GRANDS DOSSIERS

422 millions de diabétiques à travers le monde...

Cet article fait partie du dossier :

Diabète

    Précédent Suivant

L'organisation mondiale de la Santé (OMS) consacre au diabète la Journée mondiale de la Santé le jeudi 7 avril 2016 car l'épidémie progresse rapidement dans de nombreux pays. En 2014, 8,5% de la population adulte (18 ans et plus) était diabétique et l’OMS prévoit qu’en 2030, le diabète sera la 7e cause de décès dans le monde.

diabete bonbons sucreries

Sédentarité, mauvaise hygiène de vie, excès de produits sucrés… la maladie diabétique progresse à grande vitesse...

Le diabète, maladie chronique, apparaît lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou que l’organisme n’utilise pas correctement celle qu’il produit. Les personnes souffrant d’un diabète de type 2 - 90% des cas - sont le plus souvent en surpoids et sédentaires, deux paramètres qui augmentent les besoins d’insuline. Avec le temps, un indice glycémique élevé peut gravement nuire aux principaux systèmes organiques du corps, provoquer des crises cardiaques, des accidents vasculaire cérébraux, des atteintes nerveuses, une insuffisance rénale, une cécité, l’impotence ou des infections risquant d’entraîner des amputations.

90%… Le diabète de type 2 représente près de 90% des diabètes dans le monde. On le trouve de plus en fréquemment chez les enfants

Quels sont les risques de diabète chez les enfants ?

La fréquence du diabète est en augmentation partout dans le monde et des études révèlent que les enfants courent de plus en plus de risque de développer cette maladie. Avec le temps, le diabète peut endommager le cœur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins et les nerfs, provoquant des problèmes chroniques et une mort prématurée. La cause de l'apparition d'un diabète de type 1 (insulinodépendant ou diabète juvénil ou débutant dans l'enfance) n'est pas connue, mais on pense qu'il résulte d'une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. De nombreux pays font état d'un nombre plus élevé de nouveaux cas diabète de type 1, en particulier des enfants de plus en plus jeunes. Il est à relever que certains aspects de la maladie chez les enfants ressemblent à des épidémies de maladie infectieuses. Il n'existe actuellement aucun moyen connu de prévenir la diabète de type 1. Le diabète de type 2 (appelé parfois non-insulinodépendant ou diabète débutant à l'âge adulte) survient lorsque l'organisme n'est pas capable d'utiliser efficacement l'insuline qu'il produit. Souvent évitable, il peut être le résultat d'un excès pondéral et d'un manque d'activité physique, ainsi parfois que d'une prédisposition génétique. Depuis peu, de plus en plus de cas de diabète de type 2 sont enregistrés chez des enfants et des adolescents. À tel point que dans certaines parties du monde, le diabète de type 2 est devenu le principal type de diabète de l'enfance. Il est largement admis que l'augmentation mondiale de l'obésité et de l'inactivité physique chez les enfants jouent un rôle crucial en la matière. Une alimentation et des modes de vie sains constituent une défense efficace contre cette maladie.

  • Soyez plus fort que le diabète
  • Soyez plus fort que le diabète

422 millions d’adultes vivent avec le diabète contre 108 millions en 1980... Ce nombre pourrait bien doubler d'ici 20 ans.

Une épidémie de diabète qui progresse rapidement dans de nombreux pays

De fait, face à des statistiques et des projections toujours plus affolantes en matière de diabète de type 2 - 422 millions d’adultes vivent avec le diabète dans le monde et ce nombre pourrait bien doubler d'ici 20 ans - l’OMS consacre au diabète la prochaine Journée mondiale de la Santé, le 7 avril 2016. En effet, comme le souligne l'organisation, l’épidémie de diabète progresse rapidement dans de nombreux pays, l’accroissement le plus spectaculaire étant attesté dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Les cas de diabète sont, dans une forte proportion, évitables. Des mesures simples de modification du mode de vie sont pourtant efficaces pour prévenir ou retarder un diabète de type 2 : maintien d’un poids normal, pratique régulière d’un exercice physique, alimentation saine… Cependant, le diabète, lorsqu'il apparaît, peut être traité, contrôlé et pris en charge afin de prévenir les complications. Un meilleur accès au diagnostic, l’apprentissage de l’autoprise en charge et un traitement d’un coût abordable sont les éléments décisifs de la riposte à la maladie. Rappelons qu'un grand nombre de ces décès (43%) surviennent prématurément, c’est à dire avant l’âge de 70 ans, et sont en grande partie évitables, moyennant l’adoption de politiques visant à créer des environnements propices aux modes de vies sains et l’amélioration de la détection et du traitement de la maladie.

1,5 million… En 2012, on estimait que le diabète avait été la cause directe de 1,5 million de décès. Plus de 80% d'entre eux se produisent les pays à revenu faible ou intermédiaire.

  • Soyez plus fort que le diabète
  • Soyez plus fort que le diabète

Environ un siècle après la découverte de l’insuline, le rapport mondial sur le diabète montre que les technologies et médicaments essentiels contre le diabète, notamment l’insuline, qui sont nécessaires pour le traitement de la maladie sont en général disponibles dans seulement un pays sur 3 parmi les pays les plus pauvres du monde"
Dr Etienne Krug, Directeur du Département Prise en charge des maladies non transmissibles, handicap, prévention de la violence et du traumatisme à l’OMS.

Comme le souligne l'OMS, la prévention et le traitement du diabète supposent une action d’envergure pour réaliser l’objectif 3 de développement durable, à savoir réduire d’un tiers d’ici à 2030 la charge de mortalité prématurée liée aux maladies non transmissibles. Bien des secteurs de la société ont un rôle à jouer : pouvoirs publics, employeurs, éducateurs, producteurs, société civile, secteur privé, médias, sans oublier les intéressés eux mêmes. L'objectif est d'élargir la prévention, renforcer les soins et intensifier la surveillance.

La campagne « Soyez plus fort que le diabète » menée à l'occasion de la Journée mondiale de la Santé a pour but de sensibiliser davantage à la progression du diabète, de lancer une série d’actions spécifiques, efficaces et abordables pour s’attaquer à la maladie. Le premier rapport mondial sur le sujet est publié par l'OMS le 7 avril 2016 pour en tirer les meilleures recommandations à visée préventive mais aussi curative.

Soyez plus fort que le diabète

Journée mondiale de la santé 2016 : Que savez-vous sur le diabète ? Répondez au quiz que vous propose l'Organisation mondiale de la santé

Infirmiers.com avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Retour au sommaire du dossier Diabète

Publicité

Commentaires (0)