Forum : Infirmier(e)s anesthésistes (IADE)

Nous sommes le 28 Nov 2021 06:45

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar sergeant poivre et sel » 15 Mar 2020 22:38

Pendant que les IADE sont sollicités
comme jamais Y compris jusqu’aux élèves IADE pour les patients infectés par le Covid-19, les IPA (infirmières de pratiques avancées) se voient octroyer une nouvelle grille indiciaire, en résumé ce que les infirmiers anesthésistes réclament à corps et à cris depuis 30 ans avec une formation de 5 ans
après le BAC..,
Incroyable ce pays !!!!!
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... 0041721601
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1386
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar lafolldingue » 16 Mar 2020 04:51

IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4069
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Fredester » 16 Mar 2020 10:17

Effectivement , j'aimerais savoir ce qui justifie en fin de carrière les 65 points :choque: d'indice de plus que notre grille !
Pas de remord , beaucoup de regrets
Avatar de l’utilisateur
Fredester
Forcené
Forcené
 
Messages: 316
Enregistré le: 11 Avr 2008 16:04
WLM: fredester@msn.com
Localisation: Entre l'induction et le réveil

Messagepar binoute1 » 18 Mar 2020 11:00

Su ce point, je vous rejoins (je suis "simple" IDE soins généraux).

C'est inadmissible.
Et je serais curieuse de connaitre l'avis de la représentante des IPA sur les compétences et la rémunération des IDE possédant des DU ;)
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7708
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar binoute1 » 24 Déc 2020 17:13

Tu as bien fait de déterrer, car il y a d'autres pb qui se font jour

test112408 a écrit :
Je me questionne également en tant que patient sur la plus-value des nouvelles spécialisations Infirmiers en Pratique Avancées (nb : un infirmier anesthésiste n'est-il pas de facto un IPA ? idem pour les IBODE ? IPDE ?)
exactement
Commet expliquer cette différence de points entre les IADE & IPA ? Quelle est la plus-value des nouvelles spécialisations IPA (prévention et polypathologies courantes en soins primaires) ? Une meilleure prise en charge des maladies chroniques ? Quid alors de la relation entre IPA et médecins généralistes/spécialisés ? ah, la dernière question, ça va permettre de voir comment les IPA se situent et ensuite comme elles se positionnent dans la relation entre le doc et l'IDE

Pourquoi en tant que patient, irai-je voir un IPA et non pas mon médecin traitant pour le suivi d'une maladie chronique (diabète, Fibromyalgie) ?
On me répondra que les IPA ont pour rôle de favoriser la prévention des maladies chroniques.....d'accord.....comme mon médecin généraliste en somme. exactement !

Aussi, Binote soulève un lièvre. Quid des reconnaissances des DU/DIU/CU/CIU ? bah a priori sur ce point : les inf détenteurs de DU peuvent s'asseoir sur une reconnaissance quelconque. Sauf à retourner faire des étude et devenir IPA. Alors qu'il y a des DU très pointu (diabéto par exemple)

nb : Je précise par avance, je suis un grand partisan de la formation continue des professionnels de santé et suis favorable sur le principe à ce que les IDE/autres professionnels puissent se former (via des masters, DU etc)


Et surtt ça fait une nouvelle catégorie d'IDE, et donc dans les négo ça va être chouette
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7708
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar loulic » 24 Déc 2020 17:24

Pour l’instant les médecins viennent de réaffirmer leur opposition à une profession intermédiaire.

Mais les négociations avancent auprès des différentes tutelles.

Il y a un très fort courant d’infirmières pro IPA urgences qui s’affirme surtout en opposition aux iade. Le but est ouvertement de virer les iade des SMUR.

Ils sont très actif au sein du CIU, et expliquent partout que ipa c’est surtout pas faire des gestes techniques, c’est bon pour les nazes. C’est encore pour racler les iade et éjecter les ibode aux compétences étendues.

Et pour l’instant on s’oriente surtout sur une profession « administrative » d’un IPA qui ferait tout ce que ne veut pas faire le toubib ( essentiellement des papiers ...).
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5830
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar sergeant poivre et sel » 25 Déc 2020 09:19

Si vous ne le saviez pas encore Les IADE sont sur la black list des gouvernements car susceptibles de foutre l’hôpital entier dans la rue comme en septembre 1988,

Cela avait commencé au printemps sous la droite avec notre coordination la CIA et avec Michelle Barzach ministre de la santé puis Mitterrand est repassé et avait fait une ouverture sur la société civile et avait nommé Leon Schwarzenberg qui a eu la TRÈS mauvaise idée de vouloir augmenter les infirmières, alors que les communistes du PCF Anicet Lepors de la fonction publique et son collègue de la sante dont le nom m’échappe, n’avaient pas été fichus de le faire...

