre la réalité des autre services, on préfère les incriminer, les descendre, rejeter la faute.
Pour les AS et les IDE qui me lisent, vous savez de quoi je parle hein ? :clin:

- mettez vous en tête que vous allez faire des nuits que vous le vouliez ou non.
La plupart des services, sous la pression du manque de personnel (on pourrait discuter des causes...), tournent en 12h maintenant ou alors ont intégré dans leur roulement des périodes de nuit pour les IDE.
Vous serez épuisée par les changements de rythme : sommeil perturbé, humeur, troubles digestifs, sans parler de l'ennui.

- on va régulièrement vous rappeler pour remplacer les arrêts et pas que dans votre service !
Il vous faudra en permanence vous adapter aux changement de planning.
Et je vous laisse le plaisir de découvrir cette joie qu'est la mise en place des congés d'été et de noël... :lol:

- au début de votre carrière vous ne choisirez pas votre poste
On vous demandera à la fin de vos études ce que vous aimeriez faire, dans quel service vous aimeriez travailler. La réalité c'est qu'à votre embauche vous irez là où personne ne veut aller. Là où il faut boucher les trous. On ne vous placera pas en fonction de vos compétences ou de vos goûts mais en fonction des trous à boucher. Et ensuite, vous allez devoir faire preuve de patience.
Que ce soit pour obtenir une formation choisie ou un changement de poste.
Pourquoi les nouveaux démissionnent ? Parce-qu’il se rendent compte, au delà de la difficulté du métier, qu'ils n'ont aucun avenir à l'hôpital.

- J'ai 10 ans de métier, c'est pas énorme, mais ça m'a permis de faire un peu le tour : intérim, hosto, psy, pool...
Si j'avais su et bien j'aurais fais autre chose !
Kiné, Psychomotricien, Orthophoniste, là OK.
Certes les études sont plus longues et peut être plus difficile mais au final ?
Vous pourrez vous installer en libéral dès la fin d'étude et multiplier votre salaire actuel par 1,2 voir 1,3 en tant que simple débutant. J'ai bien dis salaire NET et pas chiffre d'affaire.

- Infirmier est un beau métier seulement les conditions d'exercice sont déplorables.
Il y a encore quelques services dans lesquels cela se passe bien par chez moi (haaa la pédopsy ❤️) mais ce ne sont que quelques îlots de bien être face à la montée inéluctable des eaux que représente la destruction pure et simple de la FPH depuis 30 ans. Merci la T2A !

- Vous allez faire des heures supplémentaires. C'est comme ça.
Ces heures, vous aurez toute la peine du monde à les récupérer d'ailleurs. Elles alimenteront un compteur temps qui sera soldé au moment de votre retraite ou plus certainement au moment de votre démission. Rarement payée, ça serait trop simple.
On vous expliquera que si vous faites du temps en plus c'est que vous n'êtes pas assez bien organisée
Vos collègues y arrivent alors pourquoi pas vous ? C'est pas faux... Mais quand on regarde la qualité des soins.... :choque:
On vous demande de "faire", à l'hosto. "Bien" faire c'est autre chose. Il faut que les croix soient dans les cases, point final. Croix dans case. Croix case = Certification.
On soigne les apparences pour masquer une réalité dramatique. Les dirigeants ne regardent que ça d'ailleurs des tableaux excel. Un service dans lequel les agents mettent bien les croix dans les cases est un service qui "tourne bien", un "bon" service.
Ça me rappelle un poste en usine dans mon jeune temps ou un ancien m'avait dit, alors que je l'interrogeais sur le fait de peindre directement sur de la rouille, : "peinture sur merde = propreté".
Je trouve que ça résume assez bien :lol:
Mettons des croix bien comme il faut, comme ça l'ARS n'y verra que du feu ! :lol:

- Vous espériez devenir titulaire de la FPH ? Fonctionnaire ? Oubliez.
Vous serez recrutée au mieux en CDI et votre salaire n'évoluera jamais.
Tous les trois ans la loi le permet mais cela reste au bon vouloir du DRH qui bien évidement n'a aucun intérêt à augmenter le salaire d'un contractuel sinon il serait obligé de le faire pour tous les autres ! Et dans mon ancien hosto, les contractuels représentaient 1/3 des effectifs... On économise comme on peut hein !

- Après il y a le privé (associatif ou lucratif) où tu peux côtoyer le pire comme le meilleur.
Le best : piquer des TCA en pleine nuit car patients sur PSE d’héparine, résultats transmis par le labo par téléphone à moi même que j'ai du retransmettre au toubib par téléphone également car uniquement des astreintes dans cette clinique et pas de garde, et le toubib de m'indiquer par téléphone encore et toujours le nouveau débit d'héparine...
Je ne parle pas d'un fonctionnement isolé, je parle d'un fonctionnement institutionnalisé ! Ce sont d'ailleurs les aides soignantes dans cette clinique qui préparaient les perfs. Avec les médocs dedans. Oui oui.

- Dernière chose (il doit en rester pourtant ! :? )
Nous sommes aujourd'hui contraint de payer un Ordre pour avoir le droit d'exercer.
Et cet Ordre il fait quoi pour nous ? Rien.
Alors pour écrire de belles phrases avec des mots de plus de 4 syllabes, la glose, l'enculage de mouches et la branlette conceptuelle il y a du monde !
Mais concrètement ? Physiquement ? En vrai ? Dans notre quotidien ? Je veux dire, sortie de leur site internet ?
Rien.
Et c'est le sentiment que vous aurez la plupart du temps : le sentiment d'être seule et non écoutée.
Pardon, je corrige, pas "non écoutée", mais "non entendue" c'est pire.

