GRANDS DOSSIERS

Vidéo - Quand les jeunes diabétiques s'initient à la pâtisserie

par .

Cet article fait partie du dossier :

Diabète

    Précédent Suivant

Parce que le diabète est particulièrement difficile à vivre pour les enfants, entre autres à cause des restrictions alimentaires, pendant « la Boucle du diabète » qui s'est tenue le 23 avril dernier à Vincennes, le chef pâtissier chocolatier Luc Baudin a montré aux jeunes diabétiques qu'il était possible de se faire plaisir malgré la maladie. Retour en images sur une initiation à la pâtisserie et autres gourmandises (ce serait dommage de s'en priver)...

Des ingrédients judicieusement choisis pour un meilleur contrôle de la glycémie

Parce qu'il était bien résolu à ne pas laisser le diabète le priver de ses mets préférés, Christophe Eugène Touchet, l'associé du chef pâtissier chocolatier Luc Baudin, a identifié les des ingrédients bons à déguster mais d'une faible incidence sur la glycémie. Se faire plaisir malgré la maladie ou manger sainement sans se priver, c'est possible, à condition de faire des choix culinaires judicieux. Voici donc quelques ingrédients phares pour un meilleur contrôle glycémique :

La farine T 80

Meulée à la pierre, c'est une farine de blé semi-complète. C’est dans l’enveloppe du grain (le son) de blé que l’on trouve les fibres, les minéraux, les vitamines et les oligoéléments. Plus la farine est complète, plus elle est riche en son et plus elle conserve ses nutriments.La mention "meulée à la pierre" signifie que l'on a conservé le germe du blé, riche en fibres solubles, pour la fabrication de la farine. La présence de fibres solubles en abondance permet de prolonger la sensation de satiété et de limiter l'impact glycémique.

Le fructose

C'est le "sucre des fruit". On  le retrouve, en effet, dans les fruits, dans le miel ou encore dans le sirop d’agave. Il peut également résulter de la dégradation  du saccharose par les enzymes digestives (hydrolyse). Contrairement au glucose, l’absorption du fructose par notre organisme ne nécessite  pas l’intervention de l’insuline. Il est, en effet, directement envoyé dans le foie où il sera transformé en glycogène. Cela explique, en partie, l'indice glycémique très faible du fructose.

La cannelle

La cannelle est une épice provenant de l'écorce du cannelier, un arbre de la familles des lauriers et des avocatiers. Elle est produite dans plusieurs régions du monde, principalement, le Sri Lanka, l'Indonésie et la Chine. La cannelle est composée pour moitié de fibres insolubles. Plusieurs études semblent avoir démontrées que la consommation de cannelle aurait des effets bénéfiques sur la sensibilité de nos cellules à l'insuline. Elle serait donc un bon moyen de prévention et de régulation de diabète de type 2. Elle possède, en outre, des vertus antioxydantes permettant de limiter es risques d'accidents cardio-vasculaires. Ces études demeurent à prendre avec des pincettes puisque elles n'apparaissent pas toujours concluantes...

Le quinoa

Le quinoa n'est pas une véritable céréale puisqu'il n'appartient pas à la famille des graminées (riz, son d'avoine, blé, etc...) mais à celle de la betterave et des épinards (les chénopodiacées).  Sa structure ainsi que sa composition le rapprochent des céréales, c'est pourquoi il est considéré comme une pseudo-céréale. Le quinoa, bien que très riche en amidon, a pourtant un index glycémique peu élevé. Ceci s'explique par la nature de l'amidon présent dans le quinoa et par sa teneur très importante en fibres solubles. Il est, par conséquent, conseillé aux personnes diabétiques puisqu'il apporte de nombreux nutriments (protéines de qualité, phosphore, fer, calcium et vitamine B), tout en ayant un index glycémique relativement faible et un pouvoir de satiété prononcé. En outre, ne comportant pas de gluten, le quinoa est particulièrement conseillé en remplacement du blé, par exemple, chez les personnes atteintes de la maladie de cœliaque. Un ingrédient à consommer sans hésitation donc.

Source : « Le dico d'Eugène »

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Retour au sommaire du dossier Diabète

Publicité

Commentaires (0)