GRANDS DOSSIERS

Mieux prévenir les IAS en secteur médico-social

Cet article fait partie du dossier :

Hygiène hospitalière

    Précédent Suivant

Une instruction relative à la mise en oeuvre du programme national d'actions de prévention des infections associées aux soins (Propias) dans le secteur médico-social pour la période 2016-18 vient d'être publiée sur le site de Legifrance.

libérale soin patient

Une instruction qui rappelle la nécessité de développer la prévention des infections associées aux soins en associant les usagers, renforcer la prévention et la maîtrise de l'antibiorésistance et réduire les risques infectieux associés aux actes invasifs.

Ce programme national vise à renforcer la prévention du risque infectieux dans le secteur médico-social par la mise en place d'une démarche d'analyse des risques, pour une meilleure sécurité des résidents/usagers, pour limiter la diffusion des bactéries multi et hautement résistantes émergentes et pour participer à la lutte contre l'antibiorésistance, est-il indiqué dans le résumé de l'instruction.

Les établissements concernés sont les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), les maisons d'accueil spécialisé (MAS), les foyers d'accueil médicalisé (FAM), les instituts d'éducation motrice (IEM) et les établissements prenant en charge des enfants ou adolescents polyhandicapés. Cette instruction vise à faciliter la mise en oeuvre du Propias dans le secteur médico-social d'une part, en faisant le lien avec le programme 2011-13, dont la méthodologie d'action dans les EMS [établissements médico-sociaux] sous forme de la mise en place d'une démarche d'analyse des risques formalisée dans le document d'analyse du risque infectieux (Dari) est pérennisée, d'autre part en explicitant les principales dispositions le concernant, est-il expliqué en préambule du texte. Elle reprend les priorités actuelles du Propias, à savoir développer la prévention des IAS [infections associées aux soins] en associant les usagers, renforcer la prévention et la maîtrise de l'antibiorésistance et réduire les risques infectieux associés aux actes invasifs.

La direction générale de la cohésion sociale (DGCS) enjoint les agences régionales de santé (ARS) à « présenter » le Propias aux établissements concernés et les inciter à s'engager activement dans la démarche d'analyse du risque infectieux. Vous voudrez bien assurer une large diffusion de cette instruction aux établissements médico-sociaux et aux professionnels concernés, ainsi que pour information au président du ou des conseils départementaux de votre...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)