Il s’est fait jeter au bout de 3 semaines au prétexte qu’il voulait aussi donner de la méthadone aux gens sous emprise de drogues dures.
Les médias ont, comme à leur habitude, suscité un faux débat et ont manipulé l’opinion...et vînt Évin en août et la grosse manif de 1988.

Comme les IA remettaient le couvert en 1991. 1992, 2000, 2001, 2003, 2005, puis 2009 et 2010, Sarko et Bachelot se sont certainement dit qu’au lieu de donner justice à ces chiants d’IA il valait mieux :

1) Agir en représailles et dire aux IADE qu’ils avaient déjà été augmentés en 2001, qu’ils n’avaient pas besoin d’un traitement avantageux pendant qu’ils refondaient les grilles pour les catégories sédentaires. Jamais on n’avait eu encore ce genre de traitement inique mais il faut bien un début!

Ça c’est du pur Sarkozy, de la perversion, dans le même prisme que son « avec moi plus de grève », après avoir fait passer une loi pour annuler le permis de conduire des routiers qui bloquaient la France...

C’est lui qui a miné le dialogue social -déjà un leurre à la base- , a fait que les gens se découragent à manifester pour rien, a fait qu’il y a eu les gilets jaunes et les présidents qui ont suivi ont garde les recettes qui fonctionnent, bien évidemment!

2) restreindre le droit de grève à tous les soignants, sait-on jamais!

Résultats des courses:
loi HPST 2009 donnant toute latitude aux DRH pour assurer la sécurité dans les hôpitaux.=assignations massives...

Comme on est dans le foie gras, il faut se dire que nous sommes les vilains petits canards de la santé, pour tout le petit monde de l’hôpital médecins surtout, ...

... sauf quand ça les arrange bien sûr! Comme en ce moment...

C’est pour ces raisons que nous ne devons plus tortiller et cesser de demander l’aumône et nous faire passer éternellement pour des .ons, pour exiger exclusivement des salaires qui se pratiquent à nos frontières.

Il est navrant de constater que nos syndicats n’ont pas encore pris conscience de ce constat (ou font semblant de l’ignorer au bénéfice du train-train habituel et des postures) et de ce fait nous conduisent, sans droit de grève retrouvé, systématiquement à des impasses.

Il est donc logique d’exiger en pré requis absolu un droit de grève entier et constitutionnel, limité par le seul service minimum des jours fériés au maximum , car les jurisprudences post 2009 nous sont en plus défavorables.

En l’absence de ce droit retrouvé les syndicats (et bien entendu les gouvernants) exposent les IADE à des dérives.

En France, et nous pouvons être sûrs de mon constat sur 30 ans de syndicalisme, nous ne « boufferons jamais à notre faim de justice  » grâce à l’opinion!
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1386
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar sergeant poivre et sel » 28 Déc 2020 12:02

Fredester a écrit :Effectivement , j'aimerais savoir ce qui justifie en fin de carrière les 65 points :choque: d'indice de plus que notre grille !


Qu'est-ce qui justifie qu'un IADE français gagne 3 fois moins qu'un IA suisse ou luxembourgeois alors que leur docteur est quasi omniprésent en salle?

réponse: NOS VAILLANTS SYNDICATS , ceux qui nous connaissent et prétendent nous représenter et évidemment ceux, majoritaires et représentatifs au sens de la loi, qui ne savent toujours pas ce que sait et fait un IADE au bout de 60 ans d'existence, je veux parler de ceux qui, tels des scribouillards automates, signent tout ce qui passe sous leur stylo pour se gargariser auprès du dupe en termes d'avancées...
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1386
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar binoute1 » 29 Déc 2020 18:23

test112408 a écrit :J'ai même vu des IDE en santé au travail revendiquer la pratique avancée de leur métier, idem dans l'éducation nationale pour les IDE scolaires, certains addictologues veulent leur IPA, ... ........bientôt comme aux Etats-Unis alors, tous spécialisés (le salaire aussi, il sera spécial ???) 8) 8) 8)

Bonne soirée


Dans ces secteurs, au lieu de se battre pour une revalorisation salariale, il y a qq années, le st graal c'était le statut cadre. Maintenant c'est IPA.
Mais tjs aucun combat pour le salaire.
Bien souvent une majorité sont aussi pro-ordre.
Faut-il y voir un lien ?
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7708
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar sergeant poivre et sel » 29 Déc 2020 19:36

binoute1 a écrit :
test112408 a écrit :J'ai même vu des IDE en santé au travail revendiquer la pratique avancée de leur métier, idem dans l'éducation nationale pour les IDE scolaires, certains addictologues veulent leur IPA, ... ........bientôt comme aux Etats-Unis alors, tous spécialisés (le salaire aussi, il sera spécial ???) 8) 8) 8)

Bonne soirée


Dans ces secteurs, au lieu de se battre pour une revalorisation salariale, il y a qq années, le st graal c'était le statut cadre. Maintenant c'est IPA.
Mais tjs aucun combat pour le salaire.
Bien souvent une majorité sont aussi pro-ordre.
Faut-il y voir un lien ?


