GRANDS DOSSIERS

Place et rôle des infirmiers dans la campagne de vaccination contre la grippe A(H1N1)

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

Face au risque de pandémie de Grippe A (H1N1), la France prévoit une vaste campagne de vaccination contre cette maladie. 94 millions de doses de vaccin ont été acheté. Une partie a déjà été livrée (sans avoir obtenu l’Autorisation de mise sur le marché).
Une circulaire précise les modalités de cette campagne.
http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG//pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf
Une autre circulaire à paraître devra apporter des précisons sur des questions comme le calendrier exact, l'organisation des convocations pour la vaccination, les circuits d'approvisionnement et de mise à disposition des produits et consommables, les données relatives aux livraisons de vaccins ainsi qu'à leurs autorisations de mise sur le marché (AMM) et enfin les populations pour lesquelles la vaccination est préconisée.

Les objectifs d'une telle vaccination sont :

  • réduire la morbidité et la mortalité liées à la pandémie (protection individuelle);
  • contenir la circulation du virus (protection collective);
  • limiter l'impact de la pandémie sur l'activité économique et sociale du pays.

Les grandes lignes de plan de vaccination :

  • Le vaccin contre la grippe sera proposé à tous les français sur une période de quatre mois pouvant débuter le 26 Septembre
  • Cette vaccination sera « gratuite » mais non obligatoire. Elle s’effectuera en deux fois avec respect d’un intervalle minimal de trois semaines. La personne qui se fera revacciné devra l’être avec un vaccin issu du même laboratoire que la première injection.
  • La campagne est coordonnée par les préfets de zone, chaque préfet de département établira un plan départemental de vaccination, désignera un chef de projet, constituera auprès de lui une équipe opérationnelle départementale et mettra en place un comité de pilotage.
  • Un minimum de trois sites de vaccination spécialement créés pour l'occasion seront déterminés par département. Chaque site ne devra pas couvrir plus de 100 000 habitants.
  • Une sécurisation du circuit des vaccins sera assurée conformément aux normes actuelles de pharmacovigilance : transport, stockage, traçabilité des vaccins.
  • Il sera fait appel à des volontaires pour assurer ces vaccinations.

La chaine de vaccination :

Une équipe de vaccination ne peut fonctionner qu'en présence continue d'un médecin et d'un infirmier. Toute équipe de vaccination devra s'auto-vacciner lors de sa première vacation. Chaque équipe doit être en mesure de réaliser 360 vaccinations au cours d'une séance de 4 heures à raison de 3 agents vaccinateurs par équipe et de 30 injections par heure par agent vaccinateur.
L'équipe devra associer des personnels administratifs ou techniques, des personnels soignants travaillant sous la responsabilité d'un professionnel de santé.
Différents types de centre de vaccination sont prévues pouvant vacciner de 15 000 à 92 400 personnes pour la campagne.

Les différentes étapes de cette vaccination :

  • Accueil par un agent administratif ou un soignant (infirmier en particulier)
  • Remplissage d’un questionnaire médical
  • Traitement des questionnaires avec consultation médicale et prise en charge des effets secondaires si besoin
  • Préparation des injections
  • Vaccinations
  • Traçabilité de cette vaccination

Les postes de vaccination

Ils sont composés de 3 agents :

  • Un agent chargé de la préparation de la vaccination, assurant la reconstitution du vaccin et le remplissage des seringues équipées d'aiguilles serties (personnel soignant) (Les vaccins seront présentés sous forme de multi-doses (10) à reconstituer). L’injection sera faite par une aiguille de 25 mm de long pour les personnes de plus de 60 kg et par une aiguille de 16 mm pour les personnes de poids inferieur (dont les enfants).
  • Un agent vaccinateur (personnel soignant) ;
  • Un agent chargé de la traçabilité (personnel administratif)

La communication sur la campagne de vaccination expliquera les nécessités vestimentaires permettant de limiter le passage par un sas de déshabillage. La vaccination intramusculaire sera réalisée dans l'épaule (muscle deltoïde). La tenue vestimentaire sera sans manche ou permettra de relever facilement la manche.

