Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 09 Mai 2021 19:52

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Lenalan » 01 Avr 2021 17:56

Leopold Anasthase a écrit :C'est un bon début. On pouvait parler du test du marteau, de la prise d'air, et même du risque d'embolie gazeuse dans certaines conditions.


On peut :D Mais je vous avouerais que ça fait tellement des années et des années que je n'ai pas rencontré de perfs en verre que j'ai bien oublié tout ça.....
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18030
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Estienne » 01 Avr 2021 18:06

Lenalan a écrit :Je pense sincèrement que ça n'existe plus depuis très longtemps :D


Je me souviens en avoir utilisé il y a 5 ans de cela. On disposait d'adaptateurs en plastique rigide sous emballage stérile, qui se clipsait sur le bouchon en le perforant, la tubulure était ensuite reliée à l'adaptateur. Mais c'est vrai que par chez nous on a encore des pratiques d'un autre âge, les infirmières sont nues sous leur longue blouse et les médecins portent le stéthoscope autour du cou :lol: .
Estienne
Forcené
Forcené
 
Messages: 255
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar Lenalan » 01 Avr 2021 18:12

Estienne a écrit :
Je me souviens en avoir utilisé il y a 5 ans de cela. On disposait d'adaptateurs en plastique rigide sous emballage stérile, qui se clipsait sur le bouchon en le perforant, la tubulure était ensuite reliée à l'adaptateur. Mais c'est vrai que par chez nous on a encore des pratiques d'un autre âge, les infirmières sont nues sous leur longue blouse et les médecins portent le stéthoscope autour du cou :lol: .


Je suis passée aux flacons souples, par contre je suis toujours nue sous ma blouse :D
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18030
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Estienne » 01 Avr 2021 18:20

Lenalan a écrit :
Estienne a écrit :
Je me souviens en avoir utilisé il y a 5 ans de cela. On disposait d'adaptateurs en plastique rigide sous emballage stérile, qui se clipsait sur le bouchon en le perforant, la tubulure était ensuite reliée à l'adaptateur. Mais c'est vrai que par chez nous on a encore des pratiques d'un autre âge, les infirmières sont nues sous leur longue blouse et les médecins portent le stéthoscope autour du cou :lol: .


Je suis passée aux flacons souples, par contre je suis toujours nue sous ma blouse :D


Pareil pour moi, à part que je ne porte plus de blouse dans l'exercice de ma fonction :lol: .
Estienne
Forcené
Forcené
 
Messages: 255
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar Lenalan » 01 Avr 2021 18:59

Estienne a écrit :
Pareil pour moi, à part que je ne porte plus de blouse dans l'exercice de ma fonction :lol: .


ça veut dire que tu es complètement nu sous tes vêtements :D
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18030
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Estienne » 01 Avr 2021 19:16

Lenalan a écrit :
Estienne a écrit :
Pareil pour moi, à part que je ne porte plus de blouse dans l'exercice de ma fonction :lol: .


ça veut dire que tu es complètement nu sous tes vêtements :D


Qui parle de vêtements? Je n'ai plus de blouse et je porte un masque, ça suffit non? :lol:
Estienne
Forcené
Forcené
 
Messages: 255
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar Maximousse1989 » 02 Avr 2021 13:28

Léopold vous a fait une blague, c'est pas grave, la suite!

Pour votre question :

Ça fait longtemps que je n'ai pas vu de Paracétamol en flacon de verre, mais en tout cas il n'y avait pas de tubulure spécifique quand j'étais en IFSI.

Du coup, vous enlevez l'opercule, vois enfoncer votre tubulure comme dans une poche de perfusion et (vu que c'est un flacon rigide) vous ouvrez le petit clapet de la chambre servant de compte-goutte.

Voili voilou.
Infirmier en gériatrie, USLD puis UGA, maintenant SSR.
La gériatrie c'est sexy 8)
Avatar de l’utilisateur
Maximousse1989
Forcené
Forcené
 
Messages: 284
Enregistré le: 10 Juil 2016 20:42

Messagepar Leopold Anasthase » 02 Avr 2021 16:13

Maximousse1989 a écrit :et (vu que c'est un flacon rigide) vous ouvrez le petit clapet de la chambre servant de compte-goutte.

C'est quoi, cet opercule ? Ça sert à quoi ? Pourquoi faut-il l'ouvrir pour les flacons en verre ?
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12441
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Carocaco06 » 02 Avr 2021 22:11

Maximousse1989 a écrit :Léopold vous a fait une blague, c'est pas grave, la suite!

Pour votre question :

Ça fait longtemps que je n'ai pas vu de Paracétamol en flacon de verre, mais en tout cas il n'y avait pas de tubulure spécifique quand j'étais en IFSI.

