GRANDS DOSSIERS

Après la Loi de santé, la Conférence santé...

Cet article fait partie du dossier :

Profession infirmière et législation

    Précédent Suivant

Le chef du gouvernement a reçu le 19 mars 2015 à Matignon 11 organisations représentatives des médecins libéraux et des médecins en formation afin d'échanger sur l'examen au Parlement du projet de loi relatif à la santé et l'organisation d'une grande "conférence de santé" dont il avait annoncé la tenue prochaine, à l'issue d'un déplacement dans un centre de santé pluridisciplinaire parisien, le 10 mars.

source BFM TV - www.gouvernement.fr

Manuel Valls, Premier ministre, soutient Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des droits des femmes, dans sa Loi de santé mais va organiser également une Conférence de santé d'ici fin 2015, début 2016...

Dans l'allocution prononcée devant les médecins, transmise à la presse, Manuel Valls a réaffirmé son soutien au projet de loi de santé et à la ministre de la santé, des affaires sociales et des droits des femmes, Marisol Touraine, après la manifestation qui a rassemblé dimanche à Paris plusieurs dizaines de milliers de professionnels de santé. Il a estimé toutefois que cette mobilisation était révélatrice d'un malaise, d'un besoin de reconnaissance et de respect, d'un questionnement, qui vont bien au-delà de ce projet de loi, ce qui justifiait de réfléchir sur l'avenir de notre système de santé et des pratiques du métier de médecin. Il souhaite que cette grande conférence de santé soit, après le projet de loi de santé, une nouvelle étape de la stratégie nationale de santé présentée en septembre 2013. Il a laissé ouverte la question du calendrier de cette conférence, qui pourrait soit intervenir avant la fin de l'automne prochain ou être préparée de manière plus approfondie, et se tenir plutôt en 2016.

Cette "Conférence de santé" devrait rassembler l'ensemble des acteurs concernés, dont les médecins " mais aussi les autres professions médicales et paramédicales sans lesquelles rien ne serait possible".

Manuel Valls a proposé d'en confier l'organisation au Pr Lionel Collet, médecin ORL de formation et conseiller d'Etat, président des conseils d'administration de l'Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus) et de l'Institut de veille sanitaire (InVS) et à Anne-Marie Brocas, présidente du Haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie (HCAAM). Les deux personnalités seraient épaulées par un comité composé de quatre ou cinq autres personnes assurant la présence d'au moins un médecin libéral, un praticien hospitalier, un jeune médecin ou interne, un professionnel paramédical et un représentant des usagers. Comme il l'avait proposé le 10 mars, les deux grands axes de la conférence pourraient être consacrés à l'avenir du métier médical et paramédical, avec la formation initiale et continue, le contenu des métiers, les compétences partagées" d'une part, et "l'exercice du métier, libéral et hospitalier, les modes d'installation et d'organisation, les modalités de coopération interprofessionnelles et territoriales, et les conséquences sur les modes de rémunération, d'autre part.

Retour au sommaire du dossier Profession infirmière et législation

Commentaires (0)