GRANDS DOSSIERS

Diabète : quid du risque de cancers

Cet article fait partie du dossier :

Diabète

    Précédent Suivant

Le diabète est associé à un risque accru d'incidence et de mortalité pour les cancers du sein et du côlon, montre une méta-analyse présentée le 29 septembre 2013 au Congrès européen de cancérologie (ECC) à Amsterdam.

lecteur de glycémie sanguine doigt

Le diabète favorise l'apparition de cancer du sein et du côlon

Il existe de plus en plus d'éléments en faveur d'une association entre le diabète de type 2 et l'incidence du cancer et sa mortalité. Plusieurs mécanismes impliqués dans l'obésité et le diabète, comme la stimulation de la prolifération cellulaire et la réduction de l'apoptose, peuvent favoriser la carcinogenèse. Le Dr Kirstin De Bruijn, de l'hôpital universitaire Erasme à Rotterdam, a rapporté une méta-analyse d'essais publiés depuis 2007 sur le sujet (20 études représentant 1,93 million de personnes). C'est la première à étudier l'incidence et la mortalité par cancer du sein et du côlon en excluant toutes les autres causes de décès. L'incidence du cancer du sein était accrue de 23% chez les diabétiques par rapport aux non diabétiques, et celle du cancer colorectal de 26%. La mortalité par cancer du sein était accrue de 38% chez les diabétiques, et celle par cancer colorectal de 30%. Toutes ces différences étaient statistiquement significatives et les études incluses dans cette méta-analyse étaient homogènes, a noté le Dr De Bruijn.

Les futures études devront chercher à distinguer les types de diabète car le diabète de type 1 et celui de type 2 ne sont pas associés aux mêmes cancers, et elles devront prendre en compte les traitements reçus par les diabétiques. La metformine est généralement associée à un effet protecteur contre le cancer, tandis que l'insuline augmente plutôt le risque.

Ces résultats concordent avec ceux d'autres méta-analyses plus anciennes, et trouvent un surrisque encore plus élevé pour les cancers du sein et du côlon. Ils sont inquiétants dans le contexte de l'épidémie d'obésité et de diabète de type 2, a noté la spécialiste. Pour elle, les campagnes de prévention de l'obésité et du diabète devraient davantage mettre en avant le surrisque de cancer associé.

Retour au sommaire du dossier Diabète

Commentaires (0)