Du coup, vous enlevez l'opercule, vois enfoncer votre tubulure comme dans une poche de perfusion et (vu que c'est un flacon rigide) vous ouvrez le petit clapet de la chambre servant de compte-goutte.

Voili voilou.

Bonsoir,

Merci à toi pour avoir lu tous les commentaires... mais surtout avoir répondu à ma question.
Carocaco06
 
Messages: 9
Enregistré le: 31 Mar 2021 13:53

Messagepar Leopold Anasthase » 03 Avr 2021 11:36

Je suis très surpris que vos remerciements n'aillent qu'à une seule personne…

Bon, je vais me fendre d'une explication sérieuse. Carocaco06, ça n'est pas pour vous que je l'écris. Mais je vous autorise à la lire, et même à en profiter. Vraiment, je suis très bienveillant…

Il y a de moins en moins de flacons en verre pour les perfusions. À une époque, les flacons étaient en verre. Puis on a fait des flacons en plastique dur, et ensuite en poches souples (PVC). Avantages, inconvénients… Les flacons en verre avaient l'avantage de la stabilité du produit. Les flacons rigides en plastique étaient plus légers. Les poches souples ont deux avantages : ne pas nécessiter de prise d'air, et (si on a pris la précaution de ne pas utiliser de prise d'air) le flacon souple se vidant en se collabant sur lui-même, minimiser le risque d'embolie gazeuse.

Il existe encore des produits livrés en flacon en verre. Par exemple, l'albumine, le bicarbonate de sodium. Le liquide ne remplit pas totalement le flacon, et au-dessus du liquide, le gaz est à une pression inférieure à la pression atmosphérique (sauf pour le bicarbonate de sodium). Cette pression faible garantit la bonne occlusion du bouchon et la stabilité du produit. Il faut donc vérifier que ce « vide partiel » n'a pas été rompu en faisant le test du marteau : retourner le flacon et frapper un coup sec sur le cul du flacon. Comme il n'y a presque pas d'air, le liquide va venir claquer sur le cul du flacon et faire un bruit reconnaissable (sauf, encore une fois, pour le bicarbonate de sodium).

Pour tous les solutés de perfusion et les médicaments livrés en flacon rigide, il faut obligatoirement utiliser une prise d'air. En effet, pour que le liquide puisse couler dans la tubulure, il faut que de l'air entre dans le flacon. Vous pouvez faire une expérience simple : retourner un tube (par exemple, une seringue sans le piston) rempli d'eau, l'eau ne coule pas.

Toutes les tubulures standard à perfusion (sauf les tubulures pour produits sanguins) comportent une prise d'air. Il s'agit du petit opercule situé en-dessous de la partie qui entre dans le flacon, et au-dessus de la chambre à gouttes. Les tubulures sont livrées avec cet opercule fermé, puisque pour un flacon souple il ne faut pas l'utiliser, et que les flacons souples sont actuellement largement majoritaires. Il faut percer l'opercule alors que celui-ci est dirigé vers le haut (pour éviter que du liquide n'aille occlure la prise d'air, et ouvrir cet opercule avant de remplir la chambre à gouttes (mais après avoir percé l'opercule). Si on ne l'ouvre pas, ça ne coule pas. Si par erreur on a noyé la prise d'air, il faut utiliser une prise d'air en plus.

Si vous avez suivi jusque là, j'en rajouterai une couche une autre fois… Entre autres, comment procéder quand on prend l'avion, dans quelles situations existe-t-il un risque d'embolie gazeuse et comment s'en prémunir…

P.S. : autre avantage évident du flacon en verre, il est recyclable. Le plastique, ça n'est pas fantastique…
La soupe de plastique
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12441
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar choutbee » 03 Avr 2021 12:43

:)
Moi j'ai lu, je veux bien la suite. Svp
Bébé infirmière Juillet 2020 :D
Avatar de l’utilisateur
choutbee
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 595
Enregistré le: 29 Nov 2016 13:24

Messagepar Leopold Anasthase » 03 Avr 2021 13:08

Un petit mot sur les poches souples, puisque c'est le produit le plus utilisé (en France)…

Les premiers produits à avoir été conditionnés en poches souples sont les produits sanguins (sauf l'albumine). Pour les produits sanguins, il est nécessaire d'utiliser une tubulure à transfusion (ou « transfuseur »). Les transfuseurs ne comportent pas de prise d'air. Le filtre standard des transfuseurs est généralement calibré autour de 170 µm.

Quand on utilise une poche souple de soluté ou de médicament, il faut utiliser une tubulure à soluté (avec un filtre calibré à moins de 15 µm, souvent inférieur à 1 µm). Ces tubulures comportent un opercule (cf. message précédent) qu'il ne faut pas ouvrir quand on perfuse un contenant souple. Quand on peut le faire (pour la première poche), il est recommandé de chasser l'air qui se trouve dans la poche souple. C'est indispensable pour les lignes des cathéters artériels.

