GRANDS DOSSIERS

Echanges paramédicaux ville/hôpital - Le patient et l'insulinothérapie


Voici la restitution du premier atelier sur l’insulinothérapie organisé par la division Diabète de Roche Diagnostics France pour les infirmières libérales dans le cadre des « Échanges paramédicaux ville/hôpital » en octobre 2012.

Atelier 1 -
Que doit savoir un patient qui va débuter une insulinothérapie ?

Le principe des ateliers, constitués de petites groupes, est de favoriser les échanges. Le tour de table réalisé en préambule de ces deux heures de réflexion, a donc permis aux infirmières1 libérales (IDEL) présentes d’exprimer leurs préoccupations spécifiques en matière de prise en charge de patients diabétiques sous insuline, des patients de type 2 pour qui la stratégie thérapeutique a évolué. Et les questions furent nombreuses…

- Que doit savoir un patient qui va débuter une insulinothérapie ?Les participantes ont souligné le fait que les patients rentrent souvent à domicile après un bilan hospitalier qui impose une évolution thérapeutique avec un passage à l’insuline. Or, les journées d’éducation thérapeutique ne sont pas systématiques pour tous les patients et nombre d’entre eux rentrent à domicile sans beaucoup de connaissances sur les nouvelles contraintes imposées par l’insulinothérapie, notamment en termes d’autosurveillance glycémique, de techniques d’injection, de diététique ou de gestion des déchets de soins. Il incombe souvent à l’IDEL d’informer le patient mais aussi de le former afin de l’autonomiser dans le meilleur des cas. Les IDEL présentes ont en effet souligné la présence, dans leur patientèle, de nombreuses personnes âgées, diabétiques de type 2 sous insuline ; des prises en charge souvent complexes car la vigilance de l’infirmière doit être plurielle afin d’éviter des complications et des hospitalisations : résultats glycémiques, protocoles d’insulinothérapie et adaptation des doses, prévention des hypoglycémies, nutrition, hygiène des pieds… Les infirmières libérales ont, à l’unanimité, souligné que leur nomenclature actuelle ne leur permettait pas de coter le temps passé à l’éducation thérapeutique des personnes diabétiques et que chacune s’organisait plus ou moins bien avec sa CPAM pour valoriser ces soins chronophages. Voilà pour le contexte, la “vraie vie du domicile” comme l’ont rappelé à plusieurs reprises les participantes.

“La théorie, c’est bien, mais la pratique est souvent plus acrobatique… les infirmières libérales l’ont souligné à plusieurs reprises…” La discussion s’est donc concentrée sur la question suivante : “Que doit savoir un patient qui va débuter une insulinothérapie ?” Les débats ont été nourris car les problématiques associées sont nombreuses et propres à chaque patient, d’autant lorsqu’il est âgé. Quel...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Commentaires (0)