GRANDS DOSSIERS

L'hypnose, une technique efficace en complément contre la douleur

Cet article fait partie du dossier :

Douleur

    Précédent Suivant

PARIS, mai 2004 (APM Santé) - Le travail hypnotique permet de faire un nouvel apprentissage d'un état de bien-être dans lequel on prend de la distance par rapport à la douleur, renforçant ainsi l'action des autres moyens thérapeutiques, précise le Dr Christine Cazard-Filiette, du Centre d'évaluation et de traitement de la douleur de l'hôpital Avicenne, à Bobigny (Seine Saint-Denis).

cerveau

C'est au cours du Forum de la douleur, une manifestation annuelle qui réunit médecins et professionnels de santé à Paris, que cette praticienne a expliqué comment cette méthode psychologique, apparentée à un phénomène naturel de "lâcher prise", peut s'intégrer à la prise en charge de la douleur.

"L'état hypnotique représente un état psychologique spécial qui permet à une personne de fonctionner dans un état de conscience particulier", a indiqué le Dr Christine Cazard-Filiette. "Il s'agit d'un état d'hyperconcentration intérieure, caractérisé par une augmentation de la réceptivité et de la sensibilité, qui permet une modification de la sensation et de la perception de la douleur", a-t-elle précisé.

Pour arriver à l'état hypnotique, la fixation d'un point, ou encore la relaxation, permettent de fixer l'attention de la personne et réduire progressivement son champ de conscience.

Quand elle a atteint cet état de conscience particulier, actif, un certain nombre de phénomènes peuvent se produire, soit spontanément, soit provoqué par la suggestion du thérapeute, élaborée en fonction de la description que le malade fait de sa douleur et de son mode sensoriel préférentiel (visuel, olfactif).

La diminution de la tension musculaire participe à la sensation de détente, la distorsion du temps permet de diminuer les temps douloureux au profit des moments non douloureux, et on ressent à la fois une sensation d'anesthésie (perte de conscience des perceptions) et d'analgésie (diminution de la sensation douloureuse).

Outre ce changement de perception de la sensation douloureuse, l'hypnose permet également d'acquérir un sentiment de contrôle de la douleur, a spécifié le Dr Christine Cazard-Filiette. La visualisation de la douleur par une métaphore dans un monde imaginaire (ce que les spécialistes appellent la dissociation), permet de mettre en place une stratégie pour éloigner et éliminer ces images, et donc la sensation douloureuse qu'elles symbolisent.

En fait, la personne hypnotisée se trouve à la fois dans l'état d'un rêveur éveillé, parce qu'elle contrôle le travail de son imagination, et d'un dormeur éveillé, dans la mesure où, malgré ce travail intense sur son imagination, elle donne l'impression d'être endormie, a résumé le Dr Christine Cazard-Filiette.

Le site de l' Institut Français d'Hypnose = http://www.hypnose.fr/

Retour au sommaire du dossier Douleur

Publicité

Commentaires (0)