GRANDS DOSSIERS

Les vaccins contre la grippe A(H1N1)

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

A ce jour, quatre vaccins (Celvapan®, Focetria®,  Pandemrix®), Panenza®) dirigés contre le virus A (H1N1) 2009 ont obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour toute personne dont l’âge est supérieur à 6 mois. Cette liste sera complétée par le vaccin Humenza® dès l’obtention d’une AMM.

Ces vaccins ont pour objectif la prévention d’une infection par le virus grippal A(H1N1) 2009 apparu en avril 2009.
Compte tenu des types de vaccin et des quantités disponibles, le principe est que chaque individu souhaitant se faire vacciner contre le virus A(H1N1) 2009 et ne présentant pas de contre-indication reçoive un vaccin adjuvé.
Les vaccins non adjuvés sont principalement indiqués pour les femmes enceintes (2 et 3ème trimestre de grossesse) et les nourrissons (6-23 mois). Les situations particulières seront traitées au cas par cas et après avis médical.

Les précautions d’emploi de ces vaccins sont principalement liées aux antécédents allergiques (choc anaphylactique).

Attention, les informations données dans ce tableau peuvent évoluées avec le temps. Elles sont extraites du document « Mobilisation des professionnels de santé (Ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales) (01 octobre 2009). Elles ont été remises à jour à la date de publication de cet article (le 07 décembre).

Les vaccins

CELVAPAN® FOCETRIA® PANDEMRIX® HUMENZA® PANENZA®
Fabricants BAXTER NOVARTIS GSK SANOFI PASTEUR SANOFI PASTEUR
Type de culture Cellule Véro sur œufs sur oeufs sur oeufs sur œufs
Vaccin à virions
entiers, non-adjuvé
vaccin à antigènes
de surface, adjuvé
vaccin fragmenté,
adjuvé
fragmenté adjuvé fragmenté non-adjuvé
Présentation Flacons de 10 doses Flacons de 10 doses
ou seringues monodoses
Flacons de 10 doses Flacons de 10 doses Flacons de 10 doses
ou seringues monodoses

Autorisation de
Mise sur  Marché

AMM AMM AMM AMM en cours AMM
Recommandations

L'adulte à partir de 18 ans,
avec deux doses
espacées d'au moins
trois semaines

Français à l'étranger, son
conditionnement facilitant
un peu plus l'organisation
de la vaccination
Personnes ayant un système
immunitaire fragile (femmes
enceintes, nourrissons
de 6 à 23 mois, certains patients
immunodéprimés) et les jeunes
enfants de 2 à 9 ans, pour éviter
la douleur au point d'injection
Disponibilités actuelles Hôpitaux

12.000 doses
Pas disponible dans les
centres de vaccination ni
dans les établissements
de santé

Quantité très limitée
Centre de vaccination

7 millions de doses
Centre de vaccination

3,4 millions de doses
Contre indications Age < 6 mois

Age < 6 mois

Allergie Protéines des
oeufs et de poulet,
ovalbumine

- Kanamycine
- Sulfate de néomycine
- Formaldéhyde
- Bromure de
cétyltriméthylammonium (CTAB)
    Age < 6 mois
    Allergie Œuf, protéines
    de poulet, ovalbumine
    - Formaldéhyde
    - Sulfate de gentamicine
    - Désoxycholate de sodium

    Age < 6 mois

    Age < 6 mois
    Vois injection IM IM
    ne jamais injecter en
    sous cutané
    IM IM IM
    Schéma vaccinal deux injections doses (0,5 ml)
    avec le même vaccin, à 21 jours
    d’intervalle minimum

    une injection dose (0,5 ml)
    pour les patients
    âgés de 18 à 60 ans,
    enfants > 9ans

    une injection dose (0,5 ml)
    pour les patients âgés
    de 18 à 60 ans, enfants > 10 ans
    NB : les enfants de 6 mois à 9 ans
    ou les patients immunodéprimés
    reçoivent deux demi-doses (0,25 ml)
    avec le même vaccin,
    à 21 jours d’intervalle minimum

    Recommandations pour la stratégie de vaccination contre le virus A(H1N1) pour les immunodéprimés

    (selon l’avis du Haut conseil de la santé publique du 23 octobre 2009.)

    1. Adultes atteints de pathologies oncologiques et hématologiques

    Il est recommandé :

    • de vacciner avec un vaccin contenant un adjuvant,
    • avec un schéma comportant 2 doses de vaccin administrées à 3 semaines d’intervalle,
    • si possible, au moins 15 jours avant et au minimum 7 jours après une cure de chimiothérapie.

    2. Adultes ayant bénéficié d’une transplantation de cellules souches hématopoïétiques (allogénique ou autogreffe).

    Il est recommandé :

    • de vacciner avec un vaccin contenant un adjuvant,
    • avec un schéma comportant 2 doses de vaccin administrées à 3 semaines d’intervalle.
    • Le délai entre la greffe et la vaccination est fonction de la situation épidémique

    - si la circulation du virus A(H1N1)  est peu active, la vaccination sera réalisée 3mois après la greffe
    - si la circulation du virus est importante, la vaccination interviendra dès la sortie d’aplasie post greffe.

    Les sujets transplantés présentant une pathologie auto-immune induite par la greffe devraient être vaccinés avec un vaccin fragmenté sans adjuvant. En l’absence de vaccin fragmenté sans adjuvant, ils ne seront pas vaccinés (vaccination de l’entourage recommandée).

    3. Enfants atteints de pathologies oncologiques et hématologiques

    Il est recommandé :

    • de vacciner les enfants âgés de 6 mois à 23 mois avec un vaccin fragmenté sans adjuvant, sauf si les conditions épidémiologiques justifient une vaccination urgente avec un vaccin contenant un adjuvant,
    • de vacciner les enfants âgés de 24 mois et plus avec un vaccin contenant un adjuvant, avec un schéma comportant 2 doses de vaccin administrées à 3 semaines d’intervalle, si possible, au moins 15 jours avant et au minimum 7 jours après une cure de chimiothérapie.

    4. Enfants ayant bénéficié d’une transplantation de cellules souches hématopoïétiques (Allogénique ou autogreffe)

    En cas de transplantation datant de plus de 3 mois et de moins de 5 ans, il est recommandé:

    • de vacciner les enfants âgés de 6 mois à 23 mois, avec un vaccin fragmenté sans adjuvant, sauf si les conditions épidémiologiques justifient une vaccination urgente avec un vaccin contenant un adjuvant,
    • de vacciner les enfants âgés de 24 mois et plus, avec un vaccin contenant un adjuvant, avec un schéma comportant 2 doses de vaccin administrées à 3 semaines d’intervalle.

    En cas de transplantation datant de moins de 3 mois, la vaccination de ces enfants n’est pas recommandée en raison d’une faible immunogénicité du vaccin dans cette situation. La vaccination de l’entourage immédiat est recommandée.

    5. Enfants et adultes atteints de déficits immunitaires héréditaires

    En cas de déficit en lymphocyte B complet, la vaccination n’est pas recommandée du fait de l’absence de réponse immunitaire.
    Pour les autres déficits immunitaires héréditaires, il est recommandé :

    • de vacciner les enfants âgés de 6 mois à 23 mois avec un vaccin fragmenté sans adjuvant, sauf si les conditions épidémiologiques justifient une vaccination urgente avec un vaccin contenant un adjuvant,

    Webographie

    PDF

    Creative Commons License
    Eric REVUE
    Rédacteur infirmiers.com
    ericrevue@yahoo.fr

    Retour au sommaire du dossier Grippe

    Commentaires (0)