Forum : Psychiatrie

Nous sommes le 01 Déc 2021 16:06

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Jo_bis » 02 Nov 2019 13:41

Estienne a écrit :Il m'arrive de faire les courses avec les patients. Hélas, pas assez souvent par manque de temps. La partie souvent la plus intéressante et enrichissante des soins psy et celle que l'on réalise de façon informelle ou hors structure. Discuter avec les patients dans une voiture, un lieu publique, est source d'observations, d'informations et d'échanges constructifs. Ce type d'accompagnement, quand il est fait avec professionnalisme, a toute sa pertinence dans les soins relationnels. Là on est dans le concret, identifier les ressources, les difficultés réels, parfois très éloignées du comportement en structure fermée. Essayer d'y apporter un réponse adaptée en repositionnant le patient dans ses problématiques, le confronter au principe de réalité puis lui proposer des actions ciblées. C'est autre chose que de distribuer des TTT ou faire un entretien de relation d'aide entre quatre murs. Il faut se saisir pleinement de ce type d'intervention, et sortir de sa zone de confort.
Les histoires de mal de dos ou d'obligations, c'est en effet du blabla, des prétextes bidons.

Entièrement d'accord §
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10113
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar nuage012 » 02 Nov 2019 13:43

Diplômée depuis 15 ans, 10 en structure , 5 ans de libérale , je suis atterrée par ce post.
Quand on voit les conditions de travail merdiques de la plupart des IDE que cela soit médecine , chirurgie ou psy , on a un droit questionnement sur " On doit porter des sacs de courses mais ça fait mal au dos c'est trop dur ???? "

Les IDE psy sont souvent moqués par les IDE d'autres structures car vus comme des planqués. Comment voulez vous qu'on prenne votre défense quand on voit quels sont les " problèmes " de votre équipe ?

Pas une fois dans votre post il n'y a un argument judicieux type " on ne veut pas qu'un IDE aille faire des courses parce qu'il est plus utile en service auprès du patient que la matinée au supermarché " ( Car pour moi c'est plutôt ça le fond du problème , un coursier , un agent d'entretient ou n'importe quel autre membre de la structure pourrait faire les courses en suivant une liste) , le seul argument qu'il y a c'est " ça fait trop bobo au dos des soignants ".
Au centre du débat , ce n'est donc pas la qualité de la prise en charge , mais le confort des soignants., et ça me pique les yeux.
nuage012
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 552
Enregistré le: 09 Juil 2012 22:49

Messagepar Lenalan » 02 Nov 2019 14:30

Mauvaise foi, le mal au dos de porter un sac de courses ne tiendra jamais comme argument... A la limite on dit "je peux pas j'ai aquaponey" c'est plus crédible.
Infirmière DE 2016 En EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 En EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18408
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Lenalan » 02 Nov 2019 14:34

nuage012 a écrit :
Pas une fois dans votre post il n'y a un argument judicieux type " on ne veut pas qu'un IDE aille faire des courses parce qu'il est plus utile en service auprès du patient que la matinée au supermarché " ( Car pour moi c'est plutôt ça le fond du problème , un coursier , un agent d'entretient ou n'importe quel autre membre de la structure pourrait faire les courses en suivant une liste) , le seul argument qu'il y a c'est " ça fait trop bobo au dos des soignants ".
Au centre du débat , ce n'est donc pas la qualité de la prise en charge , mais le confort des soignants., et ça me pique les yeux.


On avait eu un post pour ça d'ailleurs, le gars l'expliquait très bien: ils sont 2, il y en a un des deux qui doit quitter la structure pour aller acheter des cigarettes et diverses courses persos pour les patients (secteur fermé il me semble). Il mettait en avant la sécurité du collègue qui reste seul pendant ce temps (au moins 1h), et des patients qui se retrouvent sans encadrement suffisant. Il avait argumenté et il me semble qu'il avait eu gain de cause.
Infirmière DE 2016 En EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 En EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18408
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar binoute1 » 11 Nov 2019 16:29

soit les relations avec le doc sont mauvaises,
soit les relations entre équipes semaines (qui doit faire les courses) et équipes w-end sont pourries
soit l'intérêt de l'activité n'est pas compris,
soit les relations entre tous sont pourries
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7711
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar Jo_bis » 11 Nov 2019 21:07

binoute1 a écrit :soit les relations avec le doc sont mauvaises,
soit les relations entre équipes semaines (qui doit faire les courses) et équipes w-end sont pourries
soit l'intérêt de l'activité n'est pas compris,
soit les relations entre tous sont pourries

Soit c'est ma me*de noire partout !! :choque: :?
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10113
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar binoute1 » 20 Déc 2019 15:21

linf2959 a écrit :Bonjour
Dans le cadre d un atelier cuisine réalisé avec les patients a la demande des médecins nous sommes obligés toutes les semaines a aller faire les courses en supermarché. Même si nous ne sommes pas Référents de l atelier.
Certains collègues ont des problèmes de dos, des douleurs ... Mais doivent y aller qd même.
Est ce légal ?
Merci


de rien, de rien.
C'est sur que si avec vos collègues, vous vous comportez comme ici, lesq relations doivent s'en ressentir.
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7711
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar Eliane2 » 24 Mai 2020 18:52

linf2959 a écrit :Bonjour
Dans le cadre d un atelier cuisine réalisé avec les patients a la demande des médecins nous sommes obligés toutes les semaines a aller faire les courses en supermarché. Même si nous ne sommes pas Référents de l atelier.
Certains collègues ont des problèmes de dos, des douleurs ... Mais doivent y aller qd même.
Est ce légal ?
Merci


Je verrais autre chose dans ce mail maladroit...peut-être le sentiment de ne pas avoir été véritablement associé à ce projet. Je sens une frustration, une incompréhension et une petite colère à travers la phrase"...à la demande des médecins, nous sommes obligés...". Avant tout projet, il y a toute une préparation en amont : réunions, concertations, identification des besoins du ou des patients, élaboration de projets d'ateliers qui seraient pertinents pour répondre à des objectifs....le fond du problème est peut-être quelque part par là...D'ailleurs, vous soulignez cette absence de sens dans la phrase "Même si nous ne sommes pas référents de l'atelier". Sauf erreur de ma part, je comprend que pour vous, la présence d'un référent de l'atelier aurait plus de sens...Peut-être auriez-vous aimé être davantage associé à ce travail en amont ?
Avatar de l’utilisateur
Eliane2
Régulier
Régulier
 
Messages: 53
Enregistré le: 31 Mar 2020 11:57


Retourner vers « Psychiatrie »



Publicité