GRANDS DOSSIERS

14 novembre - « Tous unis contre le diabète »

par .

Cet article fait partie du dossier :

Diabète

    Précédent Suivant

Alors que le diabète progresse partout dans le monde, en cette Journée mondiale du diabète, la Fédération Française des Diabétiques (FFD) tire la sonnette d'alarme et demande à ce que cette pathologie soit reconnue Grande Cause Nationale 2015.

injection d'insuline

Journée mondiale du diabète : s'unir pour combattre la maladie

En France, près de trois millions de personnes sont diabétiques, un chiffre qui ne cesse d'augmenter depuis 2006, selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 12 novembre 2014 consacré au diabète. Pour la Fédération Française des Diabétiques (FFD), il est plus que temps d'agir pour endiguer cette épidémie silencieuse. A l'occasion de la Journée mondiale du diabète du 14 novembre, la FFD, l'Aide aux Jeunes Diabétiques et la Société Francophone du Diabète, unies dans le Collectif « Tous contre le diabète » demandent à nouveau la reconnaissance du diabète comme Grande Cause Nationale en 2015. Rappelons que ce label ouvre droit à la diffusion gratuite de messages par les sociétés publiques de radio et de télévision permettant ainsi de sensibiliser le plus grand nombre. Le collectif souligne que « La mobilisation « Tous contre le diabète » doit se traduire par des actions coordonnées portant sur la prévention du diabète et de ses complications, l’éducation et l’accompagnement des patients, préfiguration de l’évolution attendue de notre système de santé pour la prise en charge des pathologies chroniques. Le label « Grande Cause » doit être un formidable catalyseur pour faire changer le regard sur le diabète, changer les comportements, mener à bien des campagnes de prévention d’une grande ampleur ». Le collectif a ainsi mis en place une pétition signée par plus de 16 000 personnes et invite les internautes à écrire à leur député, partager la pétition et soutenir la campagne de mobilisation « Tous contre le diabète » au travers d'un don.

500 000 à 700 000 Français ignorent qu'ils sont diabétiques.

Journée mondiale du diabète 2014

Les patients accompagnés par des patients

Lors du colloque « L'innovation dans le diabète est-elle en panne ? » organisé par la Fédération Française des Diabétiques (FFD) le 5 novembre 2014, son Secrétaire général, Gérard Raymond, a largement expliqué l'idée que les personnes diabétiques doivent vraiment être au coeur du système de soins pour bien comprendre leur maladie, être observant et vivre au mieux avec elle. Notre conviction est que, si nous voulons éviter une catastrophe sanitaire, nous devons opérer un virage stratégique : il faut redistribuer les rôles de l’ensemble des acteurs de proximité pour mieux coordonner leur action, notamment en donnant aux associations de patients la place centrale que légitime leur expertise. Les traitements seuls ne suffisent pas dans le cadre d’une maladie chronique : ce n’est pas uniquement l’ordonnance qui fait qu’un diabétique est bien soigné, c’est sa capacité à être acteur de sa santé, à comprendre sa maladie. Si l’on veut remédier aux problèmes d’observance en faisant valoir aux patients les bénéfices réels de traitements auxquels ils renoncent parce qu’ils les supportent mal ; si l’on veut encourager les malades à mieux se nourrir et à pratiquer une activité physique pour améliorer leur état de santé -et limiter ainsi les frais imputables aux comorbidités- c’est sans aucun doute via l’action de proximité des associations de patients que nous y parviendrons. C’est parce que l’accompagnement du patient se fera sur son lieu de vie, que l’on adaptera la prise en charge aux patients, et non plus l’inverse, que nous serons efficaces ; la vision hospitalo-centrée a vécu et montré les limites de son efficacité, nous devons innover et révolutionner notre façon de penser la prise en charge.

bulletin épidémiologique hebdomadaire diabète

Source : INVS – Bulletin épidémiologique hebdomadaire - Prévalence du diabète traité pharmacologiquement sandardisée sur la population française par département en 2012.

Même si l'augmentation de la prévalence du diabète semble ralentir en France (elle est passée de 4,7 % à 2,5 %), la maladie continue de toucher le territoire français de manière disparate ; les Dom restant les départements les plus touchés avec une prévalence s'élevant à 9,8 % à la Réunion, 8,3 % en Guadeloupe, 9,2 % en Martinique et 7,7 % en Guyane, contre 4,6 % en France. Il est donc nécessaire de se faire dépister le plus tôt possible pour éviter les complications aux conséquences parfois dramatiques liées à cette pathologie.

Faits et chiffres

  • 347 millions de personnes sont diabétiques dans le monde, dont près de 3 millions en France.
  • 500 000 à 700 000 Français ignorent qu'ils sont diabétiques.
  • En 2012, on estimait que le diabète avait été la cause directe de 1,5 million de décès dans le monde.  
  • D'ici à 2030, le diabète pourrait devenir la 7e principale cause de décès dans le monde.
  • Un régime alimentaire sain, une activité physique régulière, le maintien d’un poids normal et l’arrêt du tabac permettent de prévenir ou de retarder l’apparition du diabète de type 2.

Pour en savoir plus sur le diabète

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Diabète

Commentaires (0)