Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 18 Juin 2019 04:14

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Axelle65 » 05 Déc 2018 09:38

Bonjours à tous! J'ai une question assez urgente! Je suis esi de 3e année et je pars début mars en stage humanitaire en Thaïlande! J'ai un pb concernant mon visa. : puis je partir en toute sécurité et légalité avec un visa touriste???
Axelle65
 
Messages: 3
Enregistré le: 05 Déc 2018 09:33

Messagepar eprex » 08 Déc 2018 16:32

C'est une question très intéressante !
Quelles sont les démarches que vous avez entrepris pour faire établir votre visa ? Dans quel cadre vous a-t-il été délivré (avez-vous précisé que vous assureriez une mission humanitaire ?) ? Est-ce une mission qui se décide à l'occasion de vacances ? Aviez-vous penser au cours de vos deux premières années d'études partir pour ce type de mission ?

Il me semble que votre visa vous suffira pour cette mission.
Cependant, si vous pouviez en raconter plus sur ce que vous avez déjà mis en place pour ce départ, ce serait sympa :)
Eprex ou Lovenox ?
eprex
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 181
Enregistré le: 17 Mar 2017 11:12

Messagepar Axelle65 » 09 Déc 2018 10:43

Bonjour,
donc nous décollons le 7 mars pour 6 semaines a Surin (50km de la frontière du Cambodge). C'est un stage conventionné par l'ifsi qui entre en compte pour le Semestre 6 et donc l'obtention de nos diplômes.
C'est donc dans ce cadre que l'association Freepackers qui nous prend en charge nous demande d'arriver sur le territoire sans visa, d'obtenir une exemption de visa touristique gratuite pour 30jours sur le territoire et de le faire prolonger pour 50euros (44jours sur le territoire en tout).A leurs dires, nous ne risquons rien d'effectuer un stage conventionné sur le territoire puisque nous ne touchons pas d'argent pour le faire et que nous sommes encadrées par des professionnels sur place donc nous n'avons aucune responsabilité. Beaucoup d'étudiants sont déja partis dans ces conditions mais je reste méfiante sur l'exercice d'une mission professionnelle avec un visa touristique (ou exemption de visa touristique c'est pareil). voilaaaa
Axelle65
 
Messages: 3
Enregistré le: 05 Déc 2018 09:33

Messagepar Leopold Anasthase » 10 Déc 2018 15:51

Axelle65 a écrit :[...] je reste méfiante sur l'exercice d'une mission professionnelle avec un visa touristique (ou exemption de visa touristique c'est pareil).

Bonjour,

La législation sur les visas a changé en Thaïlande, en tout cas pour ceux qui veulent y travailler. Je vous conseille de bien vous renseigner avant de partir.

Je suis un peu surpris par l'intitulé, « Stage humanitaire ». Le système de santé est certainement perfectible, mais la Thaïlande n'est pas un pays sous-développé.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11738
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Axelle65 » 12 Déc 2018 09:44

Tu sauras que la totalité de la thailande n'est pas développée! Tous les thaïlandais n'ont pas un accès au soins garantis comme en France! Donc oui on va apporter notre aide à ces gens laissés de côté par le système! Merci de ne pas émettre de jugement sur des choses que l'on ne sait ps!
Axelle65
 
Messages: 3
Enregistré le: 05 Déc 2018 09:33

Messagepar Leopold Anasthase » 12 Déc 2018 10:58

Merci de ne pas porter de jugement sur mes propos et surtout sur mes intentions. J'ai commencé ma phrase par « Je suis un peu surpris ».

Si vous voulez vous documenter, je vous conseille des lectures intéressantes, par exemple ceci. On peut même pouvoir trouver des extraits de ce livre dans google book.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11738
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar loulic » 12 Déc 2018 12:18

Les IFSI n’échappent pas à la règle générale.

Ainsi dans les pays occidentaux on a encore une certaine mode du tourisme humanitaire.

On a donc des étudiants de toutes filières sans grandes compétences qui vont donc se promener dans des pays exotiques pour ne rien apporter aux populations locales.

Mais qui reviendront riche de clichés éculés et de selfies nous gonfler avec leur expérience si vraie. « Ils sont pauvres mais la vraie richesse est dans leur cœur ».

On a ainsi des étudiants en médecine, en lettre, en école de commerce qui font des stages humanitaires au Maroc, en Tunisie, ...

C’est plus simple que d’aller se confronter aux sdf qui vivent au pied de leur immeuble.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5114
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar loulic » 12 Déc 2018 13:07

Axelle65 a écrit :Tu sauras que la totalité de la thailande n'est pas développée! Tous les thaïlandais n'ont pas un accès au soins garantis comme en France! Donc oui on va apporter notre aide à ces gens laissés de côté par le système!


