GRANDS DOSSIERS

L'ETP : réalités et perspectives

Cet article fait partie du dossier :

Revue Soins et La Revue De l'Infirmière

    Précédent Suivant

N° 764 - avril 2012
Avant-propos - Changement de paradigme et approche rénovée des soins

Dossier Soins - L’éducation thérapeutique du patientL’éducation thérapeutique du patient (ETP) est devenue, depuis 2009, une priorité pour améliorer les soins des patients atteints de maladies chroniques. Alors qu’il s’agissait jusque là d’une pratique accessoire des approches curatives, la loi “Hôpital, patients, santé et territoires” en a fait un droit pour le malade. Il s’agit de rendre ce dernier « plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie »1.

Cette approche soignante mise sur la capacité du patient à contribuer lui-même à son traitement et au maintien de son état de santé. Elle bouleverse ainsi les pratiques de soins classiques conçues surtout pour des traitements brefs, correspondant donc mal aux besoins d’une population vieillissante, à la technicité croissante des soins et aux moyens de leur prise en charge.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a invité les autorités et les acteurs de santé à évoluer pour répondre avec qualité et efficience à ce nouveau besoin jugé préoccupant et urgent. Suivie par le Conseil international des infirmières, elle a élaboré des recommandations sur les compétences requises pour dispenser l’éducation thérapeutique2. Ces travaux ont trouvé en France un prolongement législatif et réglementaire. Les pouvoirs publics français ont entrepris de donner un contenu juridique, organisationnel et professionnel aux programmes d’éducation thérapeutique. Les agences régionales de santé doivent en assurer la promotion, sélectionner les projets et financer certains d’entre eux.

Les infirmiers sont, depuis 40 ans, bien préparés à cette évolution dans tous les lieux où ils exercent. Leur formation et leurs règles professionnelles intègrent depuis longtemps l’éducation pour la santé comme une mission à part entière. Depuis 1972, cet enseignement n’a fait que se renforcer dans les programmes de formation initiale, et les infirmiers pratiquent au quotidien une approche globale de la personne soignée, respectant son autonomie.

Mais ce qui était informel et largement méconnu jusqu’ici devient officiel et tend à se structurer , ne serait-ce que pour pouvoir être financé. Il importe donc de prendre la mesure de ce nouveau paradigme pour les soins.

Notes

  1. Loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (JO 22 juillet 2009). Article L.1161-1 (CSP), www.legifrance.gouv.fr
  2. Organisation mondiale de la santé. Therapeutic patient education: continuing education programmes for healthcare providers in the field of prevention of chronic diseases, 1998.

Au sommaire du dossier "Le choc septique"

Le nouveau programme des études infirmières au service de l’éducation thérapeutique


Creative Commons License
Revue Soins

Retour au sommaire du dossier Revue Soins et La Revue De l'Infirmière

Commentaires (0)