L'Ordre Infirmier est à mon avis un débat bidon, c'est un peu comme le complotisme, les syndicats (comme moi je l'avoue à un moment), dressent des portraits de boucs émissaires, ONI, Macron... car eux-mêmes sont inefficaces, il faut le dire!

Voyons donc au préalable ce que disent et FONT nos syndicats!

Rien qui puisse atteindre un minimum de justice.

Chez SUD on se bat pour tout le monde ou rien (théorie du trotskisme la révolution universelle et permanente),

Le seul IADE a être intervenu à la télé comme IADE était de SUD, et encore il s'est fait passé +/- maladroitement pour anesthésiste réa (il faut dire que les journalistes ne savent toujours pas la différence), et franchement ça n'avait rien de révolutionnaire, plutôt plat, propos écrêtés, et pas un mot sur les victimes du covid dans les personnels...il aurait pu rester à la maison;;;;

la CGT est tenaillée depuis 20 ans au moins par des conflits internes et pour nous les toubibs de l'UFMIC-CGT font la loi...,,

le SNIA c'est tout dans la ueule....

les autres , cfdt et fo, et indépendants, tels de hauts fonctionnaires grassement rémunérés, signent et re-signent tout ce qui leur passe sous leur stylo à écriture automatique, comme des ploucs décortiqués ou, il faut se poser la question, vendus.

Notre problème en France est notre droit de grève hypothéqué, les IA étant je le rappelle, des fois que personne n'entendrait, sur une black list,

c'est tout simple pourtant, point barre.
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1386
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar sergeant poivre et sel » 19 Jan 2021 14:22

.



DU NOUVEAU SUR LA TOILE

Les journalistes auraient confondu MAR et IADE apparemment, il s'agirait d'une grève des MAR...

Le petit mot d'un syndicat sur la question....

Humeur et indiscrétions

18/1/2021

Le SNIA a pu se procurer un document qui circule depuis quelques heures au sein de la sphère IADE. Ces écrits issus du groupe constitué par la DGOS pour travailler sur la création d’un IPA en médecine d’urgence (IPA MU) sont pour le moins consternants !

Notre organisation tient tout d'abord à préciser que malgré de multiples sollicitations, aucune représentation IADE, à ce stade des travaux, n’a été acceptée par la DGOS, et nous comprenons aisément pourquoi en lisant ce document.

En projetant quelques mois en arrière, il est bon de rappeler que les IPA au travers de leurs organisations représentatives ont eu bien du mal à faire comprendre le sens et les principes qui président à la pratique avancée. Le « fantasme » des médecins urgentistes ; la création d’une spécialité infirmière servile déguisée pour l’occasion en pratique avancée, tient la corde ! Le Conseil National Professionnel Infirmier (CNPI : organe uniquement représentatif des IDE) semble avoir pris l'ascendant de la représentation paramédicale dans ce groupe de travail et paraît particulièrement enclin à accepter le principe du travestissement de la pratique avancée.

Après analyse, le SNIA fait trois constats :

- La négation de la profession d’infirmier(e)-anesthésiste, actrice de l’urgence pré-hospitalière depuis ses origines et profession formée aux soins critiques.

- L’orientation galvaudée donnée à la définition de la pratique avancée qui s’appuie ici plus largement sur la description d’une activité au travers des actes plutôt que des missions de santé.

- La subite possibilité d’octroyer un élargissement du périmètre d’exercice à une composante de la filière infirmière sur des champs d’activité pour lesquelles les IADE travaillent depuis de nombreuses années avec pour objectif l’amélioration de la réponse aux besoins de santé de la population.

Alors que la profession IADE est réglementairement reconnue pour son activité pré hospitalière, que sa formation assure déjà une grande partie des attendus à une réponse graduée, la DGOS souhaite donc créer un doublon professionnel qui serait formé en 1 an à effectuer un certain nombre d’actes et de raisonnements cliniques qui nécessitent des années d’expériences pour les médecins urgentistes eux-mêmes !