- etc, etc, etc....
Sadouche
Régulier
Régulier
Messages : 50
Inscription : 19 févr. 2022 16:18

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par Sadouche »

Mon dieu! C ' est la triste réalité ! J ' ai 2 mois pour signer mon cdi.Quand je lis ce message je n ' ai plus envie de signer.Globalement c ' ewt exactement ce que je retrouve et ce que je ressens.Pourtant c ' est en psy ,j ' idealisais la psy et je suis déçue.

Il faut se méfier de tout le monde. Par exemple là j ' ai une heure de pause ,l' ide est partie fumer et elle m' a laissée le téléphone. La prochaine fois je sortirai à l ' extérieur.
Je suis trop gentille et je me fais manger.C ' est un sale milieux,je l ' avais remarqué des le début.
Je regrette de ne pas avoir fait la formation d assistante sociale.Quelle désillusion ce métier !
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
Messages : 5961
Inscription : 10 juil. 2009 07:46

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par loulic »

Sadouche a écrit : Je regrette de ne pas avoir fait la formation d assistante sociale.
C'est encore pire, et elles ont la précarité en plus.

C'est difficile à croire mais actuellement le social est dans un état pire que la santé, et subit en plus des restrictions budgétaires massives.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Sadouche
Régulier
Régulier
Messages : 50
Inscription : 19 févr. 2022 16:18

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par Sadouche »

Je ne pensais pas .J' ai toujours des remords quand je vois les assistantes sociales.
J ' ai l 'impression qu ' elles sont plus posées et je ne sais pas si c' est une coïncidence mais que ce soit en stage ou au cours de mes expériences professionnelles, j' ai toujours eu un bon feeling avec elles.
Parfois je trouve le comportement de certains soignants un peu limite quand
même !
Je vis pas très bien le manque d' empahie que peuvent manifester certains soignants face aux patients et encore plus en santé mentale.
Venceslas9999
Messages : 1
Inscription : 03 sept. 2022 19:57

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par Venceslas9999 »

La destruction programmée et délibérée de l'Hôpital Public continue son chemin, et ça marche.

Qui va soigner les gens , à l'avenir ?
Avatar de l’utilisateur
Maximousse1989
Insatiable
Insatiable
Messages : 409
Inscription : 10 juil. 2016 20:42

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par Maximousse1989 »

Il ne faut pas réduire le problème au public, c'est tout le système de santé qui est en ruines: public, privé commercial, privé sans but lucratif, libéral.
On a pas tous les mêmes intérêts ni les mêmes priorités, on est parfois rivaux mais on est tous impactés par cette fast-foodisation de la santé.
La gériatrie c'est la vie!
ruppert_aurelie
Fidèle
Fidèle
Messages : 178
Inscription : 14 mai 2017 15:24

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par ruppert_aurelie »

La question est plutôt qu'est ce que ça va t'apporter d'être infirmière. Qu'est ce que tu auras de plus que tu n'as pas déjà ?

Beaucoup de personnes changent de métier pensant trouver une quête de sens.
Des DRH devenant boulanger.
Des ingénieurs qui deviennent des thérapeutes.
Des enseignants devenant infirmiers...

Combien d'entre eux finissent par abandonner pour revenir à leur ancien métier ?

Le métier d'infirmier n'apporte aucun sens, j'entends par là le sens que les gens veulent lui donner. Pire il apporte beaucoup de désillusions aussi bien à cause des structures (hôpital, ephad, etc) mais surtout, et c'est le pire, de la part de ses collègues.

Il reste possible d'y trouver son compte et même de s'épanouir. Il faut quand même avoir de sacrées œillères ...
Avatar de l’utilisateur
NinetteJ
Messages : 15
Inscription : 06 juin 2014 14:43

Re: Mais t'es folle de vouloir devenir infirmière !

Message par NinetteJ »

Bonjour,
Je ne vais revenir sur ce que Creol a dit et qui est très bien résumé. Je vais te de faire part de mon expérience : comme toi j'avais un bon boulot (bon salaire, horaires de bureau...) que beaucoup m'aurait certainement envié.
Mais tout comme toi je ne pouvais plus le voir en peinture à m'en rendre malade. Le métier qui m'attirait : infirmière. Tout comme toi j'ai longtemps hésité pour les mêmes raisons qu'invoquées par tes proches. J'ai fait un bilan de compétences, réalisé deux stages d'observation, passé une première fois le concours (réussi), pas osé me lancer, puis finalement repasser une deuxième fois le concours (réussi à nouveau) et pris la décision de tenter l'expérience (si on peut dire ça comme ça!).
J'ai donc fais les trois ans d'étude et me voilà donc diplômée depuis deux petites années. Alors oui c'est très peu mais je n'ai aucun regret. Certes beaucoup diront que je changerai peut-être d'avis dans quelques années et peut-être ont-ils raison.
L'important est également que ta famille te soutienne dans ce projet car tu risques d'être moins disponible surtout pendant les études. Les horaires d'une infirmière peuvent être une contrainte et il faut que ta famille ainsi que toi-même en soit conscients. Ton mari est-il prêt à passer ces soirées, certains week-ends tout seul avec les enfants ? C'est un changement de vie important.
Mes trois années d'étude se sont bien passées, j'exerce depuis deux ans dans un SSR, j'adore mon service et mes collègues. Je travaille en 7h30, un week-end sur deux mais je ne fais pas de nuit. Tout n'est pas tout rose mais voilà ou j'en suis pour le moment.
Ah oui dernier détail j'ai été diplômée à 47 ans.
Si tu as des questions n'hésite pas j'y répondrai avec plaisir.
Bon courage dans ta réflexion
NinetteJ
Ninettej, diplômée en 2020, IDE en SSR.
Répondre