GRANDS DOSSIERS

A la télé - Faut-il avoir peur de la grippe ?

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

Dans leur nouvelle « Enquête de santé », mardi 26 novembre 2013 à 20 h 40, Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet expliquent tout ce qu’on a toujours voulu savoir sur la grippe. Après la diffusion du documentaire de Perrine Dutreil « Grippe, le tube de l'hiver », place au débat avec des experts qui répondent en direct aux questions des téléspectateurs.

Cet article est paru dans le mag n°48 France 5 - Tous les temps forts du 23 au 29 novembre 2013

virus grippe

© Pulsations / 17 Juin Media - En France, la grippe touche chaque année entre 2 et 8 millions de personnes et provoque entre 1 500 et 2 000 morts

Impossible d’y échapper. Chaque année, la grippe est de retour et cloue au lit entre 2 et 8 millions de Français. Et comme toujours, à l’approche de l’hiver, les médias ne manquent pas de rappeler à tout un chacun le danger qu’elle peut représenter et l’importance, pour les plus vulnérables, de se faire vacciner. Mais cette épidémie saisonnière constitue-t-elle réellement un problème de santé publique ? Qui sont les personnes menacées ? Le vaccin est-il efficace et pourquoi est-il nécessaire de le renouveler tous les ans ? De quels moyens dispose-t-on pour lutter contre la grippe ? Pour le comprendre, Perrine Dutreil est partie enquêter en France, mais aussi en Suisse, en Belgique et au Royaume-Uni.

Entre 2 et 8 millions de Français touchés chaque année par la grippe...

A l’origine de cette maladie considérée, à tort, comme inoffensive, un virus très contagieux qui infecte les voies respiratoires : nez, gorge, bronches. Un éternuement, une toux, une poignée de main, et le voilà qui se propage allègrement. En quelques semaines, des milliers de personnes sont ainsi contaminées, c’est l’épidémie. Seulement, la « petite grippe » qu’on a tous eue un jour peut s’avérer dramatique dans certains cas. Selon le Pr Elie Azoulay, chef du service de réanimation de l’hôpital Saint-Louis, on a tendance à la sous-estimer et à la considérer comme une maladie de laquelle on ne meurt pas ; ce n’est pas vrai, on en meurt : soit directement de la grippe soit de ses complications (cardiaques, neurologiques…), mais aussi de la surinfection qui va aggraver les malades sur le plan respiratoire et les conduire en réa. […] On connaît également les complications dues à l’emballement de la maladie et les atteintes sur les autres organes, cœur, rein, foie…. Bref, la grippe tue, et surtout des personnes âgées et/ou déjà fragilisées par d’autres affections. En France, pour limiter la mortalité, évaluée actuellement à environ 2 000 décès par an, les autorités sanitaires proposent depuis les années 1980 aux plus de 65 ans de se faire vacciner gratuitement. Cette stratégie est aujourd’hui remise en cause par un certain nombre de spécialistes. Ces derniers avancent notamment que le vaccin saisonnier, très lucratif pour l’industrie pharmaceutique, manque d’efficacité et que les campagnes annuelles coûtent plus de 37 millions d’euros à l’Assurance maladie, une somme non négligeable. Alors, faut-il continuer de vacciner les personnes à risques ? 

Une question cruciale : faut-il continuer de vacciner les personnes à risques ?

Des vaccins plus adaptés ?

Ailleurs, en Grande-Bretagne, les services de santé ont décidé d’adopter une autre politique et d’élargir le programme de vaccination aux enfants, principaux vecteurs de la maladie. L’idée, rendue possible grâce à un nouveau vaccin nasal déjà utilisé aux Etats-Unis, est de protéger ainsi indirectement les adultes et les personnes âgées susceptibles de faire des grippes sévères. De leur côté, à Gand, en Belgique, des chercheurs travaillent à la mise au point d’un vaccin universel, plus performant, qui permettrait de s’immuniser contre l’une des deux grandes familles de virus grippaux. En attendant, pour éviter le plus possible la contagion, il faut recourir à des mesures d’hygiène simples : se laver les mains régulièrement, se protéger la bouche quand on tousse, rester chez soi lorsqu’on est malade…

Enquête de santé, mardi 26 octobre 2013, 20h40, France 5, présentation Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes, avec la participation de Benoît Thevenet réalisation Bernard Faroux, Production Pulsations, avec la participation de France Télévisions.

Documentaire « Grippe, le tube de l’hiver » , durée 52’, Auteure-réalisatrice Perrine Dutreil, Production Pulsations, avec la participation de France Télévisions, 2013.

Retour au sommaire du dossier Grippe

Commentaires (0)