Les pressions politiques et médicales sont si fortes que cette profession qui n’aura de pratique avancée que le nom verra sûrement le jour… Encore une preuve des incohérences de l’administration française qui, pour des raisons purement politiques, préfère dépenser de l'énergie et de l'argent public plutôt que de réformer avec efficience en utilisant le socle de compétences des professions existantes.

Le SNIA continuera, quant à lui, à porter les notions de bon sens et de sécurisation des parcours patients en pré hospitalier !

Journée de mobilisation du 21 Janvier 2021

18/1/2021

- Négociations salariales « post Ségur » iniques
- Reconnaissance en berne
- Étudiants exploités
- Volonté d’exclusion des activités d’urgences pré hospitalières
- …
Les sources de mécontentement ne manquent pas pour les infirmier(e)s-anesthésistes et ces sujets nécessiteront certainement de porter des actions spécifiques à la filière courant 2021.
Dans le même temps, notre profession de santé doit s’associer à la colère et à la frustration interprofessionnelle qui ne fait que grandir dans les établissements.

Le SNIA invite donc toute la profession IADE à s‘associer à la mobilisation nationale du jeudi 21 janvier 2021.



Encore une brève de grève

et et encore ici



.
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1386
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar sergeant poivre et sel » 13 Fév 2021 11:50

Gageons que les IADE n'auront qu'un "merci" de principe de la part des tutelles et se feront brillamment enfler sur le dossier des pratiques dites avancées....

AH NON...SI
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1386
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar loulic » 13 Fév 2021 15:55

Et en attendant le dossier sur les IPA d’urgence patine sévèrement.

Pour ceux qui attendaient la création d’une filière de paramedic en France c’est la douche froide.

Mention spéciale à madame devictor qui a cru se jouer des iade et qui finalement se rend compte que la dgos se fout de sa gueule et n’a que faire de son avis.

En même temps le rôle clé de l’ipa c’est l’autonomie. Et où est l’autonomie en SMUR ? Où est le gain de temps médical quand on met un ipa en SMUR ?

Combien de fois par an un ipa mettra en œuvre des gestes techniques plus ou moins complexes qui sont rares aux urgences, et que même les médecins pratiquent peu. Un seul exemple : en moyenne un smuriste français intube 10 a 15 fois par an. Une fois par mois en gros.

Et je parle juste de l’intubation, je parle même pas de la sédation qui va avec et du réglage du respi.

Je vais même pas évoquer l’intubation difficile...

La sfmu veut des petites mains, point. La dgos veut économiser du fric.

Qui imagine qu’on va créer des postes en PLUS pour un boulot qui est déjà fait ?

https://www.actusoins.com/343799/ipa-me ... ssier.html
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5830
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar sergeant poivre et sel » 19 Fév 2021 10:08

Le SÉNAT reconnaît l’IADE dans le giron des PA , mais cela nous fait un belle jambe...

un petit PA pour la reconnaissance
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1386
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar sergeant poivre et sel » 28 Fév 2021 11:22

.

les IADE claironnent partout où ils peuvent cette légitimité volée des Pratiques Avancées, comme des désespérés, cet écrit en est la preuve, il ressemble à s'y méprendre à ce qu'il se disait 35 an plus tôt, oui 35 ans...j'en suis témoin!

En vérité, cela s'est même dégradé puisque nous sommes obligés de répandre cette injustice dans les médias qui l'acceptent, ce qui traduit l'état de la democratie en France, de même que son syndicalisme...qui est considéré depuis SARKOZY et ses suivants comme une institution qui ne peut relever le défi "démocratique"...Ah bien vous vous rebellez?, et bien, votre droit de grève, on le soumet aux DRH qui ont pour mission d'assurer la sécurité dans leurs établissements, un peu comme pour les chauffeurs routiers qui bloqueraient les routes, on leur vire leur permis...

mais ce problème qui n'est jamais dénoncé par leurs syndicats c'est bien la légitimité volée du droit de grève par le binôme SARKOZY/BACHELOT, loi HPST 2009, donnant tout pouvoir au directeur pour assigner pour assurer la sécurité (et surtout respecter l'emploi du temps des chirurgiens) , du reste comme pour tous les infirmiers et soignants....

Et pourtant, Tout le monde sait qu'on n'obtient rien en France sans véritable grève...

Alors droit de grève bafoué? ben non... ce n'est pas un scandale, Même Monsieur Martinez de la CGT, cela ne l'émeut pas..."vous les voyez faire grève? ils ont des patients à soigner..." Pourtant les infirmères britaniques ont du faire grève en 1988-1989, et les suédoises en menaçant de démissionner, et elles ont eu gain de cause...

https://blogs.mediapart.fr/bernard-geno ... ue-avancee
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1386
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre


Retourner vers « Infirmier(e)s anesthésistes (IADE) »



Publicité