GRANDS DOSSIERS

Place et rôle des infirmiers dans la campagne de vaccination contre la grippe A(H1N1)

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

Face au risque de pandémie de Grippe A (H1N1), la France prévoit une vaste campagne de vaccination contre cette maladie. 94 millions de doses de vaccin ont été acheté. Une partie a déjà été livrée (sans avoir obtenu l’Autorisation de mise sur le marché).
Une circulaire précise les modalités de cette campagne.
http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG//pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf
Une autre circulaire à paraître devra apporter des précisons sur des questions comme le calendrier exact, l'organisation des convocations pour la vaccination, les circuits d'approvisionnement et de mise à disposition des produits et consommables, les données relatives aux livraisons de vaccins ainsi qu'à leurs autorisations de mise sur le marché (AMM) et enfin les populations pour lesquelles la vaccination est préconisée.

Les objectifs d'une telle vaccination sont :

  • réduire la morbidité et la mortalité liées à la pandémie (protection individuelle);
  • contenir la circulation du virus (protection collective);
  • limiter l'impact de la pandémie sur l'activité économique et sociale du pays.

Les grandes lignes de plan de vaccination :

Le vaccin contre la grippe sera proposé à tous les français sur une période de quatre mois pouvant débuter le 26 Septembre Cette vaccination sera « gratuite » mais non obligatoire. Elle s’effectuera en deux fois avec respect d’un intervalle minimal de trois semaines. La personne qui se fera revacciné devra l’être avec un vaccin issu du même laboratoire que la première injection. La campagne est coordonnée par les préfets de zone, chaque préfet de département...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (7)

chrisvc91

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#7

Exploitation Infirmiere

Bonjour,
je suis infirmier en medecine du travail et pratiquant bcp de vaccinations, j'ai voulu me porter volontaire pour faire acte cotoyen et aider ls centres de vaccination.
c'est alors que j'ai appris que nous étions rémunéré.
Je n'ai jamais voulu faire cela pour de l'argent, mais lorsque je lis que ls médecins seront rémunérés 66Euro/heure et que pour ma part je serai rémunéré 14,50 euro BRUT de l'heure !!!! et comble de l'injure cette somme sera imposable...
Pour finir je note aussi que je serai payé le meme tarif que les étudiants IDE et médecins !!!je suis révolté et offusqué!

caroline2009

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#6

REQUISITION VACCIN H1N1

Bonjour, je suis d'accord, le virus H1N1 est bénin, mais le vaccin, si l'on en croit le professeur Bernard Debré, le docteur Vercoutere, Girard, et bien d'autres, ne serait pas utile, voire nocif, car porteur du fameux syndrome de Guillain Barré. Avez vous lu la notice des vaccins ?

http://atousante.blogspot.com/2009/10/c ... faire.html

http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDF ... h832fr.pdf

Si comme moi, vous ne souhaitez pas être réquisitionnés pour la vaccination H1N1,
je vous conseille de lire les arguments du Docteur Marc Girard

http://diablogtime.free.fr/?p=1375

perfusor

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#5

se que je pense...

pour l'instant je pense que les effets indésirables dus à la grippe sont beaucoup plus dangereux que les éventuels effets indésirables du vaccin 2009 contre le virus H1N1.
aprés reste à chacun de peser le bénéfice-risque face à son travail, entourage familial ou autre...

perfusor

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#4

vaccin suite

suite à plusieur lectures et discutions avec les doc de mon service (réa med)je peux dire que ce vaccin a été testé par deux groupe de 120 volontaires (ce qui fait peu), et qu'il reste éfficace face au virus H1N1, et que pour le momment aucun effet indésirable n'a été déploré.
j'en conclu donc que ce vaccin reste nécéssaire contre la pandémie, même s'il y a un risque de voir aparaitre des effets indésirables, mais qui ne seron pas plus nombreux et plus dangeureux que le paracétamol (ex: hépatite du fois..) aspirine (ex hémoragie...).

sarounette26

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#3

H1N1

bonjour,
je ne connais pas la réponse precise a cette question mais apparement le vaccin des etat unis ne contien pas d'adjuvent (qui apparement cause les effets secondaires) donc il serait lagrement moins dangereux que celui de la france qui en contient...

perfusor

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#2

retour à la campagne de 1976

le 1 er octobre 1976 une campagne américaine débute contre le virus H1N1 qui revient (origine espagne 1918 1919), elle est intérompue le 16 décembre 1976 car 532 cas de syndrome de Guillain-Barré sont imputés à la vaccination.
pathologie neurologique rare (1 à 2 cas pour 100 000 habitants), qui donne une paralysie débutant aux membres inférieurs et qui régresse le plus souvent sous traitement. Vingt-cinq décès ont été recensés comme étant liés à cette campagne de vaccination de 1976

La question que je me pose est : est ce le même genre de vaccin puisque c'est le même virus?

sarounette26

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

fievre et courbatures ou maladie neuro??

Bonsoir tout le monde.
Je vais peur etre me faire incendier, flageller mais tant pis..Je suis ne suis pas rassuerée vis a vis de cette vaccination de masse..qui est selon moi une manipulation de + du gouvernement où nous ne sommes rien de plus que des cobayes..Pouquoi faire un tel tintouin de cette grippe alors que la grippe simple tue plus!!Rappelons nous la dernière vaccination de masse a été faite pour l'hepatite B...un vaccin qui a fait de nombreuses victimes!!
Alors virus dangereux où manipulation gouvernementale??Personnellement je ne prend pas le risque