Le personnel soignant des centres de vaccination :

Outre des médecins et des infirmiers, il sera fait appel à des « personnels de santé placés sous la responsabilité d'un professionnel  comme étudiants en médecine ayant validé la deuxième année du deuxième cycle des études et des élèves infirmiers de 3ème année (ayant validé la deuxième année d'études préparant au diplôme d'Etat d'infirmier ou inscrits en troisième année d'études préparant ce diplôme). Ils pourront réaliser des actes infirmiers, sous réserve que cet exercice soit effectué au sein d'une équipe soignante comportant au moins un infirmier diplômé d'Etat sous la responsabilité de ce dernier au titre de ces activités pour lesquelles ils ont été réquisitionnés. Dans ce cadre, ces deux catégories de personnel peuvent réaliser l’injection vaccinale ».

Équipes mobiles de vaccination (EMV) :

Des équipes mobiles de vaccination seront mises en place pour assurer la vaccination dans les établissements scolaires et dans certaines collectivités de vie (prisons, établissements médicosociaux,...). Ces équipes mobiles de vaccination se rendent sur site pour procéder à la vaccination des membres de la collectivité, pour un nombre de jours calculé en fonction du nombre de personnes à vacciner avec présence obligatoire d’un médecin et présence éventuelle de personnel placé sous la responsabilité d'un personnel de plein exercice.

La rémunération :

La rémunération des professionnels se fera par vacation d'une demi-journée, soit 4 heures
A ce jour le tarif proposé est de six AMI (3,15 euros) de l'heure, soit 18,90 euros pour les infirmiers et de trois C (22 euros) de l'heure, soit 66 euros, pour les médecins.
/actualites/actualites/vaccination-contre-la-grippe-ah1n1-189-euros-pour-les-infirmiers-66-euros-pour-les-medecins.html
Pour faciliter les prévisions, ne seront prises en compte que les personnes s'engageant pour au moins une demi-journée par semaine.
L’appel à volontariat se fera auprès de tous les professionnels et de toutes structures et institutions employant les profils recherchés avec en outre des IDE retraitées non réservistes, des IDE libérales, des IDE hospitalières et des Médecins hospitaliers. Ces deux dernières catégories ne sauraient être mobilisées que sur la base du volontariat exclusif.
Des appels à volontaires sont déjà lancés. Ainsi le Conseil Départemental de l’ordre des infirmiers des Ardennes a relayé l’information de la DDASS de son departement qui recherche des volontaires ayant cessé son activité, à la retraite, libéral, ou travaillant à temps partiel. « Le plan de lutte contre la grippe H1N1, mis en place par le gouvernement, prévoit la mise en place de quatre types de structures exceptionnelles pour faire face à l’épidémie : des centres de vaccinations, des centres de consultations spécialement dédiés pour les personnes présentant des symptômes, des centres d’hébergement pour les personnes isolées atteintes de la grippe ne pouvant rester seules et des centres de coordination. Le mode de leur rémunération est actuellement en cours de négociation avec leurs organisations syndicales représentatives ».
http://www.ordreinfirmier08.com/article-35421642.html
Les professionnels de santé mobilisés pour la campagne de vaccination feront l'objet d'une réquisition par arrêté préfectoral motivé, dans le cadre des "plans blancs élargis" prévus par l'article L.3131-8 du code de la santé publique.
Certains syndicats infirmiers libéraux ont demandé au gouvernement de revoir sa copie quand aux tarifs proposés aux infirmières.

Rôle et place des infirmiers :

Comme nous venons de voir, les infirmiers auront un rôle essentiel dans ce plan de vaccination avec des tâches comme :

  • Accueil des personnes venant se faire vacciner
  • Traitement des questionnaires
  • Préparation des injections
  • Vaccination
  • Encadrement des étudiants en soins infirmiers.

Bien sûr, il reste la question de savoir si les DDASS trouveront assez de volontaires infirmiers pour faire fonctionner les centres de vaccination sur les 4 mois prévues.
D’autres questions resent posées :

  • Combien de français seront prêts à se faire vacciner ?
  • Quel sera le coût d’une telle opération ?
  • Cette campagne n'arrivera-elle pas trop tard par rapport à la pandémie ?



