GRANDS DOSSIERS

Vidéo - Diabète : l'activité physique fait partie des soins

par .

Cet article fait partie du dossier :

Diabète

    Précédent Suivant

Faire du sport pour garder la ligne, c'est bien. Mais, pratiquer une activité physique pour soigner son diabète, c'est encore mieux. C'est ce que prône l'Union Sport et Diabète (USD). L'association était présente le 23 avril 2016 à Vincennes pour la Boucle du diabète. Une façon de montrer que les patients diabétiques peuvent courir pendant 6h avec une bonne préparation...

Chaque année, l'Union Sport et Diabète (USD) organise des stages et activités sportives pour inciter les patients diabétiques à pratiquer un sport. Composée de diabétologues, d'infirmiers et d'autres professionnels de santé, l'association propose également des conseils personnalisés, des notions diététiques ainsi que des précautions à prendre pour débuter une activité avec la maladie. Parmi les sports plébiscités par l'USD, la randonnée, l'aviron et la course à pied...

La randonnée

Hormis un moyen de découvrir des paysages uniques, la randonnée pédestre est accessible à un prix modéré. Elle consiste à suivre un parcours connu, balisé ou non, mais surtout adaptable aux capacités de chacun. Pratiquée régulièrement, la randonnée est bénéfique pour les personnes diabétiques, explique Jérôme Trublet, infirmier et président de l'Union Sport et Diabète. Sport d'endurance, elle reste facile à débuter et laisse libre de choisir son rythme. La randonnée est l'occasion de mieux appréhender son diabète. Car en effet, cette activité a des bienfaits non négligeables pour les patients. Elle réduit la surcharge pondérale, diminue la résistance à l'insuline, agit favorablement sur l'hypertension et l'hyperlipidémie, favorise le tonus musculaire, réduit les risques cardio-vasculaires, diminue la glycémie et améliore l'hémoglobine glyquée. Attention toutefois à bien demander l'avis de son médecin avant de pratiquer ce sport. La randonnée peut en effet être contre-indiquée dans certains cas (neuropathie, diabète déséquilibré, risque cardio-vasculaire, rétinopathie grave non stabilisée…).

Pour les patients diabétiques, la randonnée (...) diminue la résistance à l'insuline (...), réduit les risques cardio-vasculaires, diminue la glycémie et améliore l'hémoglobine glyquée.

L'aviron

Également praticable en salle, l'aviron est avant tout un sport de plein air qui renforce le système cardio-vasculaire. Il participe à une mobilisation musculaire importante tout en évitant les traumatismes articulaires. A l'instar de la randonnée, l'aviron est accessible à tous, progressif et adaptable selon les capacités de chacun. Toutefois, avant d'entamer sa pratique, un point devra être fait avec le médecin afin d'éviter toute hypoglycémie pendant l'effort. Il est plus prudent de démarrer une activité physique de ce type avec une glycémie à 1,5g/L minimum, conseille l'infirmier lui-même diabétique depuis 36 ans. Ensuite, il est recommandé de choisir un resucrage régulier afin que la glycémie ne soit jamais inférieure à 1g/L. Sur l'eau, mieux vaut prévenir (l'hypo) que guérir.

La course à pied

C'est avant tout un sport complet. La course à pied regroupe en effet le jogging, le footing, l'endurance, le fond, le cross, la course hors-stade, le trail et le marathon entre autres. L'ensemble de ces activités se pratique à tout âge et généralement à l'extérieur. La course à pied favorise la perte de poids, le lien social et le bien-être mental et physique. Chez les patients diabétiques, elle provoque des variations glycémiques parfois importantes et favorise en outre une meilleure maîtrise des traitements ainsi qu'une hyper sensibilité à l'insuline. La glycémie doit être idéalement contrôlée avant l'activité, chaque demi heure ou heure, à l'arrivée et aux heures suivantes. La fréquence de surveillance devra être adaptée en fonction des besoins et repères de chaque patient. A la longue, cette surveillance permettra au médecin d'adapter le traitement et l'alimentation en fonction de l'effort envisagé.

Outre des conseils avisés, l'association Union Sport et Diabète offre donc aux patients un accompagnement personnalisé pour les aider à adopter une bonne hygiène de vie et à équilibrer leur diabète.

L'activité physique au coeur de la 5e Semaine nationale de prévention du diabète 

 Du 3 au 10 juin 2016, la Fédération Française des Diabétiques organise la 5è semaine nationale de prévention du diabète,, avec le soutien du Ministère des Affaires sociales et de la santé. Plus de 90 associations locales seront mobilisées dans toute la France, à travers des animations de proximité, pour informer le public et l’inviter à tester son risque de développer un diabète. Cette année, l'activité physique et l'alimentation sont au coeur de cette semaine de prévention. Au programme partout en France :

  • Des animations de proximité organisées par les associations locales : rencontres et échanges avec les bénévoles - programme sur le site internet dédié
  • Un jeu viral #barbichette #contrelediabete pour renforcer le mouvement et relayer l’importance de faire le test. Chacun est invité à se prendre en photo, seul ou à deux, avec une barbichette et à la publier sur les réseaux sociaux pour encourager amis et famille à en faire de même.
  • Un questionnaire disponible sur le site contrelediabete.fr pour évaluer le risque de diabète.

Enfin du 6 au 10 juin, des médecins et des patients témoigneront et donneront des conseils de prévention à travers 5 chroniques diffusées sur 17 télés et 250 radios locales.

Plus d'informations sur contrelediabete.fr

Creative Commons License

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Retour au sommaire du dossier Diabète

Commentaires (0)