Quand on utilise un flacon en verre, il faut ouvrir la prise d'air (ou en ajouter une autre si elle ne fonctionne pas bien). Si le flacon en verre est seul (une seule ligne de perfusion, pas de tubulure en Y), il n'y a aucun risque d'embolie gazeuse. En effet, même si le flacon en verre se remplit progressivement d'air au fur et à mesure que le liquide est perfusé, il n'y a pas de pression motrice au-dessus de cet air (l'air au-dessus du liquide est à la pression atmosphérique). L'air ne rentrera pas dans la veine, puisque la pression dans une veine périphérique n'est jamais inférieure à la pression atmosphérique. Mais la tubulure peut se vider partiellement. Il faudra purger l'air quand on placera un nouveau flacon ou une poche souple.

Pour les perfusions sur cathéter central, il est possible que la pression veineuse soit inférieure à la pression atmosphérique (cathéter jugulaire, patient assis, en ventilation spontanée). Il est recommandé de faire une boucle de sécurité, c'est-à-dire que la tubulure doit cheminer sous le niveau d'insertion du cathéter (ce qui est généralement le cas, sauf si on accroche le soluté au plafond).

Si on place un flacon en verre (médicament, soluté) avec une tubulure en Y sur une ligne de perfusion, il existe un risque que le liquide restant dans la tubulure soit entièrement aspiré (effet Venturi), et donc qu'il y ait une entrée d'air dans la tubulure principale (et donc une embolie gazeuse).

Ce risque est très faible pour une perfusion par gravité (sans machine). Il est réel et sérieux avec une pompe volumétrique (un dispositif électrique qui pousse la perfusion). Il est très élevé avec un accélérateur à gros débit (genre TGV 600, Level 1…) pour transfusion.

Avec un transfuseur à gros débit, on peut diminuer le risque en plaçant les solutés à perfuser en amont du transfuseur : on bénéficie ainsi du piège à bulle, et de l'alarme de sécurité sur les bulles du transfuseur. Mais… Tout ce qui peut arriver arrive un jour…

La prudence recommande de ne jamais mettre un soluté avec une prise d'air sur la même ligne qu'un transfuseur à gros débit. Et si on le fait, de rester à côté du flacon à perfuser tant que celui-ci n'est pas terminé (avec une main placée sur le transfuseur).

Pour les pompes volumétriques, même si le risque est plus faible, il est préférable d'utiliser une tubulure de sécurité qui se bloque quand la chambre à gouttes est vide. Cette technique présente un inconvénient : il n'est pas possible d'administrer le volume de liquide contenu dans la tubulure.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12441
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar choutbee » 03 Avr 2021 14:19

Merci pour ces informations
Bébé infirmière Juillet 2020 :D
Avatar de l’utilisateur
choutbee
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 595
Enregistré le: 29 Nov 2016 13:24

Messagepar Leopold Anasthase » 03 Avr 2021 15:37

Encore une petite couche…

Si vous faites un rapatriement sanitaire et que vous utilisez des flacons en verre (ou en plastique rigide), vous allez avoir des problèmes en vol.

Au sol, l'air contenu dans le flacon en verre est à la pression atmosphérique. En vol (sauf dans de rares exceptions), la pression cabine va baisser. La pression de l'air contenu dans le flacon sera supérieure à la pression ambiante. Dans le meilleur des cas, la seule conséquence sera une accélération du débit de la perfusion. Mais le plus souvent, la prise d'air va être noyée.

Si vous avez branché votre flacon pendant le vol, le problème va survenir à l'atterrissage. En effet, l'augmentation de la pression ambiante va faire que l'air contenu au-dessus du liquide va être à une pression inférieure à la pression atmosphérique. Le sang du patient va remonter dans la tubulure.

Pour éviter ce problème, il faut utiliser des prises d'air d'altitude (ou aiguilles d'altitude). Ces prises d'air, plus longues que les prises d'air classiques, mettent en relation l'air contenu dans le flacon en verre et l'air ambiant.

Si vous n'avez pas de prise d'air d'altitude, il faut pencher le flacon régulièrement à la montée et à la descente pour faire communiquer l'air ambiant et l'air contenu dans le flacon.

Bien entendu, ce problème peut survenir ailleurs qu'en avion, pour peu que l'altitude varie lors du transport.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12441
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Rinou06 » 05 Avr 2021 21:19

Je ne connaissais pas ces prises d'air d'altitude (je ne m'étais jamais posé la question pour les rapatriements en avion d'ailleurs).

Et sinon dans mon hosto on a eu du paracétamol en flacon de verre jusqu'à l'année dernière.
Fais attention à ce que tu souhaites, tu pourrais justement l'obtenir
Avatar de l’utilisateur
Rinou06
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 436
Enregistré le: 14 Mar 2008 20:03
Localisation: Antibes (06)


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité