GRANDS DOSSIERS

L’éveil des sens dans une unité de soins palliatifs

Cet article fait partie du dossier :

Soins palliatifs

    Précédent Suivant

Nos missions en unité de soins palliatifs consistent à traiter et prendre en charge tous les symptômes inconfortables liés à la maladie et/ou causés par les effets secondaires des traitements curatifs, et également de prendre en compte l'ensemble des inconforts psychologiques. Il nous a donc paru essentiel d’introduire des techniques psycho-corporelles complémentaires à la prise en charge médicamenteuse afin d’améliorer le confort et la qualité de vie du patient et de sa famille pour une prise en soin globale de meilleure qualité.

massage pied

La réflexologie plantaire est une technique de pression sur les zones réflexes du pied Elle procure une relaxation profonde, un confort aidant l'organisme à soulager un symptôme inconfortable grâce à ses propres ressources.

Les patients arrivant dans notre unité de soins palliatifs (USP), à l’hôpital de Bligny, ont en effet vécu de nombreuses hospitalisations, une multitude de traitements, d’examens et ils ont vu passer auprès d’eux une quantité non négligeable de soignants et professionnels de santé. Dans ce contexte très spécialisé, leur maladie a souvent pris toute la place, et certains patients peuvent avoir la sensation d’être uniquement défini par leur pathologie. C’est pour cette raison qu’il est primordial de leur rendre leur identité, en la plaçant au centre de la prise en charge. L’approche psycho-corporelle qui leur est proposée vise à leur redonne une qualité de vie jusque là très entamée.

Au fur et à mesure des années, nous avons étayé nos pratiques et savoir-faire en élargissant notre panel de techniques qui visent à transmettre un message au système limbique, siège de la naissance des émotions, des pulsions, des sentiments, ce qui explique la composante émotionnelle (l'humeur) et les effets physiologiques tels que la douleurs, la digestion... En travaillant avec différentes techniques, nous recherchons à mobiliser le maximum de sens, étroitement imbriqués les uns aux autres, pour stimuler des émotions positives, améliorer la prise en charge globale afin d’obtenir conjointement un meilleur confort, une diminution des douleurs, de l’anxiété, une diminution de la fréquence des doses de prémédication, et renforcer le lien triangulaire patient/soignant/accompagnant.

En travaillant avec différentes techniques, nous recherchons à mobiliser le maximum de sens, étroitement imbriqués les uns aux autres, pour stimuler des émotions positives.

Initialement basé sur les 5 sens, l'unité s’est dotée d’une balnéothérapie. L'utilisation de l'eau et des ultrasons permettent l'obtention d'une sensation d'apesanteur, de légèreté et de diminution des tensions musculaires. L'association avec le toucher-massage permet la réappropriation du schéma corporel. Les huiles essentielles, la musique et la lumière tamisée favorisent un lâcher prise et une relaxation profonde allant parfois jusqu'à l’endormissement. Cette technique n'étant pas totalement adaptable à chacun de nos patients et à leurs besoin, et ne travaillant pas sur l'ensemble des sens, nous nous sommes formées au fur et à mesure pour en mobiliser le maximum et les associer pour permettre une meilleure efficacité dans l’obtention du confort global.

La stimulation des capteurs sensitifs de la peau par le toucher-massage inhibe la douleur localement par le système nerveux via la moelle épinière. Cette technique permet un retour à l'essentiel et l'authenticité pour le soignant. Même chez les personnes non conscientes, l'information est envoyée au système limbique faisant du toucher l'un des derniers sens perçus lors de la phase agonique. Avec cette technique psycho-corporelle, nous recherchons un travail sur le toucher mémoire, le toucher positif, une confiance et une réappropriation du schéma corporel. Cette technique s'accompagne souvent, en association avec la réflexologie plantaire et les huiles essentielles. La réflexologie plantaire est une technique de pression sur les zones réflexes du pied (miniaturisation du corps humain). Elle procure une relaxation profonde, un confort aidant l'organisme à soulager un symptôme inconfortable grâce à ses propres ressources. Les huiles essentielles, quand à elles, mettent en jeu l'odorat en recherchant le souvenir ou la relaxation et aussi des fins thérapeutiques.

Avec ces trois techniques associées, nous avons élaboré un protocole anti-constipation, que nous utilisons en première intention lorsque cela est nécessaire. Le massage abdominal avec des huiles essentielles spécifiques (gingembre/basilic), couplé à une séance de réflexologie plantaire sur certaines zones réflexes de la sphère colique nous permettent de relancer un transit, dans un confort certain tout en renforçant le lien avec le patient. Nous avons également mis en place un atelier gustatif bimensuel ouvert à tous (famille, patients et soignants). Avec cette technique nous recherchons bien sûr une stimulation du goût et de l'odorat pour aider à retrouver le goût plaisir, le goût souvenir. Il nous permet aussi de créer un médiateur relationnel triangulaire. Enfin, nous utilisons également l'hypnose, mobilisant à elle seule tous les sens. Elle nous permet d'agir sur le cerveau, qui pendant une séance ne fait pas la différence entre ce qui est imaginé et  la réalité. Le message envoyé au cerveau du patient nous permet notamment de diminuer les différentes douleurs, l'angoisse ou chacun des inconforts perçus.

Le massage abdominal avec des huiles essentielles spécifiques (gingembre/basilic), couplé à une séance de réflexologie plantaire sur certaines zones réflexes de la sphère colique nous permettent de relancer un transit, dans un confort certain tout en renforçant le lien avec le patient.

Chacune  de ces techniques nous a permis d’aller plus loin dans l’accès au confort par le patient, et nous a donné les moyens, en les combinant, de diversifier nos propositions de soins en fonction du symptôme, tout en étayant les traitements médicamenteux. Ainsi, de nouveaux protocoles pourront prochainement voir le jour, avec l’étayage de notre panel de techniques psycho-corporelles, le tout, toujours avec un seul leitmotiv : la qualité de vie du patient au centre de la prise en charge.


Infirmières en soins palliatifs au centre hospitalier de Bligny.


Retour au sommaire du dossier Soins palliatifs

Publicité

Commentaires (0)