EN BREF

Campagne anti - Covid-19 : l'Ordre appelle à vacciner et se faire vacciner

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Par voie de communiqué de presse ce 4 janvier, l'Ordre National des Infirmiers a livré sa position concernant la campagne de vaccination anti - Covid-19. Un parti pris limpide : les infirmiers sont totalement engagés dans la réalisation des tests nécessaires au dépistage ; ils doivent pouvoir à présent massivement contribuer à la campagne de vaccination : ils sont indispensables à son déploiement rapide sur tout le territoire, et donc à son succès, a déclaré Patrick Chamboredon, son Président. Compte tenu du rôle des infirmiers (être au plus près des populations et eux-mêmes exposés de façon accrue au coronavirus), l'Ordre appelle à se protéger et protéger et plaide pour un accès massif et rapide au vaccin - et ce au-delà des priorités actuelles fixées par le gouvernement chez les professionnels, à savoir ceux de plus de 50 ans seulement. Face à l'enlisement du gouvernement concernant le lancement de la campagne, l'ONI rappelle que les infirmiers sont des acteurs reconnus de la vaccination et un vecteur de pédagogie utile à la levée de la défiance dont les Français sont coutumiers. Un appel qui sonne comme un devoir déontologique au bénéfice de l'intérêt individuel et collectif, à qui pourrait bénéficier la force de frappe constituée par les 700 000 professionnels répartis sur l'ensemble du territoire.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Commentaires (0)