Vous êtes sûr que tous les français ont accès aux soins ? Je ne vous parle même pas des dom tom, mais rien qu’en métropole ?

Par ailleurs vous pensez apporter quoi aux thaïlandais ? Votre niveau d’etudes vous a apporté quelles compétences dont ils manqueraient ?
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5114
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar Leopold Anasthase » 12 Déc 2018 14:44

Bonjour,

Je serai moins catégorique, et je ne peux pas présumer des intentions.
loulic a écrit :C’est plus simple que d’aller se confronter aux sdf qui vivent au pied de leur immeuble.

Tout à fait d'accord. J'avoue sans peine le malaise et la difficulté que j'ai à entrer en contact avec les exclus, sdf, personnes en difficulté, personne en lutte (rayer les mentions inutiles), et ce même dans le cadre de mon exercice professionnel, où pourtant je ne suis pas seul et je suis en quelque sorte protégé.

Pour en avoir pas mal discuté avec pas mal de personnes, je ne suis pas sûr que l'humanitaire rende toujours un grand service à la population. Mais l'autre intérêt qu'on peut y trouver, c'est que les soignants pourraient y trouver une ouverture d'esprit. Eh bien, ça n'est pas si évident que ça. Il faut probablement avoir l'esprit ouvert avant de partir, savoir s'adapter (au milieu, mais surtout aux mentalités rencontrées, sans jugement). J'ai des collègues qui en ont retiré un esprit pragmatique capable d'aller à l'essentiel. Pour d'autres, ils vous balancent leur expérience à la figure avec comme arguments principaux « Tu ne peux pas comprendre », « Au Turlutistan, eh bien on faisait comme ci parce que ceci et cela », « Tu me gonfles avec tes principes, vas donc au Tamalou (dont la capitale est Jébobola) et tu verras les choses différemment »...

Je me souviens de ma promotion d'étudiants en soins infirmiers (on disait « élèves infirmières » à l'époque). Les deux tiers ne parlaient que de ça, « dès que j'ai mon diplôme, je pars à l'étranger ». Deux l'ont fait. Une amie est partie en Amérique du Sud et a fait pas mal de missions. Une amie a suivi son mari au Sénégal, mais elle est revenue en France quand elle a été enceinte.

Mais je garde l'esprit ouvert, il y a sûrement de belles choses à faire, et des choses à acquérir en parcourant le monde.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11738
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar lafolldingue » 12 Déc 2018 16:42

Axelle65 a écrit :Tu sauras que la totalité de la thailande n'est pas développée! Tous les thaïlandais n'ont pas un accès au soins garantis comme en France! Donc oui on va apporter notre aide à ces gens laissés de côté par le système! Merci de ne pas émettre de jugement sur des choses que l'on ne sait ps!

Ce sont les dangers de l'écrit... tout est interprétable, et malheureusement, beaucoup de gens se sentent agressés dès qu'un avis diverge ou remet en cause l'idée de départ.... or si tu te penches un peu plus sur le forum, tu remarqueras qu'ici il n'ya aucune malveillance ou jugement, uniquement des personnes avec des tempéraments différents qui tentent d'aider au mieux, ou de donner son avis. Quand bien même une remarque est faite, parfois il est bon de se remettre en question.

En France, tout le monde n'a pas un accès aux soins garanti. Même si des dispositifs existent pour tenter de limiter ces clivages, encore faut il y avoir accès. Beaucoup de personnes ne savent pas, ou n'ont pas la possibilté de recourir à une asistante sociale pour accompagner les démarches... sans forcément aborder les migrants ou sdf, certaines personnes n'ont pas les moyens de se soigner car l'avance des frais est trop importante, ou absence de complémentaire santé, etc...
Donc non en France, l'accès aux soins demeure limité....
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 2443
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar loulic » 12 Déc 2018 22:18

Au temps pour moi. Je ne préjuge pas des intentions d’axelle.

Ce qui m’interpelle plus c’est le projet de l’ifsi et de l’association.

Quels sont leurs objectifs pour ce stage ? Si vous voulez faire de l’humanitaire stricto sensu, pas besoin de faire plus de 50 km.

Il y a un grand nombre d’assoc très sérieuses comme msf, mdm, La Croix rouge, ... qui vous guideront et vous orienteront.

Il existe malheureusement un encore plus grand nombre d’officines nettement moins sérieuses aux intentions pas forcément louables.

Mais pour compliquer le truc, l’enfer est pavé de bonnes intentions, et beaucoup d’assoc’ prétendument humanitaires sont destructrices pour les populations locales, malgré une volonté de bien faire.


Bref, si je ne doute absolument pas du bien fondé de votre démarche personnelle, j’aimerai bien avoir le détail du projet de vos formateurs.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5114
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-