GRANDS DOSSIERS

Insulinothérapie par pompe : vers une future optimisation ?

Cet article fait partie du dossier :

Diabète

    Précédent Suivant

Un symposium consacré à l'optimisation de l'insulinothérapie par pompe, et plus précisément axé sur les dysfonctionnements des cathéters de perfusion, s’est tenu en septembre à Stockholm, en préparation à la 51ème conférence annuelle de l'European Association for the Study of Diabetes (EASD). Cet événement a permis de présenter les innovations en matière d'insulinothérapie par pompe...

L'occlusion silencieuse , l'une des multiples complications de l'insulinothérapie par pompe

Contrôle test glycémie

Les occlusions silencieuses des pompes a insuline provoquent de graves complications chez les patients diabétiques de type 1.

Animé par six endocrinologues de renom et diabétologues provenant d’Europe et des États-Unis, le Symposium sur l’optimisation de la thérapie par pompe à insuline est le premier rendez-vous Européen à s’intéresser au phénomène d’interruption du débit d’insuline et des occlusions silencieuses – complications qui peuvent intervenir lors de l’utilisation des pompes à insuline et des kits de perfusion. Les porte-paroles ont exprimé leurs inquiétudes quant à l’insuffisance de la recherche sur les kits de perfusion et ont partagé leur connaissance des complications que rencontrent certains patients, comme la douleur, la lypohypertrophie, les obstructions, les cicatrices ou une hyperglycémie inexpliquée. Cependant, ces experts reconnaissent l’importance pour les patients de disposer d’un kit de perfusion fiable, notamment pour l’absorption de l’insuline et du degré de satisfaction par rapport au système de pompe.

Une nouvelle génération de pompe à insuline pourrait bientôt entrer sur le marché...

Des innovations en cours

Le symposium soulève le problème des occlusions silencieuses, terme employé pour désigner les interruptions du flux d’insuline, défini dans les recherches comme une augmentation constante de la pression dans le cathéter pendant un laps de temps d’au moins 30 minutes, ce qui peut conduire à une hyperglycémie inexpliquée chez certains patients. Environ deux tiers des pompes à insuline actuelles ont engendré des phases d’hyperglycémie inexpliquées, probablement provoquées par l’interruption du flux d’insuline qui n’est pas détecté par les systèmes d’alarmes d'occlusion de la pompe. Pour les patients atteints de diabète de type 1 ne fabriquant pas d’insuline, une interruption du flux dans la pompe peut donc entraîner une chute du taux d’insuline et augmenter rapidement le niveau de glucose présent dans le sang du patient.

Les améliorations apportées aux kits de perfusion incluent désormais le cathéter à double port. Avec deux voies disponibles pour le flux d’insuline, les chances de blocage et par conséquent d’interruption du flux (et d’occlusions silencieuses potentielles) sont ainsi fortement réduits.

Cette technologie permet également une meilleure absorption, même si des études plus poussées doivent être menées pour le confirmer.

Retour au sommaire du dossier Diabète

Publicité

Commentaires (0)