GRANDS DOSSIERS

L'obésité : prise en charge globale et pluridisciplinaire

Cet article fait partie du dossier :

Revue Soins et La Revue De l'Infirmière

    Précédent Suivant

La nature complexe et multifactorielle de l’obésité implique une prise en soins pluridisciplinaire et personnalisée. Ce dossier de la revue SOINS nous rappelle à cet effet que l'ensemble des personnels de santé doivent être formés à cette prise en charge complexe et multifactorielle.

Avant-propos - Une maladie multifactorielle

revue et soins décembre 2016

La prévalence de l'obésité devrait doubler d'ici 2030 pour toucher environ 30 % de la population adulte.

En l’espace de trois décennies, l’obésité est devenue un problème majeur de santé au niveau mondial, avec une prévalence doublée depuis 1980. Elle affecte aujourd’hui plus d’un adulte sur dix1.

L’obésité est directement responsable de nombreuses pathologies concourant à une surmortalité supérieure à celle de l’insuffi sance pondérale2. Sa prise en charge s’est considérablement développée et structurée. En effet, cette maladie chronique stigmatisante a longtemps été délaissée et résumée à la pathologie des personnes qui mangent “trop” et/ou “mal”. Les progrès constants en recherche clinique, fondamentale et translationnelle, ont permis d’identifier, au moins en partie, les mécanismes responsables.

La nature complexe et multifactorielle de l’obésité implique une prise en soins pluridisciplinaire et personnalisée. Les recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS), publiées en 2009 et 2011 et émanant du Plan national obésité, ont défini le cadre de la prise en charge diagnostique et thérapeutique de l’obésité au sein de structures spécialisées. Elles ont permis de décloisonner l’approche médicale en impliquant les infi rmiers, notamment par la mise en place de protocoles de coopération interprofessionnels, la structuration du parcours de soins et la création de postes infi rmiers de coordination (Idec) dans le cadre des pratiques avancées. Ce décloisonnement est bénéfi que pour le patient, mais également pour l’ensemble de la filière de soins.

Il est aujourd’hui indispensable que tous l’ensemble des personnels de santé soit formé aux déterminants et aux  modalités de prise en charge de l’obésité, ainsi qu’à ses conséquences  sanitaires. En effet, sa prévalence devrait encore doubler d’ici 2030 pour toucher environ 30 % de la population adulte1. Il s’agit donc d’un enjeu majeur de santé publique.

Notes

  1. NCD Risk Factor Collaboration (NCD-RisC) et al. Trends in adult body-mass index in 200 countries from 1975 to 2014: a pooled analysis of 1698 population-based measurement studies with 19·2 million participants. Lancet Lond. Engl. 2016;387:1377–96.
  2. Organisation mondiale de la santé (OMS).

Chirurgien, service de chirurgie digestive hépato-biliopancréatique et transplantation hépatique, Institut de cardiométabolisme et nutrition (Ican)laurent.genser@gmail.com

Cadre supérieur infirmier Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Retour au sommaire du dossier Revue Soins et La Revue De l'Infirmière