Rédacteur en chef
Http://www.infirmiers.com


Source

Circulaire 21 août 2009 Planification logistique d'une campagne de vaccinations contre le nouveau virus A(HlN1).
http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG//pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf

Retour au sommaire du dossier Grippe

Publicité

Commentaires (7)

chrisvc91

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#7

Exploitation Infirmiere

Bonjour,
je suis infirmier en medecine du travail et pratiquant bcp de vaccinations, j'ai voulu me porter volontaire pour faire acte cotoyen et aider ls centres de vaccination.
c'est alors que j'ai appris que nous étions rémunéré.
Je n'ai jamais voulu faire cela pour de l'argent, mais lorsque je lis que ls médecins seront rémunérés 66Euro/heure et que pour ma part je serai rémunéré 14,50 euro BRUT de l'heure !!!! et comble de l'injure cette somme sera imposable...
Pour finir je note aussi que je serai payé le meme tarif que les étudiants IDE et médecins !!!je suis révolté et offusqué!

caroline2009

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#6

REQUISITION VACCIN H1N1

Bonjour, je suis d'accord, le virus H1N1 est bénin, mais le vaccin, si l'on en croit le professeur Bernard Debré, le docteur Vercoutere, Girard, et bien d'autres, ne serait pas utile, voire nocif, car porteur du fameux syndrome de Guillain Barré. Avez vous lu la notice des vaccins ?

http://atousante.blogspot.com/2009/10/c ... faire.html

http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDF ... h832fr.pdf

Si comme moi, vous ne souhaitez pas être réquisitionnés pour la vaccination H1N1,
je vous conseille de lire les arguments du Docteur Marc Girard

http://diablogtime.free.fr/?p=1375

perfusor

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#5

se que je pense...

pour l'instant je pense que les effets indésirables dus à la grippe sont beaucoup plus dangereux que les éventuels effets indésirables du vaccin 2009 contre le virus H1N1.
aprés reste à chacun de peser le bénéfice-risque face à son travail, entourage familial ou autre...

perfusor

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#4

vaccin suite

suite à plusieur lectures et discutions avec les doc de mon service (réa med)je peux dire que ce vaccin a été testé par deux groupe de 120 volontaires (ce qui fait peu), et qu'il reste éfficace face au virus H1N1, et que pour le momment aucun effet indésirable n'a été déploré.
j'en conclu donc que ce vaccin reste nécéssaire contre la pandémie, même s'il y a un risque de voir aparaitre des effets indésirables, mais qui ne seron pas plus nombreux et plus dangeureux que le paracétamol (ex: hépatite du fois..) aspirine (ex hémoragie...).

sarounette26

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#3

H1N1

bonjour,
je ne connais pas la réponse precise a cette question mais apparement le vaccin des etat unis ne contien pas d'adjuvent (qui apparement cause les effets secondaires) donc il serait lagrement moins dangereux que celui de la france qui en contient...

perfusor

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#2

retour à la campagne de 1976

le 1 er octobre 1976 une campagne américaine débute contre le virus H1N1 qui revient (origine espagne 1918 1919), elle est intérompue le 16 décembre 1976 car 532 cas de syndrome de Guillain-Barré sont imputés à la vaccination.
pathologie neurologique rare (1 à 2 cas pour 100 000 habitants), qui donne une paralysie débutant aux membres inférieurs et qui régresse le plus souvent sous traitement. Vingt-cinq décès ont été recensés comme étant liés à cette campagne de vaccination de 1976

La question que je me pose est : est ce le même genre de vaccin puisque c'est le même virus?

sarounette26

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

fievre et courbatures ou maladie neuro??

Bonsoir tout le monde.
Je vais peur etre me faire incendier, flageller mais tant pis..Je suis ne suis pas rassuerée vis a vis de cette vaccination de masse..qui est selon moi une manipulation de + du gouvernement où nous ne sommes rien de plus que des cobayes..Pouquoi faire un tel tintouin de cette grippe alors que la grippe simple tue plus!!Rappelons nous la dernière vaccination de masse a été faite pour l'hepatite B...un vaccin qui a fait de nombreuses victimes!!
Alors virus dangereux où manipulation gouvernementale??Personnellement je ne prend pas le risque